ArticlesAuto / Moto

L’assurance auto au kilometre, comment ça marche?

A la fin de l'année vous devrez peut-être changer d'assurance ? Et si vous optiez pour une assurance au kilomètre ou un forfait kilométrique ? De belles économies en perspective.

En fin d’année 2020, vous allez peut-être décider de changer d’assurance auto ? Soit parce que vous estimez que vous payez trop cher votre assurance actuelle, soit parce que l’utilisation de votre véhicule a changée. Dans ce cas, vous chercherez un contrat d’assurance adapté à votre utilisation actuelle.

Peut-être avez-vous opté pour les déplacements à vélo et parcourez moins de kilomètres au volant de votre voiture. Il existe de nombreuses options pour adapter votre assurance aux kilomètres effectués par exemple, un moyen de rester bien assuré tout en faisant de belles économies. Découvrez quelles options choisir pour votre nouveau contrat d’assurance auto.

Quel type d’assurance choisir en fonction de son utilisation

Si vous parcourez de nombreux kilomètres chaque année, mieux vaudra rester sur un contrat classique, sans restriction. En revanche, si vous êtes ce que l’on appelle un « petit rouleur », les offres d’assurance au kilomètre pourrait vous intéresser. Elles constituent une alternative pour les conducteurs occasionnels. La cotisation est moins élevée, mais le nombre de kilomètres est limité. N’hesitez pas à consulter votre comparateur d’assurance auto, il peut vous aider à y voir plus clair parmi la multitude des offres disponibles sur le marché!

L’assurance au kilomètre

En choisissant un contrat d’assurance auto au kilomètre, votre cotisation devient proportionnelle à l’utilisation de votre kilomètre. Concrètement, moins votre compteur kilométrique montera, moins vous paierez. C’est un contrat intéressant pour les deux parties ! Pour l’assureur, un client qui roule moins comporte moins de risques d’être victime ou responsable d’un accident. Pour l’assuré, le côté financier l’encourage à utiliser une alternative à la voiture dès qu’elle se présente (transports en commun, vélo…).  La différence de prix entre un contrat classique et un contrat assurance au kilomètre se situe entre 15 et 30% ! Cependant si vous ne parcourez aucun kilomètre dans l’année, vous n’aurez pas la gratuité de votre assurance, il restera obligatoirement une cotisation minimale à acquitter. Même dans un garage, le véhicule doit être assuré et ce, même s’il n’est pas roulant ! Incendie ou vol sont toujours possibles.

L’assurance au forfait kilométrique

Si vous connaissez à peu près les kilomètres parcourus chaque année, vous pouvez optez pour le « forfait kilométrique » ! En contractant le forfait kilométrique, vous vous engagez à ne pas parcourir plus de 4000 ou 8000 kilomètres par an. Cela ne change rien à votre couverture « tous risques » mais vous économiserez entre 30 et 40% de votre cotisation classique. Le forfait kilométrique vous oblige néanmoins à fournir chaque année le relevé kilométrique de votre véhicule. Et pour se faire, certains assureurs demandent que le relevé se fasse chez l’un de leurs garagistes partenaires. D’autres se basent sur la confiance et demandent un relevé de l’assuré, qui déclarera sur l’honneur le nombre de kilomètres effectués dans une année.

Les avantages

Le principal avantage est donc de payer moins cher sa cotisation annuelle. Mais il se dégage également un côté responsable puisque les assurés au kilomètre ou au forfait réfléchissent souvent à deux fois avant de prendre leur voiture.

En résumé, seul le mode de calcul des cotisations change pour l’assuré. Pour les autres garanties rien ne change, vous pouvez conserver votre contrat « tous risques » ou « au tiers ». Il en va de même pour les éventuelles options ou garanties étendues : dommages, protection juridique, incendie, bris de glace). Ces contrats ne portent que sur le nombre de kilomètres parcourus et n’ont aucune incidence sur les autres parties de vos contrats. Mais il existe aussi quelques inconvénients à ces forfaits d’assurance…

Les inconvénients

Le risque principal est de mal évaluer le nombre de kilomètres que l’on parcourra dans une année. En effet, en cas de dépassement important du forfait de 4000 ou 8000 kilomètres, la facturation se fera au kilomètre supplémentaire. Bien entendu si le dépassement est d’une dizaine de kilomètres, il existe une tolérance, mais quand il s’agit de mille, ce n’est plus la même histoire ! Renseignez-vous car certains assureurs proposent immédiatement de basculer sur un contrat classique en cas de dépassement. D’autres assureurs proposent des packs de recharge de kilomètres, semblables aux recharges téléphoniques. Mais certains assureurs factureront le dépassement et cela pourrait vous faire perdre la totalité des bénéfices espérés.

Toutefois, si, à l’inverse vous parcourez bien moins que les kilomètres annoncés, certains assureurs vous rembourseront la différence ou le dégréveront de votre prochaine année. Vous savez désormais que vous pouvez faire des économies sur votre assurance auto si vous ne roulez pas beaucoup. Pour rappel, un contrat d’assurance ne peut pas être résilié la première année, en revanche, depuis la loi Hamon de 2014, il est possible de résilier un contrat d’assurance à tout moment. Sauf s’il a été souscrit depuis moins d’un an !

Photo d’illustration sumroeng chinnapan / Shutterstock

La rédaction

“Une personne qui n’a jamais commis d’erreurs n’a jamais tenté d’innover.” Albert Einstein

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page