Auto / Moto

Le saviez-vous ? Il fut un temps ou il y avait plus de voitures électriques sur les routes que de voitures thermiques…

Si vous pensiez que la voiture électrique n'existait que depuis dix ou vingt ans c'est raté ! Elle était là avant même la fameuse FORD T !

Vous pensiez que la voiture électrique était une invention de notre époque, et qu’elle était une innovation actuelle. Si, dans sa conception, elle est d’actualité, il y a bien plus longtemps qu’elle est apparue sur nos routes. Les premières voitures à vapeur apparaissent en 1769, la révolution industrielle a provoqué l’arrivée de l’automobile. Et cela ne s’est pas fait sans heurts !

Si aujourd’hui, les moteurs thermiques sont les plus utilisés, à l’époque trois choix s’offraient aux industriels : le thermique, la vapeur et déjà l’électricité. D’ailleurs en 1900, la plupart des voitures étaient électriques ! Explications.

Un peu d’histoire !

Si la première voiture à pétrole voit le jour en 1891 par Panhard et Levassor, les voitures électriques existent depuis 1860 environ. C’est Robert Anderson, un homme d’affaires écossais qui réalise le premier prototype en 1830. Mais ces voitures électriques utilisent des batteries qui ne se rechargent pas ! Pas très pratique évidemment. En 1859, le français Gaston Planté invente la batterie rechargeable au plomb acide. Cette batterie sera à la base des futures voitures électriques.

Et, en 1881, trois modèles de voitures électriques sortent des usines. Mises au point par trois français, Camille Faure, Charles Jeantaud et Nicolas Raffard, elles sont présentées lors de l‘Exposition Internationale d’Électricité de Paris en novembre 1881. C’est, à priori, la première voiture électrique au monde !

Incroyable ! Des scientifiques ont réussi à faire parler une momie vieille de 3 000 ans !

Gustave Trouvé, ingénieur concepteur d’engins électriques (hélicoptère électrique, canot à moteur électrique) présente à l’académie des sciences son moteur électrique. D’abord adapté à une barque, Trouvé applique son moteur à un tricycle. Le véhicule est présenté à comme la première voiture électrique de l’histoire. Le tricycle électrique relève pourtant encore du prototype et son utilisation sur route paraît délicate : avec un système de commandes à poulies, le conducteur doit immerger des plaques de métal dans des récipients contenant de l’acide pour moduler l’intensité du courant et donc sa vitesse.

La même année, deux anglais présentent également un tricycle électrique. Puis c’est au tour d’un anglais, Thomas Parker de réaliser l’une des premières voitures électriques de l’histoire. Ingénieur chez Elwell-ParkeLdt, et fabricant de locomotive, bus et tramway électriques, il commercialise sa première voiture électrique en 1896. En France, les automobiles Jeantaud produisent une voiture électrique éponyme capable de grimper jusqu’à 63 km/h ! Un record de vitesse pour l’époque !

Séduisante au début !

Dès 1897, les premiers taxis new-yorkais conduisent leurs clients à bord de voitures électriques. Du côté des courses automobiles, les voitures électriques se montrent plus compétitives que les moteurs thermiques. En 1899 la « Jamais Contente » passe la barre des 100 km/h !  En 1900, environ 1/3 des véhicules roulants sont propulsés par des batteries. A cette époque une voiture électrique permet de parcourir 30 km à 22.5 km/h et coûte 1500€ environ. En France, la Poste livre en voiture électrique dès 1901… Faciles à démarrer, sans nuage noir qui se dégage de l’échappement, elles sont plébiscitées. La « Mildé » équipe la Poste. Elle est fabriquée à Levallois-Perret (92) et permet aux facteurs d’avaler 50 km à 15 km/h !

Un historien nous dévoile la pire année que l’Humanité ait connue ! (spoiler : ce n'est pas 2020)
Crédit photo : Wikipedia / Domaine Public
Publicité Automobiles électriques Jenatzy (1899)
Publicité Automobiles électriques Jenatzy (1899)

Finalement rapidement sur le déclin

Après un engouement mondial, mais devant la difficulté à fabriquer les batteries, les véhicules électriques sont peu à peu mis au rebut au profit des véhicules thermiques.  Les progrès du moteur à explosion n’en finissent pas d’évoluer et en 1908 la célèbre Ford T signera l’arrêt de mort (provisoire) de la voiture électrique. Il faut aussi dire qu’à cette époque le coût de l’essence n’est pas un problème !

Il faudra ensuite attendre 1990, près d’un siècle quand même, pour voir le premier plan pour un véhicule électrique : General Motors lance l’EV-1, la première voiture électrique moderne. En France, c’est Renault sera le premier à tenter l’électrique avec le programme Next en 1996.

C’est à Toyota que revient la première commercialisation d’une hybride : la Prius en 1997. 18000 exemplaires vendus l’année de sa sortie. Il faudra ensuite attendre les années 2000-2005 pour voir les prémices d’un marché qui devient probablement l’un des plus concurrentiels en 2020…

Via
quechoisir-montpellier.org

Nathalie Kleczinski

Mes sujets de prédilection sont l'écologie, l'environnement, les innovations solidaires et les actualités en général. J'espère que vous prendrez plaisir à me lire. Ma devise : "Carpe Diem" parce que la vie est trop courte et qu'il faut en savourer chaque instant.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page