Auto / Moto

VanMoof V : un puissant vélo électrique à double moteur capable d’atteindre une vitesse de pointe de 50 km/h

Ses clients qui s’attendaient à la sortie d’un S4 ou d’un X4 ont été pris de court par VanMoof. La dernière annonce de la firme néerlandaise concernait en effet un speedbike sobrement appelé « V » qui sera disponible en 2022.

Les speedbike font face à de nombreuses contraintes législatives qui réduisent leur attrait auprès des amateurs de vélos électriques. Leur courbe de popularité ne cesse cependant d’augmenter. Conscients de cela, de plus en plus de constructeurs ont fait le choix de se lancer sur ce segment.

C’est le cas notamment de Gazelle, Moustache Bikes, Cube ou encore Cannondale. VanMoof s’ajoutera bientôt à la liste grâce à son VanMoof V. Ce dernier promet à ses futurs utilisateurs de la rapidité et de la maniabilité. Son nom constitue d’ailleurs une référence à la forme de son cadre. Les millions d’euros levés par le fabricant néerlandais ont été donc bien investis. En effet, après avoir lancé les VanMoof S3 et X3, celui-ci envisage désormais de dégainer une nouvelle référence plus sophistiquée.

Une allure proche d’une moto

Bien qu’il hérite du design des S3 et X3, le VanMoof V se distingue par ses lignes plus athlétiques qui en font un VAE particulièrement attrayant. Le concept présenté par le constructeur montre un cadre qui fait penser à celui d’une moto. Par exemple, la douille de direction et le phare sont intégrés directement à la fourche. En outre, les suspensions et le feu arrière font un avec la structure en aluminium en forme de V.

On soulignera aussi le fait que la firme néerlandaise a opté pour des pneus relativement épais pour améliorer l’adhérence, et donc, l’accélération. La transmission se fera de manière automatique. On ignore toutefois si elle utilisera une courroie ou bien une chaîne.

Retrofit : A Fond Gaston transforme votre vieux biclou en un vélo électrique !

Une plus grande motricité

Effectivement, en plus du design hors du commun pour un vélo électrique, la performance figure parmi les aspects dont VanMoof a tenu compte lors de la conception de son speedbike. À ce propos, sachez que l’engin est capable d’atteindre une vitesse de pointe de 50 km/h. Pour que cela soit possible, les deux roues intègrent chacune un moteur électrique. Ce dernier se trouve au niveau du moyeu.

Une structure en aluminium en forme de V
Une structure en aluminium en forme de V. Crédit photo : Vanmoof

L’ensemble accuse une puissance de 1 KW. Pour compléter la configuration, le fabricant a ajouté une batterie ayant une capacité de 700 Wh. Comme pour les autres composants essentiels du vélo, son emplacement se trouve dans le cadre. Concernant la vitesse de point, il convient de noter qu’elle devrait être ajustée en fonction des règlementations en vigueur sur les marchés où la commercialisation est prévue.

Afin de permettre à ses futurs utilisateurs de bénéficier d’un confort de conduite optimal, le VanMoof V sera équipé d’une fonctionnalité baptisée Turbo Boost. Comme son nom l’indique, celle-ci vise à augmenter la puissance dans des circonstances particulières. Elle servira notamment au démarrage et dans les montées. Le volet sécurité n’est pas en reste. Un simple coup de pieds permettra par exemple de verrouiller le vélo. Cette fonction, baptisée Kick Lock, sera accompagnée d’une alarme.

Se substituer aux scooters et aux voitures d’ici quelques années

Bien que les concurrents ne manquent pas sur le marché, cela n’a pas empêché VanMoof d’envisager de se faire une place dans ce domaine en pleine expansion. Pour le constructeur, les speedelec constituent une excellente alternative aux voitures quand il s’agit de circuler en ville.

Ninbot A30C : ce scooter électrique à moins de 300€ n'est pas tout à fait comme les autres...

Tiers Carlier, le cofondateur de l’entreprise, est même allé jusqu’à dire que les vélos électriques rapides devraient se substituer aux scooters et aux voitures à l’horizon 2025 dans les rues des villes. Pour appuyer ses dires, il a mis en avant la vitesse et l’autonomie du VanMoof V, lui permettant de parcourir de longues distances.

La fonctionnalité Turbo Boost servira notamment au démarrage et dans les montées.
La fonctionnalité Turbo Boost servira notamment au démarrage et dans les montées. Crédit photo : Vanmoof

La firme néerlandaise est tout de même consciente que cette ambition se heurte encore à de nombreux obstacles. Parmi ceux-ci, il est possible de citer les législations européennes en matière d’utilisation de VAE. Chez nous, par exemple, les speedelec sont assimilés aux cyclomoteurs. Autant dire que si vous souhaitez vous procurer le VanMoof V, il vous faudra prévoir de l’immatriculer, de l’assurer et, éventuellement, de l’équiper d’un klaxon. En France, les futurs utilisateurs de l’engin devront probablement aussi éviter les pistes cyclables, à moins qu’ils ne prennent la décision de limiter la vitesse à la moitié de ce que le vélo est censé pouvoir atteindre.

Un lancement en 2022

VanMoof prévoit de commercialiser le V à partir de la fin de l’année prochaine. Le prix avoisine les 3500 €. Ceux qui souhaitent figurer parmi les premiers clients peuvent d’ores et déjà verser un acompte de 20 €. Le moins que l’on puisse dire, c’est que ce positionnement tarifaire est assez intéressant dans la mesure où il est difficile de trouver un modèle à moins de 5000 euros chez la concurrence.

Source
newatlas.com

Marc Odilon

Tout ce qui touche de près ou de loin à l'High-tech me fascine !

Articles similaires

Un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page