Lyon sera la première ville française à proposer des parkings aéroportuaires automatisés par des robot-voituriers… Lancement dans quelques semaines à Lyon-Saint Exupéry.

Une première mondiale arrive d’ici quelques semaines à l’aéroport de Lyon St Exupéry et elle devrait faciliter largement la vie des usagers. En collaboration avec Vinci Airports et Stanley Robotics, Lyon proposera d’ici fin avril les premiers parkings avec robot-voiturier.

Pour le moment 12 boxes seront en service pour 500 places de parking supplémentaires, mais à terme, ce sont 6000 places en tout qui devraient agrandir largement la capacité d’accueil des parkings aéroportuaires. Le principe est très simple et pourrait s’étendre à d’autres aéroports français tant le manque de place et les difficultés dues au trafic sont importantes autour de ces zones de transit.


A lire également : Parkmatch, un Airbnb pour les parkings


A Lyon, ce sera le parking P5 qui sera le premier équipé du robot-voiturier et le principe est très simple. Il vous suffit à l’avance de réserver votre place par Internet, puis vous recevrez l’indication du box dans lequel déposer votre véhicule. A votre arrivée, vous déverrouillez le box grâce à votre smartphone, vous déposez votre voiture, gardez vos clés et partez prendre votre avion.

« On a aujourd’hui quatre files de voitures, mais on peut aller jusqu’à huit ou 10 sans jamais avoir à déplacer une voiture pour en bouger une autre (…) Le système permet aux passagers de déposer leur voiture en 4 minutes et de la récupérer en une minute (…) C’est une première mondiale qui vise à être diffusée sur d’autres des 46 aéroports de Vinci dans le monde, d’ailleurs Stanley Robotics a déjà signé un accord avec l’aéroport de Gatwick à Londres (…) à terme avoir entre 6.000 et 7.000 places gérées par les robots dans les années qui viennent » raconte le site Libération.

Une fois le box fermé, le robot voiturier vient enlever votre voiture pour la déposer sur un parking à ciel ouvert situé à proximité. A votre retour, le robot fait le chemin inverse et dépose votre voiture dans le même box que vous déverrouillerez à nouveau pour repartir au volant de votre véhicule.

Au final, c’est un gain de temps inestimable pour vous, et une assurance d’être garé correctement sans mauvaise surprise d’accrochage ou de supplément à votre retour. L’impact environnemental est lui aussi réduit puisque les robots sont électriques et n’émettent pas de C02, le déplacement de votre véhicule en votre absence ne produit donc aucun rejet de C02. Enfin un moyen de gagner du temps, de la place et de la sérénité ! Quoi demander de plus si ce n’est que cette manière de se garer puisse se développer ailleurs ?

Crédit photo : Stanley Robotics

L’aéroport Lyon-Saint Exupéry s'équipe de robot-voiturier « Stan » pour son parking

Crédit photo : Stanley Robotics

L’aéroport Lyon-Saint Exupéry s'équipe de robot-voiturier « Stan » pour son parking

Crédit photo : Stanley Robotics

L’aéroport Lyon-Saint Exupéry s'équipe de robot-voiturier « Stan » pour son parking