Animaux

Ce requin extrêmement rare peut déployer sa mâchoire comme un Alien

Plusieurs spécimens de requins peu connus des scientifiques ont été accidentellement remontés à la surface par des pêcheurs taïwanais. Avec sa mâchoire triangulaire, ses yeux effrayants et ses dents en forme d’aiguille, le Trigonognathus kabeyai mérite son surnom de « requin extraterrestre ».

On dirait qu’il s’agit d’une créature sortie tout droit du film Alien ! À Taïwan, alors qu’une équipe de l’Institut taïwanais de recherche sur la pêche enquêtait sur les espèces de poissons vivant au large de la côte de Taitung, elle a capturé cinq requins-vipères. Comme les scientifiques ne s’attendaient pas à une telle découverte, ils ont certainement dû subir un sacré choc.

En effet, l’animal peut vite donner des sueurs froides avec son apparence terrifiante. Heureusement, il s’agit d’une espèce qui n’est pas susceptible de porter préjudice aux humains. « La caractéristique la plus évidente est les dents en forme d’aiguilles, comme des crocs de serpent. C’est aussi l’origine de son nom de requin-vipère », ont déclaré les chercheurs à Fox News.

Une espèce benthopélagique

Répertoriée pour la première fois en 1986, cette espèce de petits requins, dont le nom scientifique Trigonognathus kabeyai signifie « mâchoire triangulaire », vit dans les profondeurs des océans, notamment de l’océan Pacifique. À noter que son nom rend hommage à son découvreur, Hiromichi Kabeya.

Au fil des ans, des chercheurs ont trouvé quelques spécimens au large des côtes d’Hawaï, du Japon et de Taïwan. Extrêmement rare, le petit requin, dont la taille dépasse rarement les 50 cm, est considéré comme benthopélagique. Autrement dit, il traine au fond de l’eau — jusqu’à 400 mètres de profondeur — pour chasser et remonte parfois à 150 m de profondeur, selon le moment de la journée.

À LIRE AUSSI :
Les plus gros requins du monde existants, ou ayant existés
Le requin-vipère, un poisson "extraterrestre" aux dents acérées pêché au large de Taïwan
Crédit photo : https://www.aquamaps.org/receive.php?type_of_map=regular

Une mâchoire efficace pour la chasse

Pour capturer de petits poissons ou crustacés, Trigonognathus kabeyai nage avec sa mâchoire ouverte. Comme les baleines, cet animal hors du commun engouffre ainsi ses proies. Si le caméléon lance sa langue pour attraper une cible, le requin-vipère déploie sa mâchoire !

Qui plus est, selon une étude publiée en 1990 dans le Japanese Journal of Ichthyology, cette espèce très rare a des cellules productrices de lumière, appelées photophores, sur son ventre. Elle s’en sert pour attirer ses cibles.

Le requin-vipère, un poisson "extraterrestre" aux dents acérées pêché au large de Taïwan
La créature a été capturée au large des côtes de Taïwan et a été comparée au monstre du film de science-fiction Alien.
Crédit photo : Pen News/Fisheries Research Institute

« Bien que cela n’ait jamais été observé, ces mâchoires bizarres sont susceptibles d’être rapidement projetées vers l’avant pour capturer des proies insaisissables », a révélé une étude publiée en 2014 dans la revue PLOS ONE, rapporte Live Science.

Des données insuffisantes

À noter que sur les cinq spécimens capturés par des pêcheurs taïwanais, quatre sont morts immédiatement. Les chercheurs ont tout fait pour garder le dernier en vie, mais celui-ci est également mort au bout de 24 heures seulement. Cela ne leur a pas permis d’étudier l’animal de près. Jusqu’ici, on ne sait ainsi pratiquement rien du mode de vie ni de la biologie du requin-vipère. D’ailleurs, en raison d’un manque de données à son sujet, Trigonognathus kabeyai ne bénéficie d’aucune mesure de protection. Heureusement, sa petite taille lui permet d’éviter les filets de pêche.

Marc Odilon

Tout ce qui touche de près ou de loin à l'High-tech me fascine !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page