Dans la chronique de la semaine, nous allons découvrir un vrai film d’action, un film qui bouge avec comme fil conducteur le terrorisme.

Un attentat perpétré par l’IRA à Londres, dans un grand magasin de mode. On retrouve tous les ingrédients propres à ce type de film : explosion, courses poursuites, bagarre, violence aussi. Tout en découvrant un père absolument bouleversant dans sa quête des assassins de sa fille unique, tuée dans l’explosion alors qu’il l’emmenait acheter une nouvelle robe pour le bal de promo de son école.

Les deux acteurs principaux : Jackie Chan en père éprouvé désireux de venger sa fille) et Pierce Brosnan en vice premier ministre du Royaume-Uni forment un duo détonnant dont on pourrait longtemps se souvenir.

Synopsis :  Londres. Ngoc Minh Quan, modeste propriétaire d’un restaurant asiatique dans le quartier de Chinatown perd sa fille dans l’explosion d’une bombe. Un attentat revendiqué par les terroristes irlandais de l’IRA. Désormais il fera tout pour retrouver ceux qui lui ont volé sa raison de vivre.

Enfin nous retrouvons Jackie Chan dans un film sensé, un film avec une vraie histoire, à la fois terriblement attachant et particulièrement convaincant, notamment dans les scènes où il doit se bagarrer à mains nues. Malgré ses 63 ans, il n’a rien perdu de sa superbe quant à la maîtrise des arts martiaux et à la beauté de leurs gestes.

Brosnan quant à lui incarne ce vice premier ministre au passé un peu louche, qui a semble-t-il pactiser avec l’IRA avant de débuter sa carrière politique. Quan (J. Chan) va frapper à toutes les portes pour tenter de découvrir la vérité, mais il va aussi découvrir de sombres histoires liées à cette organisation terroriste et à la politique générale de son pays.

Lorsqu’on lit le synopsis et que l’on s’installe au cinéma, on se dit qu’à priori le scénario est simple, mais en fait le génie de Martin Campbell (réalisateur de Golden Eye ou Casino Royale) réside dans les imprévus, la succession d’événements qui ajoute encore plus de hargne à ce père détruit.

Entre complots politiques, scènes d’action particulièrement bien réussies, on ne s’ennuie pas une seconde sur la durée du film. Les acteurs sont d’une justesse exceptionnelle et franchement malgré quelques réticences quant à Jackie Chan, finalement c’est une vraie belle surprise ce film. Dommage qu’il n’ait pas été plus mis en avant car il vaut vraiment le coup d’être vu même si Chan n’est pas votre tasse de thé.

 

Chronique Ciné : The Foreigner de Martin Campbell
4.0captivant !
Note des lecteurs: (0 Vote)
   
2 Partages
Partagez
Tweetez
Enregistrer
Partagez
+1