L’électricité verte ? On en parle beaucoup en ce moment mais savez-vous vraiment ce que cela veut dire… Explications.

Nous entendons de plus en plus souvent parler d’électricité verte mais savez-vous vraiment ce qui se cache derrière ce terme ? Toute énergie produite à partir d’énergie renouvelable est qualifiée d’énergie verte, c’est donc le cas pour l’énergie solaire (photovoltaïque et thermique), pour les éoliennes, les centrales marémotrices, la géothermie, la biomasse et les énergies hydroélectriques et houlomotrices (énergie des vagues).

Les énergies renouvelables sont des sources d’énergie renouvelées naturellement sans intervention humaine. Elles sont parfois, à tort peut-être, considérées par les hommes comme inépuisables. Elles proviennent donc du Soleil (panneaux), de la Lune (marémotrices) ou de Terre (géothermie).

Les énergies renouvelables

Pour pouvoir vendre de l’énergie verte, le fournisseur doit pouvoir prouver que l’électricité qu’il produit provient de sources d’énergies renouvelables. Si l’électricité est achetée par le fournisseur, il doit également être en mesure de garantir que l’électricité acheté provient de sources renouvelables. En France, et en 2016, la part d’électricité verte fournie aux particuliers était de 18.2% (7.8% provenant de déchets verts comme le bois), 10.4% produite par des techniques actuelles (panneaux solaires), en 2017 cette part était de 26.5% grâce à la multiplication d’initiatives écologiques comme les parcs d’éolienne ou les panneaux solaires installés à grande échelle dans certains pays.

Vidéo : L’électricité verte, c’est quoi ? – L’Esprit Sorcier

L’électricité verte

Chez Engie par exemple, le prix de l’électricité verte reste fixe quand celui de l’électricité classique peut fluctuer et les clients abonnés à l’électricité verte peuvent bénéficier d’une réduction de 30% sur la consommation électrique du weekend. Pour tout KWh consommé, l’équivalent en électricité renouvelable est injecté dans le réseau.

En choisissant une offre d’électricité verte, les clients deviennent acteurs de la transition énergétique et s’engagent dans la lutte contre le réchauffement climatique en trouvant des alternatives aux productions d’électricité classique comme le nucléaire qui, par la quantité de déchets nucléaires produits et pour lesquels ils n’existent pas vraiment de traitements écologiques. Pour tout kWh que vous consommez, l’équivalent en électricité renouvelable est injecté dans le réseau.

Ce qu’il faut retenir

La législation française et européenne définit dans la loi 2000-108 des labels communs pour garantir les sources renouvelables de l’électricité verte vendue par les fournisseurs et au regard de l’urgence climatique qui se profile, on ne doute pas que ces lois évolueront rapidement pour encourager l’utilisation de l’énergie verte dans les foyers européens.

Attention, il ne faut pas confondre l’électricité verte fournie par Engie par exemple avec les productions autonomes d’électricité verte des particuliers par le biais d’éoliennes ou de panneaux solaires, installés en autoconsommation.

Que vous soyez un particulier ou une entreprise, il y a forcément un moyen de passer à l’électricité verte, n’hésitez pas à vous renseigner auprès de votre fournisseur d’énergie, la planète ne s’en portera que mieux !

Photo de couverture de vasabii / Shutterstock