Cet article s’inscrit dans notre section A vous la parole, catégorie dans laquelle VOUS êtes le rédacteur. >> En savoir plus

La démarche minimaliste se fait de plus en plus populaire dans le monde des affaires.

Le ‘’Less is More’’, autrement dit, la simplification permet de gagner en efficacité et en sérénité, surtout lorsque l’on doit faire face à des imprévus ou des difficultés.

Les entreprises ayant entrepris cette démarche de simplification sont, sans cesse, à la recherche d’astuces et de solutions afin de se libérer du superflu pour revenir à l’essentiel.

Le minimalisme, quésaco ?

Selon la définition du Larousse, le minimalisme correspond à la ‘’recherche de solutions requérant le minimum d’efforts, de bouleversements’’.

Le minimalisme en entreprise est une forme de nous induire à être productif grâce à la simplicité de nos actions. Autrement dit, grâce à la démarche minimaliste dans nos activités professionnelles, la quantité de stress ressentie diminue considérablement permettant ainsi une plus grande productivité.  

En entreprise, comment ça marche?

Adopter une démarche minimaliste dans une organisation peut sembler une entreprise complexe. Comment faire la même chose avec moins ? Qu’est ce qui est superflu dans l’entreprise? Comment consommer moins mais de meilleure qualité ? Quels services externaliser pour gagner du temps et de l’espace ?

En fonction du type d’entreprise, les mesure pour débuter dans le minimalisme seront différentes mais globalement, les étapes sont les mêmes:

Étape # 1 – La prise de conscience

Pour entreprendre une démarche minimaliste, il faut tout d’abord être conscient de vouloir changer son mode de fonctionnement actuel. L’adoption de mesure ne sera d’aucune utilité si tous les membres de votre organisation ne sont pas au courant et en faveur de ces changement.

Étape # 2 – Questionnez vous sur ce qui est essentiel

Quels sont les éléments indispensable pour l’entreprise? Pour répondre à cette question, il est recommandable de consulter chaque membres de l’entreprise. Peut être que vous n’utilisez pas les téléphones sans fils ou la machine de fax mais que quelques uns de vos employés, si. Faites un brainstorming de tout ce dont vous pourriez vous débarrassez, ce que vous pourriez améliorer et les alternatives possibles aux choses essentielles.

Étape # 3 – Désencombrement et alternatives.

Cette étape doit se faire dans une optique d’optimisation. Il ne suffit pas d’épurer au maximum les locaux et les procédés comme pourrait le penser certaines personnes. Le but est de se débarrasser de tout ce qui est inutile et de garder seulement ce qui est essentiel. Il faut aussi penser aux meilleures alternatives possibles aux élément indispensable comme (pour rester dans l’exemple précédent) les lignes téléphoniques ou les services de fax.

Étape  # 4 – Résultats et maintien

Une fois la transition terminée, les résultats ne se feront pas attendre. Environnement plus vivable, employés moins stressés, augmentation de la productivité et des résultats… Si la démarche minimaliste arrive à s’intégrer dans les valeurs d’une compagnie, il est certains que les résultats perdureront dans le temps.

La virtualisation, une aide indéniable

Lorsque l’on pense aux locaux d’une entreprise, la première chose qui nous vient à l’esprit sont les ordinateurs, téléphonie , imprimantes et câbles à souhait. Les entreprises répondant à cette description et désirant entreprendre une démarche minimaliste serons enchanté de la dernière tendance en date: la virtualisation.    

Service de fax virtuel, lignes téléphoniques virtuelles, serveurs virtuels, secrétaire virtuelle… Les alternatives aux services et fonctions que nous connaissons tous et qui sont indispensable au fonctionnement d’une entreprise sont diverses et variés. En profiter de la capacité du cloud, toute organisation est en mesure de faire des économie d’espace, d’argent et de mains d’oeuvre.

En d’autre terme, si vous désirez entreprendre une démarche minimaliste, votre premier allié sera la virtualisation de vos service.

Auteur(e) :
Catherine Duprez
Bio :
Directrice Marketing et de Communication de l'entreprise Fonvirtual, entreprise spécialisée dans la commercialisation de standards virtuels, de numéros virtuels, de fax par internet et dans d'autres services de valeur ajoutée de télécommunications d'entreprise. Passionée et spécialisée dans digital et le web marketing, j'interviens régulièrement sur des blogs et réalise des activités de consulting pour de grands groupes.

1 Partages
Partagez1
Tweetez
Enregistrer
+1
Partagez