Les incroyables châteaux de sable réalisés par l’artiste et architecte new-yorkais Calvin Seibert.

Pour Calvin Seibert, ingénieur de 57 ans, les châteaux de sable sont bien plus qu’un simple loisir, c’est une véritable passion ! Équipé de ses outils, il construit et façonne d’incroyables structures aux formes de plus en plus complexes.

Des œuvres éphémères qui s’inspirent de deux styles. Le brutalisme, un style architectural issu du mouvement moderne où la verticalité et le béton brut sont mis à l’honneur et le modernisme, un courant spécifique à l’art du xxe siècle.

Voici comment il décrit le processus de ses constructions.

“Construire des “châteaux de sable” est un peu comme un test. La nature et le temps sont toujours contre vous”. Explique Calvin Seibert. “On doit réfléchir et tout assembler rapidement, c’est ce qui m’attire dans cet art. Je commence rarement avec un plan en tête, juste une notion assez vague de ce que je vais construire. J’essaye de faire quelque chose de différent à chaque fois. A partir du moment où je débute la construction et que les formes prennent vie, je peux commencer à visualiser la structure et la voie à suivre dans mon esprit, c’est un mélange de mes influences et de mes idées.”


A lire également : La machine qui transforme le verre en sable


Voici quelques-unes de ses créations réalisées les étés précédents, vous pouvez également suivre son travail sur sa page Flickr.

Quand l'architecture s'invite sur les plages cela donne d'incroyables châteaux de sable.Click to Tweet

Quand un architecte construit des châteaux de sable

Quand un architecte construit des châteaux de sable

Quand un architecte construit des châteaux de sable Quand un architecte construit des châteaux de sable

Quand un architecte construit des châteaux de sable Quand un architecte construit des châteaux de sable Quand un architecte construit des châteaux de sable Quand un architecte construit des châteaux de sable

Source: thisiscolossal.comideat.thegoodhub.com

182 Partages
Partagez179
Enregistrer2
Tweetez1
+1
Partagez