Les massacres animaliers sont légions dans certains pays… Chaque année 90000 otaries sont tuées sur les plages paradisiaques de Namibie… Révoltant !

En Namibie, des milliers d’otaries sont massacrées chaque année ! Pourquoi ? Pourquoi faire ? On connaissait la chasse aux phoques dans le Grand Nord et le combat qu’avait mené Brigitte Bardot en 1977… 42 ans plus tard, les phoques sont toujours chassés pour leurs fourrures tout comme ces pauvres otaries de Namibie ! L’ONG espagnole OceanSentry alerte sur les conséquences de ces chasses barbares et sur le devenir de l’espèce ! Entre juillet et novembre ce sont 90 000 otaries qui vont disparaître de la Terre, et c’est comme ça chaque année ! Répugnant !

Ce massacre qui se déroule chaque année sur les plages de Cape Cross et Atlas Bayde, sur la côte Sud/Ouest de l’Afrique n’a d’autres fins que le mercantilisme : les otaries sont tuées pour leurs fourrures et les permis de chasse sont délivrés légalement par le ministère des Pêches et des Ressources Marines. Ils vont encore plus loin dans l’horreur puisqu’ils chiffrent le nombre de bébés autorisés à 80 000 et à 6000 le nombre de mâles !


A lire également : Non, le Kenya ne va pas appliquer la peine de mort pour le braconnage d’animaux protégés (EDIT)


Pour justifier les tueries en règle, le gouvernement namibien avance que les otaries privent la population des ressources poissonnières de l’Océan, source de nourriture principale pour les namibiens. Si l’on en croit le site Notre Planète, ce sont plutôt les gros chalutiers qui pêchent bien plus que les quotas autorisés qui ruinent les ressources naturelles de l’Océan !

A LIRE AUSSI SUR NEOZONE :
Briser une vitre de voiture pour sauver un animal en cas de canicule : Est-ce légal ? Quels sont les risques juridiques ?

Vidéo : La chasse aux phoques toujours d’actualité au Canada (BRUT)

En réalité, les bébés tués viennent alimenter les réseaux du luxe mondial qui n’hésite pas à fabriquer des bottes ou autres articles futiles au regard du massacre perpétué. Les otaries sont également chassées pour leur graisse, leurs parties génitales (réputées aphrodisiaques) ou encore leurs os transformés en bijoux !

L'article continue apres l'annonce

Qui plus est ces animaux sont tués dans une barbarie sans nom, assommés, poignardés en plein cœur,  poursuivis par des hordes d’hommes vociférant… Une honte en 2019 que ce soit n’importe où dans le monde. La France propose d’ailleurs d’interdire le commerce des produits dérivés du phoque ! Si seulement tous les pays du monde pouvaient s’entendre sur ce point… Ce sont 90 000 otaries en Namibie et 250 000 phoques au Canada qui seraient sauvés chaque année… Vite il y a urgence !

Photo de couverture De Tarpan / Shutterstock