Après une petite pause cinéma nous sommes allés frissonner devant un film plutôt angoissant : La Nonne réalisé par Corin Hardy et qualifié de film d’horreur-épouvante.

Le film nous plonge dans un univers très austère mais finalement habituel de ce genre de scénario. Les fans de ces films retrouveront le démon Valak pour la cinquième fois. La nonne s’inscrit dans la lignée des Conjuring mais est en fait chronologiquement le premier film de la franchise puisqu’il se déroule en 1952.

La Nonne n’est pas un film attendu comme un block buster, mais il fait quand même de belles entrées et réalise le meilleur score sur la totalité des cinq films de la série.

Bande Annonce La Nonne :

Synopsis La Nonne :

Une jeune nonne vient de se suicider dans son abbaye reculée en Roumanie. Tout le monde est stupéfait et l’Eglise catholique décide d’envoyer via les plus hautes autorités du Vatican, un prêtre au passé tourmenté et une jeune novice pour mener l’enquête. Ils vont vite se trouver à risque leurs peaux face au démon Valak qui une fois de plus sévit. Il a choisi l’abbaye. Leurs âmes sont en danger, il va falloir lutter !

Notre avis sur le film :

L’avis sur le film est plutôt mitigé ! Comme dans de nombreux films d’horreur, le scénario est  un peu « téléphoné », il n’y a pas vraiment de surprise, et l’histoire se déroule comme l’on s’y attend. Nous avons vu ce film entre adultes et ado et les avis sont partagés. Quand nous, adultes sommes plutôt déçus du classicisme de ce film, les adolescents, eux ont trouvé ce film absolument génial ! Alors il faut bien reconnaître que les sursauts ne manquent pas, tout comme le suspens et l’ambiance lugubre mais peut-être attendions nous une histoire un peu moins facile à déchiffrer ? La Nonne est tout de même un bon film d’horreur qui réunit tous les ingrédients de ce genre cinématographique.

Techniquement nous avons apprécié la manière d’amener l’apparition du démon, qui ajoute angoisse et qui promet quelques cris dans la salle. L’action est plutôt bien amenée et permet de maintenir le spectateur en haleine.

Chronique Ciné : La Nonne de Corin Hardy
En conclusion, le film et l’affiche tiennent leurs promesses d’angoisse et de suspens et l’on passe un bon moment à sursauter dans son fauteuil. Nous ne dirons pas que c’est un chef d’œuvre du genre mais vu dans une salle bien équipée au niveau sonore, cela peut devenir une expérience intéressante et plutôt flippante. Si vous aimez les films de ce style vous ne serez pas déçus.
2.5Mitigé
Note des lecteurs: (1 Vote)
1 Partages
Partagez
Tweetez
Enregistrer
Partagez
+1