C’est un sujet de science-fiction, l’État qui n’existe plus que sur le Net, et avec lequel tous les citoyens interagissent à partir de leur ordinateur.

Comme ça, plus besoin de remplir des formulaires pour faire ses déclarations d’impôts ou de faire la queue à la mairie. En plus, vous pourrez voter aux législatives dans une appli sur votre smartphone!

La technologie est assez développée pour permettre tout cela, mais est-ce une bonne idée et existe-t-il déjà quelque chose de semblable?

Ce qui existe déjà

Une grande partie de ce que nous avons énuméré existe déjà, et vous pouvez l’essayer tout de suite. Par exemple, le portail du gouvernement pour les impôts permet de vous identifier avec votre numéro fiscal et un mot de passe, pour déclarer vos revenus. La première fois, vous serez guidés étape par étape, mais ce n’est vraiment pas compliqué. C’est déjà ça de gagné: vous pouvez faire cela 24h/24, sept jours sur sept, donc plus besoin de vous rendre à la boîte à lettres avec un tas de papiers. En revanche, il n’y a jamais eu de campagne à ce sujet. C’est aussi le seul service de ce type offert par le gouvernement en ligne.

Vous pouvez aussi faire la demande d’une carte d’identité (CNI) sur le portail ANTS du gouvernement, ou d’un acte de naissance par un service en ligne. En revanche, vous devrez quand même aller à la mairie pour compléter la demande du CNI.

La gamme des services offerts en ligne par le gouvernement est encore assez restreinte, mais quels sont les services à venir? L’idée que tout le monde aurait est de faire des votes en ligne. Il serait beaucoup plus simple de voter sur son téléphone, les taux de participations seraient sûrement supérieurs aux taux actuels. En revanche, ce qui semble être la technologie du futur est une très, très mauvaise idée.

Un tas de problème se pose sur ce sujet, et le premier est l’identification. Disons qu’il n’est déjà pas simple de vérifier l’identité d’une personne physique, maintenant, essayez d’imaginer comment on le ferait en ligne. La combinaison usuelle du nom et d’un mot de passe n’est pas du tout adaptée, car elle n’est pas sécurisée. Des pirates investissent des mois à rompre les systèmes de Yahoo! pour obtenir les mots de passe de tous les utilisateurs, mais imaginez qu’il s’agisse des mots de passe des électeurs d’un pays entier. Immédiatement, les équipes du cyber-militaire de grands pays ou des individus indépendants investiront des milliards d’Euros pour manipuler les élections à grande échelle. Et même si on échoue dans la plupart des cas, si ca marche une fois, c’est la catastrophe géopolitique.

Des dizaines d’autres moyens de manipulation existent dans ce système, par exemple lors de la transmission des votes. Le paquet de données envoyé par votre ordinateur peut être intercepté, manipulé puis envoyé vers les services de décompte. Ici, prochain problème: inévitablement, le nombre total de votes pour tous les candidats doit être enregistré quelque part. Si quelqu’un a accès à ce “quelque part”, c’est gagné.

Mais tout n’est pas perdu. Si le vote en ligne n’est pas possible, le gouvernement pourrait utiliser des sondages en ligne pour avoir une petite idée de l’opinion publique en évitant l’abstention.

1 Partages
Partagez
Tweetez
Épinglez
+1
Partagez