Innovation

AllWater : un mur d’eau pour isoler les maisons, l’invention oubliée d’un ingénieur hongrois

En utilisant le pouvoir calorifuge de l'eau, cet architecte hongrois avait inventé un concept de mur d'eau faisant office de climatiseur ou chauffage...

Comment isoler sa maison afin qu’elle garde la chaleur ou la fraîcheur selon les saisons ? C’est évidemment une question d’actualité, que ce soit en été ou en hiver… En 2015 déjà, cette question avait intéressé un architecte hongrois car il avait imaginé d’immenses murs de verre, remplis d’eau qui chauffe ou refroidit, pour isoler les murs d’une maison. Et si finalement, cette invention ancienne de 7 ans, était une solution d’isolation, qui ferait office de climatisation ou de chauffage presque naturels ? Le concept est original, et les murs d’eau donneraient une touche esthétique non négligeable à tout bâtiment qui s’en parerait… Découverte.

Comment ça marche ?

Matyas Gutai était, en 2015, un jeune architecte hongrois, quand il a inventé une solution constructive d’eau et de verre. Il a imaginé un concept de maison aquarium dont les murs extérieurs seraient isolés avec du verre et de l’eau. Son concept, appelé AllWater Panel, est décrit ainsi : “L’eau est un formidable distributeur de chaleur : elle la collecte et la redistribue rapidement, avec une efficacité supérieure aux matériaux classiques.” Selon lui, les solutions lourdes comme la brique ou le béton offrent des capacités de stockage de chaleur correctes, mais ce n’est pas optimal et aussi, assez cher. La solution qu’il proposait se présentait comme une construction légère, comme si l’on installait un double vitrage, mais sur les murs.

Ce mur d’eau isolant aurait permis de réaliser environ 40% d’économie sur le chauffage et la climatisation réunis.
Ce mur d’eau isolant aurait permis de réaliser environ 40% d’économie sur le chauffage et la climatisation réunis. Crédit photo : AllWater / Matyas Gutai

Quelle résistance pour ces murs de verre ?

Le panneau se présente sous la forme de deux parois vitrées dont l’une peut être opaque, d’une épaisseur de 5 centimètres, et d’une lame d’eau insérée entre les deux. La structure est livrée vide, donc légère et facile à manipuler, puis remplie d’eau une fois installée sur le mur porteur. Le volume d’eau de l’intégralité de la structure est connecté, ce qui veut dire qu’en cas de chaleur ou de refroidissement, c’est le volume d’eau entier qui réagit et donc fluctue. L’architecte expliquait aussi que son concept provoquait “un microclimat idéal” grâce à “une parfaite régulation de la température de l’air et des surfaces”.

"un microclimat idéal"
Un panneau d’une épaisseur de 5 centimètres incorporant une lame d’eau insérée au centre des deux verres . Crédit photo : AllWater / Matyas Gutai

Quelles économies avec ce système ?

Toujours selon l’inventeur, puisqu’apparemment cela n’a jamais été commercialisé, le mur d’eau isolant aurait permis de réaliser environ 40% d’économies sur le chauffage et la climatisation réunis. En les combinant à un système géothermique ou à des panneaux photovoltaïques, ils pourraient même couvrir les besoins totaux en électricité. De plus, ces murs de verre auraient l’avantage d’avoir une forte résistance mécanique, ce qui en ferait de parfaits matériaux sur les zones sismiques. Enfin, le verre ayant une meilleure résistance au feu, ces murs seraient également efficaces pour lutter contre les incendies…

L’idée peut sembler étrange, mais elle pourrait parfaitement être utilisée sur des façades ou des toitures qui nécessitent de la lumière et de la transparence. A l’époque de son invention, il avait obtenu une subvention de l’Union Européenne de 50 000€ et cherchait des partenaires pour commercialiser sa solution… Apparemment ce ne fut pas le cas, puisque cette invention serait tombée aux oubliettes ! Dommage, c’est plutôt intéressant comme concept non ? Plus d’informations : allwater.hu

Source
Batiactu.com

Méline Kleczinski

Jeune rédactrice de 20 ans, j'aime parler d'actualités, d'environnement et de ce qui se rapporte aux sciences et à la psychologie. Je suis passionnée par les animaux en général et par tout ce qui touche à leur bien-être.

22 commentaires

  1. Comme d’habitude, merci Méline pour cette nouvelle découverte très intéressante 😉

  2. Bonjour,
    Bizzard..
    Je comprend le principe l’hiver, mais en été l’eau vas être très chaude ne jamais se refroidir avant l’hiver…

  3. A noter que la subvention de 50000€ est partie en fumée. A faire une isolation en double vitrage le plus simple est de mettre de l’air a la place de l’eau!

  4. Bonjour, c’est complètement obscur comme “invention” on ne sait pas à quoi ça sert, comment ça fonctionne, a quoi c’est relié… Ça me semble un bon gros Fake

  5. Bonsoir à tous et à toutes ce système de fenêtre à eau et assez simple à comprendre pour la climatisation l’été avec un système de pompes vous faites circuler l’eau du côté ensoleillé au côté non ensoleillé avec une surface identique de parois ensoleillé et non ensoleillé vous pouvez baisser réellement la température de votre maison pour l’hiver il suffit d’utiliser un système géothermique avec la chaleur de la terre vous la aussi faite circuler l’eau dans les parois et pouvez maintenir une température moyenne cela est vrai peut coûteux au niveau du transport mais très difficile à mettre en œuvre mais cela peut réellement fonctionner si en plus vous y installer des panneaux solaires sur la toiture pour faire fonctionner le système de pompage et de circulation de l’eau vous pouvez avoir une bâtisse faible consommation et très bien isolé

  6. Outre l’efficacité discutable de ce dispositif, son coût serait prohibitif, notamment à cause des problèmes de pression et d’étanchéité sur la totalité de la surface de la maison.

    En résumé le rapport coût sur bénéfices me semble extrêmement défavorable.

  7. Zéro intérêt et coût bien plus élevé par rapport à une construction classique moderne avec une PAC réversible qui sera bien moins chère, bien plus efficace et bien plus modulable. PAC classique pour ceux qui ne craignent pas les mouvements d’air et Pompe à Chaleur Air Eau réversible pour ceux qui les craignent avec plancher chauffant/refroidissant

    Zéro intérêt et coût exorbitant par rapport à un système de puits canadien/vmc double flux.

    C’est vraiment essayer de réinventer la roue, mais en la mélangeant avec un carré.

  8. J’imagine trop le gars qui fixe un cadre et qui perce sont mur d’eau

    Au delà de la blague c’est pas une maison 100% pont thermique a inertie cette histoire ? Autant mettre du vrai double vitrage vide d’air dans les mur c’est sûrement bien plus efficace

  9. Un système ingénieux combiné à la géothermie et panneau solaire plus un moteur à Dinamo à l intérieur du système parce que si il y a flux il y a énergie donc électricité, un bon compromis pour la nature mais cela fait longtemps que ça existe, le problème C est comment l etat peu gagner de l argent avec ce système, c est comme les voiture a hydrogène pareil une électrolyse de l eau ça roule et l hydrogène ont peut la produire avec nos bras, nos jambes, alternateur et j en passe……. Mais tout cela existe depuis au moins 30 ans !!!!!!

  10. J’ai eu une idée assez similaire de cette architecte à peu près au même moment. Sous une forme plus efficace , moins couteuse avec la possibilité de maintenir sa maison à 20°C tout au long de l’année avec une économie d’au moins 80% sur la facture énergétique (bois, gaz, électricité). Le système fonctionne et le surcoût lors de la construction de la maison est faible. Voire moins cher.
    Mais bon avec un ami, on a passé des années à trouver des partenaires industrielles.
    On nous a retourné que cela n’était pas beau, qu’il y aurait des risques avec l’eau,etc…
    Bref les imbéciles ne sont jamais à court d’arguments quand il s’agit de démonter une idée trop en avance sur son temps.
    Dommage car fini les problèmes de transition énergétique.
    Je n’ai pas reçu 50 000 euros en ce qui me concerne…
    Peut-être parce que je vis en France et que je ne suis pas architecte !

  11. Bonjour
    Les systèmes productiviste qui concernent aussi bien les démocraties libérales, les régimes totalitaires, les pays émergents
    devastent aveuglément les deux sources de la richesse : la terre et la force de travail humaine .cette dévastation et les gaz à effets de serre sont les conséquences de la recherche morbide du taux de profit le plus élevé..
    La montée en nombre et en puissance des canicules relève de cette analyse .
    Il faudra que l’humanité soit menacée d’extinction pour qu’elle puisse inscrire dans le marbre la reproduction saine et respectueuse des deux seules sources de la valeur .

  12. Beaucoup des commentaires semblent oublier qu’il s’agit d’une lame d’eau et non pas d’un mur type aquarium ! Il ne doit pas y avoir des milliers de M3 non plus !
    Le verre est déjà fait pour accueillir l’eau. Il n’y aurait pas de problème d’étanchéité de ce côté-ci, car c’est comme le verre dans lequel on boit.

    Puisqu’il faut remplir la paroi une fois installée, il y aura forcément un joint d’étanchéité après remplissage. Je ne vois pas pourquoi ce serait la catastrophe : il y a des joints d’étanchéité partout dans une maison, du radiateur et son système d’eau qui circule (et oui !) au ballon d’eau chaude (l’eau courante aussi circule dans la tuyauterie de la maison de manière ponctuelle) ou encore dans le lave-linge ou lave-vaisselle.
    Rien de neuf de ce côté-ci en terme de faisabilité donc.

    Le système parle également d’un stockage d’eau chaude l’été pour une réutilisation l’hiver.

    A noter, la ressemblance de ce système avec une combinaison de plongée qui garde une couche d’eau près de la peau (mur !) Qui est réchauffée grâce à notre corps et muscles en action (chauffage !).

    Le concept m’a l’air sympathique, surtout si on souhaite faire maison très ouverte (en terme de visibilité) sur l’extérieur.
    Idée à retenir !

  13. L’idée est bonne en soit. Néanmoins dépassée. A quand le droit d’utiliser le graphene en Europe ? En effet, l’ajout d’une couche de graphene sur des matériaux existants et adjonction d’électrodes sur les murs, panneaux solaires et fenêtres d’une habitation conduit à un résultat encore supérieur, surtout moins honnereux et bien plus simple à mettre en œuvre. Ceci avec toutes sortes de systèmes de chauffage et de climatisation. Je me permets cette petite réflexion ayant étudié ce matériau en tant qu’electro acousticien. Donc pas pour une application de construction mais après une courte réflexion sur les applications possibles avec le graphene.

  14. La conductivité thermique de l’eau est environ 30x plus élevée que l’air, c’est donc un piètre isolant, de plus il faut gérer le problème du gel qui complexifie le système…
    Les 40% d’économie sur le chauffage annoncé, c’est comparé à quoi ? du double vitrage classique, du simple vitrage, pas de vitrage ?
    En cas de bris de vitre, on se retrouve avec en prime une petite inondation ?
    La source de cet article renvoie vers le même article qui n’indique pas de source…
    Bref je reste très septique…

  15. Système archi nul.
    Se faire subventionner un tel système est une aberration.
    Quel est le lambda de l’eau ? Je vais vous le dire : moins performant qu’un mur en brique.
    L’eau est un bon conducteur thermique qui n’a aucun problème à propager le froid de l’hiver dans la maison.
    Il y en a qui on de ces lubie.
    Le lambda de l’air (une fenêtre par exemple) est nettement plus performant que ce mur d’eau

  16. Pour être un professionnel de la thermique du bâtiment, je suis assez d’accord avec le sceptissisme de certains. Je suis même étonné que personne ne pense simplement à la perte d’apport solaire en hiver, au nettoyage impossible des faces intérieures, ou au gaspillage d’eau. Néanmoins, les algues, les possibilités de fuites, et possibilités de gel sont soulignées et évidentes également. Et bien entendu que l’eau n’a pas de pouvoir isolant… simplement une inertie thermique inutile dans le cas des menuiseries.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page