Vous connaissez l’histoire de la plante enfermée dans une bouteille depuis 53 ans et arrosée seulement en 1972 ?

Voici celle d’un incroyable bonsaï vieux de près de 400 ans et qui a survécu à la bombe nucléaire d’Hiroshima. Un Pinus parviflora Miyajima également appelé Japanese White Pine qui provient de la région de Miyajima.

Il a été planté en 1625 et appartenait à la famille des Yamaki dont la maison a été soufflée par la bombe atomique Little Boy, larguée sur Hiroshima en 1945.

bonzai-japonais-400-ans-hiroshima-004

La bombe a explosé dans la matinée du 6 Août à environ trois kilomètres de la maison familiale… L’explosion a soufflé toutes les fenêtres de la batisse blessant la famille Yamaki. Fort heureusement, aucun d’entre eux n’a subi de blessure grave. Les bonsaïs entreposés dans le jardin et la pépinière ont miraculeusement été protégés de l’explosion par un haut mur entourant la concession.

En 1976, le maître bonsaï Masaru Yamaki a fait don de son plus précieux bonsaï au peuple américain pour fêter le bicentenaire des États-Unis. Un bonsaï originaire de l’île de Miyajima située au sud de la ville d’Hiroshima. Un Pins blanc Japonais très précieux car extrêmement rare.

bonzai-japonais-400-ans-hiroshima-003

La famille Yamaki a exploité une pépinière de bonsaï à Hiroshima pendant plusieurs générations. La pépinière est aujourd’hui une collection de bonsaïs privés.

La vision des bonsaïs par Masaru Yamaki

Chaque bonsaï a ses propriétés propres. Certains expriment le changement des quatre saisons, tandis que d’autres expriment l’élégance de la nature. Les Bonsaïs ne sont pas que des arbres coûteux mais de véritables œuvres d’art. Avec l’utilisation de guides excessifs ou en laissant trop de branches inutiles l’artiste peut échouer dans l’expression de la “beauté essentielle”.

bonzai-japonais-400-ans-hiroshima-002

Les arbres qui expriment le mieux le « bonsaï no kokoro » (l’esprit et la philosophie bonsaï) sont souvent marqués par une extrême simplicité. Même si le tronc est fin, l’arbre peut encore toucher profondément nos cœurs et nous transporter avec une vitalité débordante dans les champs et les montagnes.

bonzai-japonais-400-ans-hiroshima-001

Le musée National Bonsai & Penjing de la ville de Washington DC a ouvert après le don de 53 bonsaïs et 6 Rochers de lettrés (gōngshí). Un cadeau de  l’Association de Bonsaï Nippon à l’occasion du bicentenaire de la déclaration d’indépendance des États-Unis.

Depuis, la collection n’a cessé de croître avec l’ajout de pièces appartenant à des maîtres bonsaïs Américains et Chinois. Aujourd’hui, le musée est composé de 3 pavillons abritant plus de 150 plantes.

28 Partages
Partagez23
Tweetez2
Enregistrer2
+11
Partagez