NeozOne

Yvan Bourgnon est l’initiateur du magnifique projet The Sea Cleaners. Un gigantesque bateau quadrimaran destiné à nettoyer les mers.

Le “Manta” fera 60 mètres de long pour 49 mètres de large. Des herses de 72 mètres pourront être déployées pour collecter les plastiques dans n’importe quel océan ou mer du globe.

Le navire pourra recueillir jusqu’à 300 mètres cube de déchets jusqu’à leur acheminement dans le centre de tri le plus proche.

Ce magnifique projet est financé sur Kiss Kiss Bank Bank. Ils viennent d’atteindre les 90.000$ sur les 80.000 demandés.

seacleaners-manta-001

Le saviez-vous ? A quelques kilomètres des paysages paradisiaques des Maldives, se trouve une île bien moins réjouissante. Connue sous le nom de Thilafushi, cette île poubelle abrite depuis 1992 des tonnes de déchets venus des autres îles. A ce rythme et dans moins de 35 ans il y aura autant de plastiques dans les océans que de poissons

8 millions de tonnes de plastique sont déversés chaque année dans les océans, principalement par les populations littorales du monde entier. Dernièrement, La loi de transition énergétique pour la croissance verte met fin à la distribution des sacs plastiques en caisse à compter du 1er juillet 2016.

seacleaners-manta-003

Le navire hauturier, sera en mesure de se déplacer très rapidement sur les zones de pollution les plus critiques  : zones concentrées par les courants, ou après une catastrophe naturelle (tsunami, inondations, cyclone, etc).

Ce bateau innovant tiendra à son bord un système inédit d’émissions sonores sous marine qui éloignera poissons et cétacés de la trajectoire du Manta. Les voiles permettent de limiter l’empreinte carbone tout comme le “kite wings” et la motorisation hybride.

seacleaners-manta-004

Ce projet ambitieux est l’oeuvre de Yvan Bourgnon, un skipper ayant remporté de nombreux titres et qui a navigué d’octobre 2013 à juin 2015 dans un tour du monde sur un catamaran non habitable de 6,30 m, sans GPS, en faisant le point à l’aide d’un sextant et de cartes papier.

Pour en apprendre plus sur lui, je vous invite à consulter son dernier ouvrage. Il est aidé dans son aventure par : Patrick Fabre, Président fondateur de l’Ong OCEANOPLASTIC de lutte contre la pollution plastique océanique sur les zones littorales et aussi Jérôme Vollet, designer et CEO du bureau d’études ESY CONCEPT, Il est le spécialiste des design de navires de grande dimension.

seacleaners-manta-005

Les initiateurs de ce projet sont totalement conscients. Ils ne pourront pas nettoyer toutes les mers du monde à eux seuls. En revanche, cette initiative aura une valeur médiatique et servira d’exemple concret, loin des concepts marketing qui ne voient jamais le jour.

Bref, c’est hisser les couleurs d’un monde plus propre comme le dit si bien Laurent Bignolas, journaliste sur TV France Info.

Un jour, dit la légende, il y eut un immense incendie de forêt. Tous les animaux, terrifiés et atterrés, observaient, impuissants, le désastre. Seul le petit colibri s’activait, allant chercher quelques gouttes d’eau dans son bec pour les jeter au feu. Au bout d’un moment, le tatou, agacé par ses agissements dérisoires, lui dit :

– Colibri ! Tu n’es pas fou ? Tu crois que c’est avec ces gouttes d’eau que tu vas éteindre le feu ?

– Qu’importé, répondit le colibri, je fais ma part.

2 Réponses

  1. Seabin : la poubelle qui nettoie les océans | NeozOne

    […] D’après les deux inventeurs et surfeurs australiens : Peter Ceglinski et Andrew Turton, cette poubelle pourrait être installée dans les ports, les pontons, les lacs ou directement attachée à la coque des bateaux. D’autres initiatives ont déjà été lancée sur le même sujet, je vous invite à consulter notre article sur le navire dépolluant, le Sea Cleaners. […]

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

27 Partages
Partagez22
Tweetez
Épinglez3
+12