Animaux

L’Islande renonce à la chasse à la baleine pour la troisième année de suite !

Depuis trois ans, les baleines islandaises peuvent s'ébattre librement... Les associations de protection animale sont soulagées, le dernier chasseur de baleine islandais, n'a pas sorti les harpons cette année encore !

Certaines associations de protections animales attendaient fébrilement l’ouverture de la chasse à la baleine en Islande. C’est le cas de l’IFAW (Fonds International pour la protection des animaux) ! En 2019 et 2020, l’Islande avait renoncé à la chasse de ces grands mammifères marins ! Et alors que la saison de la chasse aurait dû commencer dans les eaux territoriales, l’association n’a constaté aucun mouvement de ce côté-là ! Soulagement extrême pour l’IFAW et pour les baleines qui semblent tranquilles pour une nouvelle année !

C’est évidemment une excellente nouvelle pour tous ceux que cette chasse sanglante répugne ! Qui plus est, les baleines chassées en Islande étaient exportées vers le Japon, plus gros consommateur de viande de baleine ! Après deux années d’abstinence, cette troisième année confirme donc le possible renoncement de la chasse à la baleine en Islande ! Ouf !

Une chasse d’exportation principalement

Depuis 2013, la viande de « rorqual commun », une espèce de baleine très vulnérable s’exportait donc au Japon. Quant aux « petits rorquals », leur viande était réservée au marché islandais pour quelques ventes aux touristes mais les islandais ne raffolent pas de cette viande. Dans un communiqué, Sharon Livermore, Directrice de la Conservation marine chez IFAW se réjouit avec cette déclaration. « Nous sommes à un cheveu de la fin définitive de la chasse à la baleine en Islande 

Il ne reste qu’une seule entreprise en Islande qui chasse le rorqual commun, Hvalur HF, mais depuis 2020 et la reconnaissance de l’inutilité de cette chasse, l’entreprise a mis fin à cette sanglante activité ! En parallèle, l’IFAW avait mené une campagne de sensibilisation auprès des vacanciers… Cela avait permis de réduire considérablement la consommation interne au pays et de faire renoncer les derniers baleiniers !

Mais tout n’est pas gagné !

Loftsson, le dernier chasseur de baleine islandais est néanmoins toujours autorisé à chasser la baleine, mais depuis 2018, aucune activité n’a été enregistrée. L’an prochain signera la fin des cinq années de quotas et il n’est pas impossible qu’il reparte à la chasse pour prolonger ce contrat de cinq autres années.

À LIRE AUSSI :
Cette animation stressante dévoile le parcours du combattant d'une baleine essayant de se nourrir dans une zone à fort trafic maritime

Le salut des baleines viendra probablement des jeunes générations islandaises qui ne voient plus aucune nécessité à chasser la baleine. Au contraire, elles sont plutôt convaincues de la nécessité de les préserver et de les maintenir en vie ! Les baleines représentent un capital qui vaut de l’or pour le climat et ça, les jeunes islandais l’ont bien compris !

Rien n’est jamais gagné en Islande puisque en 2003 les Islandais avaient tué plus de 1500 baleines après 13 ans d’arrêt ! Une activité développée en Islande permettra peut-être de mettre un terme définitif à cette chasse immonde !

L'Islande renonce à la chasse à la baleine pour la troisième année de suite !
Une troisième année de répit après 13 ans de chasse intensive. Crédit photo : Shutterstock / Jenya_TarasoF

En effet depuis quelques années, le pays développe le Whale Watching, une « chasse » photo qui attire plus de 350 000 personnes chaque année. Elle génère également des revenus annuels de plus de 20 millions d’euros… Certes, ce n’est toujours pas la panacée pour les baleines de voir des milliers de touristes les déranger, mais c’est toujours préférable aux harpons des chasseurs non ?

La chasse à la baleine dans le monde

A ce jour seuls 4 pays pratiquent encore la chasse à la baleine, l’Islande en fait toujours partie même si aucune baleine n’a été tuée depuis 3 ans !

  • Le Japon, mais uniquement dans ces eaux territoriales depuis 2018 et sur des quotas précis
  • La Norvège et l’Islande uniquement sur leurs côtes
  • Les Inuits et quelques populations autochtones de l’Alaska, de la Sibérie, du Canada et des Caraïbes. Ces derniers pratiquant une chasse aborigène de subsistance et non uns chasse industrielle.

Nathalie Kleczinski

Mes sujets de prédilection sont l'écologie, l'environnement, les innovations solidaires et les actualités en général. J'espère que vous prendrez plaisir à me lire. Ma devise : "Carpe Diem" parce que la vie est trop courte et qu'il faut en savourer chaque instant.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page