Cet article s’inscrit dans notre section A vous la parole, catégorie dans laquelle VOUS êtes le rédacteur. >> En savoir plus

Pour l’achat voiture neuve, il existe deux chemins : le plus traditionnel, s’adresser à un concessionnaire, ou le plus malin, faire appel à un mandataire automobile. On vous explique.

Certains français changent de méthode dans l’achat d’un véhicule neuf : ils ne passent plus par le constructeur mais font l’acquisition de leur nouvelle voiture par un mandataire. C’est en effet une astuce pour réaliser des économies sur l’achat. Comment agit le mandataire automobile ? Sa position de vendeur indépendant non intégré au réseau officiel lui permet de pratiquer ses propres tarifs et de composer un catalogue d’offres unique, souvent multimarques, avec des modèles récents (Renault, Peugeot, Citroën, Volkswagen…).

Aussi connu sous le nom de négociant automobile, il se positionne moins cher que les marques en obtenant de meilleurs prix. Cela passe par l’importation depuis les pays de l’Union Européenne (import Allemagne, Belgique, Espagne, Europe de l’Est…) ou le déstockage auprès de distributeurs. Il pratique aussi ses propres promotions. Au final, c’est un endroit où acheter une voiture neuve rime avec forte remise (-20%, -30% voire -40%) !

Malgré de telles réductions, certains continuent de payer le prix catalogue en concession. Cela vient d’un manque de visibilité : il n’est pas aisé de savoir où trouver un mandataire car ils font peu de publicité – c’est aussi une des manières de réduire le tarif. Ils ont donc du mal à se faire connaître alors qu’ils sont très nombreux en France. Pour mettre ces acteurs sous les projecteurs, des comparateurs sont apparus sur le web : on peut par exemple trouver son auto neuve sur Kidioui parmi un réseau d’un millier de professionnels du marché automobile. Ces indépendants sont à taille humaine (garage, courtier) ou incarnent des poids-lourds du marché avec des dizaines d’agences et de points de vente, comme les mandataires spécialisés Aramis, Elite Auto, Auto IES…

En ligne depuis 2007, Kidioui.fr permet de dénicher facilement un nouveau véhicule chez ces vendeurs par marque, modèle, région, gamme de prix ou critères de recherche. Cela va de la catégorie (citadine, berline, monospace, SUV…) à la finition en passant par la couleur de carrosserie, le carburant (essence, diesel, hybride, électrique…), la puissance moteur (TCe, Blue HDi…), la boîte automatique et les équipements de série. Les modèles neufs les plus populaires sont disponibles immédiatement en stock (Clio, Captur, Kadjar, 208, 308, 3008, Golf, Sandero, Duster…) et certains sont à la commande, comme dans une concession.

Les similitudes entre ces deux lieux de vente voiture ne s’arrêtent pas là. Le mandataire automobile ce n’est pas du low-cost : on va aussi rencontrer des conseillers pour chercher et réaliser des essais auto ou s’occuper des formalités administratives (carte grise ou certificat d’immatriculation, plaques…). Puis, il y aura des possibilités de financement (location avec option d’achat LOA, crédit sans apport…), la reprise voiture, la livraison à domicile, l’extension de garantie constructeur et le service après-vente (réparation, contrat d’entretien…). En fin de compte, la seule différence entre les deux se situe au niveau du rabais. Si on fait le choix de passer par un mandataire auto, on obtient immédiatement un bon niveau de remise. Si on sollicite un concessionnaire, il faut négocier une remise soi-même, souvent avec difficulté et sans certitude de résultat.

Et la qualité ? Le véhicule neuf d’un importateur auto est-il identique à celui commandé dans la brochure constructeur ? La réponse est oui. Il sort de la même usine et de la même chaîne de montage : ce n’est pas un modèle discount. D’ailleurs, beaucoup de voitures neuves sont construites à l’étranger. On bénéficie de la même assurance et des lois françaises en vigueur sur la prime à la conversion et le bonus malus écologique. Il peut y avoir quelques différences d’équipements (en moins ou en plus) par rapport à la gamme française mais celles-ci sont généralement compensées en option par l’importateur automobile ou bien spécifiées dans les annonces de voitures.

Un modèle de voiture déstocké, pour sa part, n’est pas moins fiable : il provient d’un achat de gros où l’acheteur a mieux négocié le tarif unitaire et le vendeur a vidé ses stocks. D’ailleurs, certains déstockages proviennent des marques elles-mêmes lorsqu’elles souhaitent renouveler leur parc d’achat automobile.

Enfin, la voiture de démonstration ou voiture de collaborateur correspond à ce qu’on appelle le « quasiment neuf » ou « 0 km ». Tout vendeur peut la proposer, pas seulement le mandataire automobile : on connait son historique, c’est un modèle présent dans les vitrines d’un showroom ou via lequel un commercial digne de confiance a roulé durant quelques kilomètres. On peut la comparer au modèle d’exposition dans un magasin. Même si elle possède un état neuf, elle doit avoir cette mention…qui provoque souvent en une jolie ristourne. Bref, une excellente affaire !

Photos de couverture de Willy Barton / Shutterstock