Auto / Moto

Intelligence artificielle : bientôt, votre voiture vous aura constamment à l’œil

Et si dans le futur, votre voiture était capable de surveiller si vous êtes en état de conduire où si vous êtes en train d’envoyer un texto au volant ? Avec l’utilisation de l’intelligence artificielle, cela pourrait bien arriver… et plus tôt qu’on ne le pense.

Ces dernières années, les voitures sont devenues de plus en plus high-tech grâce à la technologie et l’intelligence artificielle et ce n’est clairement que le début. Bientôt, les voitures du futur ne se contenteront plus de se conduire toutes seules ou de surveiller la route pour vous car c’est vous qu’elles vont surveiller… pour votre bien.

Dans un billet très intéressant, Gizmodo met en lumière les nombreuses utilisations futures de l’intelligence artificielle envisagées par les marques et les constructeurs auto. À l’avenir, l’IA pourrait servir à détecter lorsque les conducteurs sont distraits, somnolents ou lorsqu’ils ne vont pas bien. Le but est de maximiser la sécurité sur la route.

À LIRE AUSSI :
SynLimb : un passionné de musique transforme sa prothèse de bras en synthé...

C’est dans cette optique qu’Affectiva, une société américaine, a développé une IA qui est capable de déchiffrer les expressions et émotions humaines. Comme l’explique Ranal el Kaliouby, CEO et cofondatrice de la société, « utiliser l’intelligence artificielle pour comprendre ce qui se passe dans les véhicules est utile non seulement pour les véhicules autonomes du futur, mais également pour les voitures sur les routes aujourd’hui. »

L’idée est d’installer une caméra près du volant pour permettre à l’intelligence artificielle de voir le visage du conducteur et de l’avoir à l’œil. Si jamais ce dernier montre des signes de fatigue ou d’ébriété (paupières qui tressautent, yeux qui clignotent, etc.), l’IA l’invite à mettre un peu de musique, à modifier la température dans l’habitacle de la voiture ou à se garer.

Ce n’est pas tout car à terme, l’IA devrait aussi être capable de détecter les distractions au volant : envoie de texto, conducteur en train de parler au téléphone, de manger… Elle pourrait alors être combinée à d’autres technologies telles que la conduite autonome, pour prendre le contrôle du véhicule en cas de besoin et réduire les risques d’accident de la route.

Pour l’instant, la technologie est encore en cours de développement et Affectiva estime qu’elle ne sera au point que d’ici deux à trois ans. Il reste à voir si les particuliers vont apprécier l’idée de se faire constamment surveiller, même si c’est pour leur bien.

Photo de couverture De metamorworks / Shutterstock

Remarque : nous pouvons percevoir une commission lorsque vous achetez par le biais de liens sur notre site, sans frais supplémentaires pour vous. Cela n'affecte pas notre indépendance éditoriale. Pour en savoir plus, cliquez ici.
 

Andy RAKOTONDRABE

Il n’y a pas de réussites faciles ni d’échecs définitifs.
Bouton retour en haut de la page