Innovation

Hexafresh : ils inventent un climatiseur portable qui consomme 80% d’énergie en moins

Un climatiseur qui consommerait 80% d'énergie en moins et qui couterait moins de 100€ ! C'est le pari fou d'une jeune pousse libanaise !

Normalement à cette époque, nous devrions envisager l’achat ou la remise en service d’une climatisation. Cette année, l’été commence plutôt avec des pulls et des K-Way mais l’espoir fait vivre… Et nous aurons peut-être des mois de juillet et août plus cléments, voire un été indien allez savoir ! Depuis quelques années les climatiseurs font l’objet de nombreuses innovations. Il faut bien avouer que les climatiseurs classiques sont de gros consommateurs d’énergie !

Une jeune start-up libanaise vient d’inventer la fraîcheur de l’air conditionné… Mais, sans les inconvénients d’un climatiseur ! L’Hexafresh, c’est son nom, figure dans le top 12 des start-ups du « Global Innovation and Entreprise Event », une compétition organisée à Paris.

Une innovation basée sur l’effet Peltier !

Mais qu’est-ce que l’effet Peltier justement ? L’effet Peltier est un phénomène thermoélectrique, qui consiste un phénomène physique de déplacement de chaleur en présence d’un courant électrique. Il permet en fait de donner la même fraîcheur qu’une climatisation mais sans installer un compresseur.  Qui plus est, il offre également les mêmes possibilités en matière de filtration et d’humidification de l’air ambiant.

Innovation : la réfrigération sans électricité devient une réalité en Arabie saoudite
L'appareil offrirait la même fraîcheur qu’une climatisation mais sans installer un compresseur.
L’appareil offrirait la même fraîcheur qu’une climatisation mais sans installer un compresseur. Crédit photo : Hexafresh

L’effet Peltier est également une technologie écologique. En effet, elle permet une économie de 80% par rapport à une climatisation classique. L’Hexafresh, c’est l’œuvre de trois ingénieurs libanais : Mohamed Ibrahim, le cofondateur de la start-up, Mohamad Chaaban et Riwa Matar.

Un produit écologique et moins couteux !

L’hexafresh devrait se vendre autour de 90$ et sera développé à Berytech, l’incubateur du projet explique le site lecommercedulevant.com. Les créateurs du projet ont bénéficié d’un prix de 17 000 dollars versé par l’ambassade des Pays-Bas. Ce qui leur a permis d’embaucher environ dix employées pour développer un produit commercialisable.

Leur objectif : la France

On sait les liens forts qui existent entre le Liban et la France, et ces ingénieurs aimeraient voir l’Hexafresh conquérir le marché français. C’est pourquoi, ils espèrent obtenir rapidement un brevet d’invention qui leur permettrait de tabler sur le marché européen. Les pays du Golfe sont également une cible prioritaire pour la start-up, les aménagements de balcon ou de patios sont devenus très tendance et l’hexafresh pourrait y trouver preneurs ! Et, dans son pays d’origine, c’est son coût et sa petite consommation énergétique qui pourrait séduire les Libanais.

PureAC : une housse pour désinfecter soi-même son climatiseur en 30 minutes

Les fondateurs de la climatisation écologique aimeraient lancer la production d’ici l’été 2022. Pour pouvoir fabriquer environ 500 pièces, ils cherchent donc à lever des fonds. C’est en France et dans les pays du Golfe, que les inventeurs aimeraient voir leur produit en priorité ! Et ils assurent que, même si le produit se vendait à l’échelle mondiale, le marketing, la recherche et le développement resteront au Liban. Quant à la production, pour des raisons évidents de coûts, elle se ferait probablement en Chine !

Nathalie Kleczinski

Mes sujets de prédilection sont l'écologie, l'environnement, les innovations solidaires et les actualités en général. J'espère que vous prendrez plaisir à me lire. Ma devise : "Carpe Diem" parce que la vie est trop courte et qu'il faut en savourer chaque instant.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page