Depuis quelques années, sport et technologie font bon ménage. Le marché des gadgets dédiés au sport se porte très bien et les chiffres en témoignent.

D’après une récente étude du think thank européen IDATE, à l’horizon 2021, près de 528 millions d’objets connectés destinés à des activités sportives seront vendus.

Les raisons de ce succès sont nombreuses. Tout d’abord, les sportifs constituent une cible large, rien qu’en France, on compte près de neuf millions de runners pour un marché qui s’évalue à 1 milliard d’euros chaque année. De même, la santé est une question qui préoccupe le large public, tout le monde veut prendre soin de son corps et mettre un budget pour garder la ligne.

Capteur de vitesse, capteur de cadence, appareils de fitness ou encore roue de vélo connectée, les fabricants n’en manquent pas de créativité pour s’adapter à toutes les activités sportives.

Selon l’étude de l’IDATE, cette démocratisation des appareils connectés dans le sport  n’est pas sans obstacle. L’effet “gadget” est bien présent pour les sportifs, ces objets lassent rapidement, ainsi 33% des utilisateurs les abandonnent après six mois d’usage et 50% au bout de 18 mois.

La question du respect de la vie privée a été également pointée par l’IDATE, les utilisateurs sont souvent mal informés lorsqu’il s’agit de l’usage de leurs données personnelles collectées par les marques.

Actuellement, les revenus des fabricants sont majoritairement centrés sur la vente des objets connectés pour le sport. Certes, les enjeux des données des utilisateurs représentent un levier majeur qui pourrait booster la croissance du secteur. D’ailleurs, plusieurs équipementiers sportifs ont racheté des pure players axée sur les applications santé et sport.

Les informations recueillies sont d’une importance capitale pour alimenter les services R&D, elles permettent de faire évoluer les produits ainsi que de personnaliser le marketing selon les caractéristiques de chaque sportif.

Ce marché des objets connectés est porté essentiellement par les montres de sport GPS. Plus de 20 millions de bracelets et montres sont vendus chaque année.  Apple, Samsung, Xiaomi, Garmin, Fitbit et Huawei figurent dans le top 5 des ventes et produisent annuellement de nouveaux catalogues.

Dans les années à venir, ce marché pourrait se restructurer avec des mutations importantes, notamment le regroupement d’acteurs, les partenariats entre fabricants et le retrait du marché de certaines entreprises.

Les géants du web comme Apple et Google ont déjà montré leur intérêt envers ce secteur à croissance, les deux entreprises ont mis en place des plateformes dédiées à l’agrégation des données en fonction de stratégies différenciées. La marque à la pomme souhaite profiter des données afin de conforter ses ventes. Pour Google, ces informations se présentent comme un moyen pour augmenter les ventes de la firme ainsi que  ses revenus publicitaires.

In fine, nous assistons aujourd’hui à un véritable boom dans le secteur avec l’apparition de nouveaux acteurs et produits tout aussi novateurs les uns que les autres. Les fabricants devraient se montrer plus transparents dans le traitement des données des utilisateurs afin de gagner leur confiance. De même, les constructeurs sont obligés d’imaginer de nouveaux modèles de produits et de services (coaching vidéo, défi, jeux…) afin de pallier à l’effet de mode et faire pérenniser la croissance des objets connectés destinés au sport.

Crédit photo de couverture : séance d’entraînement De Dima Sidelnikov/Shutterstock

 

   
0 Partages
Partagez
Tweetez
Enregistrer
Partagez
+1