Un article un peu particulier sur NeozOne aujourd’hui puisqu’il est fait pour venir en aide à Anthony Esteve par le biais d’une petite cagnotte Leetchi. Ne dit-on pas que les petits ruisseaux font les grandes rivières ? Alors si chacun de nos abonnés participait à hauteur de 1€, la vie d’Anthony changerait à jamais.

Anthony est paraplégique depuis 2014 et pour que commence une nouvelle vie pour lui, il a besoin d’un petit robot prénommé Rewalk. Si vous voulez en savoir plus sur Anthony et sur Rewalk, nous vous expliquons tout cela en détail juste après.

Anthony Esteve c’est qui ? Anthony est un jeune garçon d’une vingtaine d’années qui est paraplégique depuis 2014. Pour rappel, la paraplégie est une paralysie plus ou moins complète des membres inférieurs le plus fréquemment et de la partie basse du tronc, portant sur tout le territoire situé plus bas que la lésion de la moelle épinière qui la provoque.

Elle empêche donc évidemment la marche et la station debout. Anthony est devenu paraplégique suite à un accident domestique et depuis 3 ans il se déplace donc en fauteuil roulant. Il est évidemment dépendant de personnes aidantes et cela lui pèse beaucoup. Alors quand son prestataire de fauteuil roulant HMS (Harmonie Medical Service) lui a parlé d’un exosquelette du nom de Rewalk, il a d’abord été un peu réticent puis pensant qu’il n’avait tout à y gagner, il a décidé de faire les tests de ce Rewalk à Poitiers.

Le bonheur de se retrouver un “bipède à station verticale” en quelques instants alors que le fauteuil roulant était devenu son compagnon de route lui a d’abord fait presque peur, et puis finalement il a réalisé que sa future autonomie pouvait venir de ce Rewalk.

Rewalk c’est quoi ?

ReWalk (remarcher en anglais) est un exosquelette robotique portable qui fournit un mouvement actionné de la hanche et du genou pour permettre aux personnes ayant une lésion de la moelle épinière (LM) de se tenir debout, marcher, tourner, monter et descendre les escaliers. ReWalk est le premier exosquelette à recevoir l’autorisation de la FDA pour usage personnel et de réadaptation aux États-Unis.

Le ReWalk Personal System 6.0 est conçu pour marcher toute la journée, disponible pour une utilisation à la maison ou dans des lieux thérapeutiques. Il est très précisément ajusté à la morphologie de la personne, mais aussi à sa vitesse de marche afin que tous les mouvements réalisés avec l’exosquelette soient les plus naturels possibles.

Plateau France 5 avec Michel CYMES © Emilie Raynal

Nous avons pris contact avec Anthony Estève. Il a gentiment accepté de répondre à quelques questions.

Interview :

Je m’appelle Anthony Estève, je vis actuellement sur Bordeaux, j’ai 25 ans et je travaille à la SNCF depuis 2012.

J’ai eu un accident en 2014, j’ai fait une chute du 5 ème étage, donc de 15 mètres, et j’ai eu une fracture de la vertèbre T 12 qui m’a mis une paraplégie incomplète. J’ai un petit peu récupéré la motricité de mes jambes mais je n’arrive pas à me tenir debout et je ne les sens plus du tout. Je suis en fauteuil roulant depuis 3 ans maintenant. Ca été un petit peu un choc. Les premiers mois sont très compliqués de se dire qu’on va plus pouvoir marcher, que la vie elle va complètement changer. Mais bon, j’ai eu un très très bon entourage, ma famille a été là pour moi, mes amis, j’ai rencontré une copine qui m’a beaucoup aidé à passer ce cap, que j’arrive à peu près maintenant à accepter au bout de 3 ans.

Qu’est-ce que qui te manque le plus ?

Au tout début, c’était vraiment le sport vu que je faisais du foot, j’étais dans un club mais maintenant je ne peux plus. Il y a d’autres sports qui existent bien sûr, mais c’est quand même différent que de faire du sport “valide”. Donc ça, c’est vraiment ce qui me manque le plus. Après, la marche bien sûr, même si on arrive à faire d’autres choses en fauteuil. On arrive à faire d’autres activités mais bon, c’est vrai que la marche et le sport, c’est ce qui me manque le plus.

Quels sont tes objectifs pour le futur ?

Retrouver une autonomie, être 100% autonome, que ce soit dans le quotidien pouvoir m’habiller tout seul, me faire à manger, pouvoir aller au lit, ne pas avoir besoin forcément d’une infirmière tous les jours. Réussir à me déplacer en voiture, pouvoir aller au travail, pouvoir retravailler normalement, car pour l’instant, je travaille à temps plein à la SNCF. J’essaie, on va dire entre parenthèses, d’avoir à peu près la même vie que j’avais avant, avec bien sûr quelques modifications.

Comment as-tu entendu parlé du Rewalk ?

J’en ai entendu parlé grâce à mon prestataire de fauteuil roulant, qui est Harmonie Médical Service. Ils m’ont proposé d’essayer cet exosquelette à Poitiers. Au début j’étais un peu réticent à cette idée d’essayer cet appareil, mais bon, je me suis dit que je n’avais rien à perdre, donc pourquoi pas essayer, et puis de toute façon, si ça me plait pas, je le referai pas !

Qu’as-tu ressenti lors de ton premier essai ?

J’ai surtout senti que ça me tirait le dos, énormément, et puis je suis resté bouche bée. Etre debout alors que ça faisait 3 ans que je n’avais pas été dans cette position sans une grosse assistance, que ce soit le fauteuil ou la table, que j’y arrive avec des béquilles, juste avec des béquilles, c’était vraiment bizarre…

Qu’est-ce que le Rewalk peut t’apporter ?

Ca ne va pas remplacer totalement la marche comme quand j’étais valide, mais comme je ne fais pas beaucoup de kinés et pas beaucoup de verticalisation, ça peut me permettre déjà de me mettre debout, de m’étirer les jambes, le dos et puis m’apporter d’autres choses comme me promener… L’exosquelette est à 80 000 € donc je n’ai pas assez d’argent pour pouvoir en obtenir un exemplaire. J’ai fait une cagnotte Leetchi sur Internet pour qu’on puisse m’aider à financer et obtenir l’exo.

Comment aider Anthony :

Une cagnotte a été lancée sur Leetchi pour aider Anthony à financer ce Rewalk qui coûte tout de même 80 000 €. Une somme importante mais nécessaire pour qu’Anthony continue à travailler, à conduire, à marcher et tout simplement à VIVRE sans aide extérieure, un peu comme quand il était valide même si évidemment cela reste de la technique ! Mais quelle technique ! Cela pourrait tout simplement lui changer la vie… Et comme dit précédemment si chacun de nos abonnés participait à hauteur d’un petit euro, ce serait 5 exosquelettes qui seraient financer…  Si par hasard, le Rewalk vous était nécessaire vous pouvez trouver la liste des centres le proposant à l’essai sur la liste disponible sur le site Rewalk.

Pour aider Anthony, il vous suffit de participer à la cagnotte Leetchi Anthony Esteve. Merci pour lui !

Participer à la cagnotte en ligne

229 Partages
Partagez227
Enregistrer2
Tweetez
+1
Partagez