Science

Mais au fait, comment se forment les plis et les rides du cerveau ?

Les scientifiques n'ont pas fini de faire le tour de notre cerveau. Il est tellement complexe que l'on doute d'en connaître un jour tous les secrets. Mais au fait, pourquoi le cerveau est-il jonché de plis sinueux ?

Le cerveau humain est l’objet le plus complexe de tout notre corps puisqu’il contient jusqu’à 86 milliards de neurones ainsi que plusieurs centaines de milliers de kilomètres de fibres axonales qui les relient. D’ailleurs, c’est le processus de repliement du cerveau qui entraîne les bosses et les rainures caractéristiques du cerveau, appelées aussi circonvolutions cérébrales, et c’est ce qui le rend encore plus complexe. Jusqu’à présent, ce mécanisme reste toujours mal compris. Des chercheurs étudient ce processus afin d’aider leurs confrères à mieux cerner les troubles liés au développement du cerveau tels que l’épilepsie et la lissencéphalie.

Comment se replie le cerveau ?

Le cerveau humain est composé de deux couches: la couche externe ou cortex cérébral, et la couche interne ou axones myélinisés. La couche externe est composée de matière grise repliée avec des petits vaisseaux sanguins et des corps cellulaires sphériques accompagnés de milliards de neurones. La couche interne, quant à elle, est composée de substance blanche qui constitue principalement les queues allongées des neurones. Ces constituants jouent un rôle très important dans le développement et le repliement du cerveau.

Les chercheurs ont avancé une théorie selon laquelle la couche extérieure du cerveau se développe à un rythme plus rapide que la couche interne. D’ailleurs, ils affirment que cela est dû à la prolifération des neurones. En d’autres termes, la couche externe n’a pas pu s’étendre à cause du blocage. De ce fait, elle s’est pliée et bouclée à l’intérieur de la couche interne afin d’atteindre une structure stable. Les recherches ont aussi démontré que les zones qui contiennent plus d’axones forment les crêtes cérébrales et les zones à faibles densité d’axones forment les vallées. Les axones sont donc très importants dans le développement du cerveau, car l’insuffisance de ce composant peut être à l’origine de certaines formes d’autisme et de la schizophrénie.

À LIRE AUSSI :
Le climat a modifié la taille de notre corps et celle de notre cerveau

Qu’est ce qui cause les troubles cérébraux ?

Les scientifiques se basent sur les modèles cérébraux existants pour déterminer les raisons de malformation chez un individu. D’ailleurs, le bon fonctionnement du cerveau dépend de sa structure. Par exemple, les cerveaux avec des plis anormaux causent des dégâts au niveau de la manière de penser d’un individu. Par ailleurs, les modèles de cerveaux avec une couche externe plus épaisse et l’absence de crêtes et de vallées peuvent causer la lissencéphalie.

Les individus atteints de cette maladie souffrent d’un retard de croissance et meurt généralement au bout de 10 ans. D’autres souffrent de polymicrogyrie, où la structure externe est plus mince et entraîne l’excès de plis; les personnes atteintes de cette maladie présentent des troubles neurologiques graves, accompagnés de convulsions et de paralysie.

Source
ScienceAlert

Arielle Lovasoa

Je me retrouve dans les mots de Françoise Giroud dans Lou: Histoire d'une femme libre: "C'est une fille irréductible qui n'en fait et n'en fera jamais qu'à sa tête, non pas par caprice mais par nature". A cela, j'ajouterai le sage conseil de Confucius, mon leitmotiv: "Si tu veux profiter de ta vie, apprends à profiter de ta simple journée"

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page