Daimler (Mercedes-Benz) vient de lancer une flotte de 400 Smart for two en auto partage dans Paris Intra-Muros. Après Renault et PSA, l’offre s’élargit…

Après Renault et PSA c’est au tour de Daimler d’investir Paris en proposant un service d’auto-partage de 400 véhicules électriques. Depuis le retrait du système Autolib’ que gérait le groupe Bolloré, les constructeurs fleurent le bon filon et propose chacun leurs services pour que Paris roule à l’électrique !

On connaît le niveau de finition et la qualité des moteurs allemands du groupe Daimler (Mercedes-Benz) et évidemment le choix de la Smart EQ Fortwo, véhicule emblématique des citadins parisiens, qui se faufile partout et se gare dans un mouchoir de poche. Le service développé par Daimler à Paris se nomme Car2Go et est disponible depuis le 15 janvier 2019.

Hormis la renommée de la marque, si vous choisissez d’opter pour Car2Go, vous pourrez réserver votre véhicule jusqu’à 15 minutes avant de l’emprunter et ce, par l’intermédiaire de l’assistant vocal Amazon Alexa !


A lire également :


Vous pourrez ensuite les garer sur n’importe quelle place de stationnement même si le groupe incitera ses utilisateurs à remettre les véhicules sur des bornes de rechargement, ce ne sera pas obligatoire. En utilisant les anciennes stations de rechargement Autolib’, l’utilisateur de Car2Go bénéficiera d’un crédit de 3€ si le véhicule mis en charge possède un niveau de batterie inférieur à 60%.

Les tarifs seront, quant à eux, un peu différents des systèmes Free2Move de PSA ou Moov’inParis de Renault puisque le prix à la minute fluctuera de 0.24 à 0.34 centimes en fonction de l’heure et du lieu de prise en main du véhicule. En fait, si vous vous trouvez dans un quartier disposant de nombreux véhicules, vous paierez moins cher que dans un quartier où les véhicules ont tendance à stagner. Le tarif à la minute (et donc à la carte) sera indiqué sur l’application avant le déblocage du véhicule.

Le développement de plusieurs constructeurs automobiles en auto partage n’a finalement que de bonnes conséquences pour les utilisateurs. Les prix baissent puisque la concurrence entre en action et les services proposés autour ne feront que s’améliorer. Les 400 premiers véhicules sont donc d’ors et déjà disponibles sur Paris mais le concept pourrait être étendu à d’autres villes françaises si les premiers essais sont concluants pour le groupe allemand.

Crédit photo : Car2Go

Avec les informations du site usine-digitale.fr
Crédit photo de couverture : Car2Go. De AR Pictures/Shutterstock