Science

Avons-nous réellement la technologie pour protéger la terre d’un astéroïde de type exterminateur ?

Des scientifiques américains s'attèlent à une lourde tâche... Protéger la Terre de l'arrivée d'astéroïdes géants qui anéantiraient notre Planète s'ils venaient à entrer dans l'atmosphère... Et selon eux, il faudrait les "exploser en vol" !

Des experts s’interrogent sur la manière de protéger la Terre en cas d’attaque d’astéroïdes sur notre Planète ! Si les astéroïdes venaient à frapper la Terre, ils auraient un impact semblable à celui de toutes les armes nucléaires combinées existantes actuellement… Ce qui reviendrait à faire exploser toutes les bombes nucléaires en même temps… Inutile de vous dire qu’il ne resterait pas grand-chose de notre Planète Bleue !

Plusieurs astéroïdes sont sous surveillance rapprochée… En 2013, les observateurs ont découvert une roche cosmique baptisée 2012 DA14 qui mesure environ 50 mètres de diamètre… Et elle s’est déjà approchée plus près que le vaisseau de télécommunication présent…

Mais, toujours en 2013, ils ont aussi découvert le météore Chelyabinsk, qui mesurait 19 m de diamètre et qui a explosé en Russie quand il est entré dans l’atmosphère. Ce météore a causé des dégâts matériels, et près de 2000 blessés humains… Quant au 2012 DA14, on sait qu’il existe, mais on ne sait, ni où il se trouve, ni évidemment quand il frappera… Alors comment se protéger de l’impact ?

Avons-nous la technologie pour protéger la terre d'un astéroïde de type exterminateur ?
Le crash d’un météore prévu ? Image d’illustration. Crédit photo : Shutterstock / Oliver Denker

Le crash d’un météore prévu ?

Selon Philip Lubin, professeur de physique à l’Université de Californie à Santa Barbara, ils savaient qu’un astéroïde « se baladait » dans notre système solaire, le 2012 DA 14. Mais quand le second a frappé la Terre, les experts ne connaissaient même pas son existence… Et ne savaient donc même pas qu’il allait arriver ! Et pour le scientifique, cela souligne bien l’importance d’une défense planétaire ! pour cela il faut absolument pouvoir les détecter, mais également les caractériser et évidemment suivre leur progression constamment. Les crashs de météores ou d’astéroïdes se produisent tous les 50 à 100 ans, mais ils pourraient potentiellement dévaster la Terre !

À LIRE AUSSI :
Les "résonances de Schumann" auraient un lien avec la disparition des dinosaures avancent certains scientifiques

On sait par exemple, que l’Apophis avec un diamètre de 370 mètres doit approcher la Terre le vendredi 13 avril 2029…. Et que le Bennu, de 490 mètres de diamètre est prévu en approche en 2036…. Les prévisions de trajectoires n’impacteraient pas la Terre selon les scientifiques, mais un changement faible d’orbite pourrait les placer dans un trou de serrure. C’est-à-dire dans une trajectoire plus directe vers la Terre ! Et si ces astéroïdes se dirigent vers le trou de serrure gravitationnel, alors au prochain passage, ils devraient toucher la Terre !

Mais alors quelles solutions possibles pour protéger la Terre ?

La stratégie de défense planétaire reposait sur la recherche de méthode pour comprendre les menaces. Désormais, elle doit se focaliser sur les efforts à fournir pour détourner les astéroïdes et modifier leurs orbites. Le professeur Lubin et son équipe proposaient l’utilisation de lasers pour repousser les objets menaçants venus de l’espace.

Pour eux, la stratégie PI repose sur le déploiement d’un réseau de tiges de pénétration… Que l’on pourrait remplir d’explosifs, et qui se trouverait sur le chemin de l’astéroïde… Ce qui, in fine, permettrait de le trancher et de le couper en morceaux moins dangereux en cas d’entrée dans l’atmosphère.

Ces tiges de 10 à 30 cm de diamètres fragmenteraient le noyau de l’astéroïde dès lors qu’il les toucherait ! Au lieu de dévier l’objet, mieux vaudrait donc le faire « exploser en vol » ! Les fragments pourraient alors entrer dans l’atmosphère avec un risque plus maîtrisé que si l’astéroïde entier frappait ! Les scientifiques ont donc 8 ans pour tenter de dompter l’astéroïde avant le prochain danger prévu en 2029…

Source
BigThink.com

Nathalie Kleczinski

Mes sujets de prédilection sont l'écologie, l'environnement, les innovations solidaires et les actualités en général. J'espère que vous prendrez plaisir à me lire. Ma devise : "Carpe Diem" parce que la vie est trop courte et qu'il faut en savourer chaque instant.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page