« La pile à combustible la plus puissante au monde », la Chine rétrofit sa première locomotive diesel à l’hydrogène

China Railway Rolling Stock Corp. (CRRC), le plus grand constructeur de véhicules et d’équipements ferroviaires de la Chine, vient de dévoiler sa première locomotive à hydrogène convertie.

Le transport ferroviaire est l’un des secteurs les moins émetteurs de gaz à effet de serre. Néanmoins, sa décarbonation reste essentielle pour accélérer la lutte contre le dérèglement climatique. Il est ainsi crucial de réduire la dépendance de cette filière aux énergies et combustibles fossiles. Diverses mesures telles que l’électrification du matériel roulant peuvent être adoptées, mais cette société a choisi d’intégrer des piles à combustible à hydrogène dans les trains existants. Il s’agit donc de remplacer les moteurs au diesel des locomotives traditionnelles par cette technologie durable et respectueuse de l’environnement. En effet, ce fabricant a récemment présenté son premier train à hydrogène converti, qu’il suppose être le plus puissant au monde. Explications.

Les particularités de la locomotive à hydrogène du CRRC

La conversion de ce train, baptisé « Ningdong », a été réalisée dans la filiale de ce constructeur de véhicules ferrés, située à Datong, dans la province de Shanxi. Son moteur à combustion interne, fonctionnant au diesel, a été remplacé par la pile à combustible la plus puissante au monde (800 kW). Le fabricant a d’ailleurs affirmé qu’il est possible de porter cette capacité jusqu’à 2 000 kW afin de s’adapter aux différents besoins des clients. La locomotive convertie dispose d’une réserve d’hydrogène maximale de 270 kg. Selon Huang Qichao, président de la filiale de CRRC, elle peut rouler en continu durant 190 h. Son ravitaillement en hydrogène dure seulement deux heures.

D’après l’entreprise, cette unité comporte plusieurs dispositifs de protection, dont une surveillance intelligente et une isolation thermique. De plus, le système de piles à hydrogène est équipé d’un verrouillage mécanique. Grâce à sa conception antidéflagrante, la sécurité du train est davantage renforcée. Outre cela, un mur ignifuge permet d’isoler le stockage du carburant. D’ailleurs, un système de ventilation indépendant y est installé pour renouveler l’air en cinq minutes. Fu Yongun, directeur générale de la filiale, a également expliqué que cette locomotive est dotée d’une batterie électrique pouvant capturer l’énergie générée par le système de freinage.

La possibilité d’étendre ce projet à la plupart des trains fonctionnant au diesel

Actuellement, la Chine compte plus de 7 800 trains à moteur à combustion interne alimentés par des combustibles fossiles. En effet, ils représentent 36 % du nombre total des locomotives en service dans le pays. Selon le CRRC, plus de 90 % d’entre eux pourraient être transformés en locomotives à hydrogène. Ce sera une alternative moins coûteuse à l’achat direct de nouveaux trains à hydrogène. D’ailleurs, les coûts d’exploitation des unités équipées de piles à combustible seraient deux fois moins chers que ceux des unités à combustion interne. Au-delà de ces avantages économiques, ce fabricant voulait privilégier l’usage de ce type d’énergie propre et renouvelable. Les véhicules ferroviaires à hydrogène fonctionnent sans émettre ni de dioxyde de carbone ni d’autres gaz nocifs. Leurs seuls sous-produits seraient l’eau et la chaleur.

Selon un plan de la Commission national du développement et de la reforme, publié en mars 2022, le gouvernement chinois prévoit d’aménager un certain nombre de stations-service à hydrogène et de produire annuellement 100 000 à 200 000 t de ce carburant vert d’ici 2025. Il vise aussi à déployer 50 000 véhicules à piles à combustible dans deux ans. Il convient de noter que ce carburant propre est obtenu par un processus utilisant uniquement des énergies renouvelables (solaire, éolienne, marine, etc.). Cependant, aujourd’hui, l’hydrogène gris domine encore sur le marché mondial. Plus d’informations sur Ningdong : SCMP

Plus de 900 000 abonné(e)s nous suivent sur les réseaux ! Pourquoi pas vous ? Abonnez-vous à notre Newsletter ou suivez-nous sur Google News et sur WhatsApp pour ne manquer aucune invention et innovation !
Source
scmp.comnews.cgtn.com

Tsiory Laurence

Titulaire de licence en communication et en langue française, je travaille comme rédactrice web depuis déjà plus de dix ans. J'ai collaboré avec quelques agences de communication locales avant de rejoindre l'équipe de Neozone. Ce qui m'a permis de consolider mon expérience en matière de création de contenus web au fil du temps. J’accorde une grande attention à chaque article que j’écris. Mon objectif, c'est de vous fournir des informations, des solutions et éventuellement des conseils. Je peux traiter divers thèmes, mais mes sujets préférés sont l’innovation, la technologie, le voyage, l’immobilier et les actualités. J’espère que mes articles vous permettront de connaître des inventeurs et des entreprises novatrices en France, en Europe et dans le monde entier. « La vie est une grande école où à chaque instant l’homme s’enrichit et tire une leçon de ses propres expériences ». Cette citation de Maude Anssens m’inspire dans tout ce que j’entreprends au quotidien. J’aime aussi suivre les actualités politiques et économiques internationales. Je pense que donner le meilleur de soi et s’adapter aux évolutions du monde autant que possible sont des valeurs importantes qui peuvent nous aider à progresser et à rester toujours efficaces. Je suis sur Linkedin si vous voulez me faire passer un message.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Bouton retour en haut de la page