La croissance de notre société moderne se fait pas à pas, entre avancées technologiques et développement durable.

En effet, un des objectifs environnemental majeurs est de minimiser nos déchets afin de réduire notre impact négatif sur cette planète que nous habitons, tout en gardant un train de vie productif.

Nouvelle technologie, nouveau défi

Certains objets du quotidien nous permettent de réduire drastiquement notre empreinte carbone : prenons comme exemple les cartes SD, ou les disques durs, des dispositifs de stockage puissants qui nous permettent d’éviter l’impression papier de centaines de documents et photos. Un résultat positif au niveau de la consommation de papier. En revanche, si on pousse un peu plus loin la réflexion, nous ne faisons que déplacer le problème : car pour utiliser des dispositifs de stockage nous avons besoin d’un ordinateur, qui lui est une source de consommation d’énergie ainsi qu’une source potentielle de déchet électronique.

En effet, l’avancée de la technologie, bien qu’elle soit aussi constructive, crée de nouveaux défis, comme celui des déchets électroniques qui sont actuellement un souci de taille. Vu que des nouveaux appareils, plus performants et plus puissants voient le jour quotidiennement, les « anciens » (même âgés de quelques mois) deviennent très vite obsolètes au yeux de leurs utilisateurs.

Un petit pas pour la planète, un grand pas pour notre société

Evidemment, il est important de sensibiliser la population en ce qui concerne les alternatives afin de ne pas jeter le matériel électronique, en le revendant, le faisant réparer ou en l’améliorant. Mais certains esprits innovateurs ont vu plus loin : une industrie capable de transformer les déchets électroniques en objets réutilisables, est en train de florir et a le potentiel de changer le cours des choses.

En avril 2018, la première usine destinée à la transformation de déchets électroniques en matériaux réutilisables a vu le jour en Australie. Un petit pas pour la planète, un grand pas pour notre société. Maintenant que la voie est ouverte, que l’idée a été mise en pratique, nous disposons d’un moyen de recyclage à grande échelle en optimisant leur utilisation.

C’est un avantage pour le monde entier, mais encore plus pour les pays en voie de développement qui se voient constamment pollués des déchets du reste du monde. De cette manière, les inventions de transformation des déchets électroniques pourraient même contribuer à la profitabilité et l’avancement de certains pays, tout ça grâce à des « déchets » ! Sommes-nous en marche vers une nouvelle ère, en mettant à épreuve nos esprits créatifs tout en pensant à notre planète ? On dirait bien que oui !

Crédit photo de couverture : Conception du temps et de la technologie obsolète De Daniel Krason/Shutterstock
   
0 Partages
Partagez
Tweetez
Enregistrer
Partagez
+1