Environnement

La Chine veut littéralement faire “la pluie et le beau temps” en manipulant le climat

Pour mettre la population à l’abri des aléas climatiques, les autorités chinoises ont annoncé un projet d’une grande envergure. Il consiste à faire tomber de la pluie et de la neige artificielles sur environ la moitié du pays d’ici 2025.

Le changement climatique est une réalité qui affecte tous les pays. En plus des mesures communes adoptées afin de réduire ses effets, à l’instar des engagements prononcés à l’issue de la COP 21, chaque nation s’efforce de trouver des solutions pour le bien-être de sa population. En Chine par exemple, l’administration Xi Jinping a récemment annoncé un projet qui vise à créer un climat plus clément en déclenchant artificiellement la pluie et la neige.

Une technique courante

Pour générer artificiellement de la pluie, la Chine utilisera la technique connue sous le nom de « ensemencement des nuages » ou Cloud seeding (en anglais). Il s’agit d’une méthode qui n’est pas nouvelle dans la mesure où son invention remonte à 1946. On doit notamment sa découverte à un scientifique travaillant pour General Electrics. D’ailleurs, plusieurs autres pays y ont déjà recourir pour pallier au manque de pluie pendant la saison sèche.

Outre la Chine, les Etats-Unis ont déjà annoncé leur intention de recourir davantage à l’ensemencement des nuages pour faire face à la pénurie d’eau qui frappe régulièrement certains Etats américains. Cependant, le projet chinois se distingue de par sa taille. D’après nos confrères de Business Insider, ce pays asiatique emploiera plus de 30 000 personnes pour gérer son programme de pluie et de neige artificielles.

À LIRE AUSSI :  Comment rouler à vélo en toute sécurité en hiver ?

La Chine veut passer à la vitesse supérieure

Dans un communiqué datant du 2 novembre dernier, le gouvernement Li Keqiang annonce aussi son intention de multiplier par cinq les efforts déployés dans le cadre de cette initiative dont le but est de permettre aux Chinois de vivre dans un environnement écologique plus stable. Ce nouvel objectif concerne les cinq années à venir. D’ici 2025, la Chine compte donc faire tomber de la pluie et de la neige artificielles sur une superficie totale de 5,5 millions de kilomètres carrés, soit près de la moitié de sa surface. Il faut savoir que le programme de pluie artificielle du pays a vu le jour en 1960.

Principe de l’ensemencement des nuages par un projecteur de particules au sol ou en avion
Principe de l’ensemencement des nuages par un projecteur de particules au sol ou en avion (wikipedia)

En adoptant cette approche, les autorités chinoises ambitionnent de réduire les catastrophes telles que la sécheresse et la grêle. Les pluies artificielles aideront aussi à combattre les incendies de forêt ou de prairie. L’année dernière, le recours à l’ensemencement des nuages aurait déjà permis d’épargner 70% des cultures des dommages entrainés par la grêle, affirment des médias locaux.

 

Marc Odilon

Tout ce qui touche de près ou de loin à l'High-tech me fascine !

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page