Auto / Moto

Inde : en hommage à son fils décédé, ce père a comblé plus de 650 nids-de-poule à Mumbai

Le combat d’un père en hommage à son fils décédé : combler tous les nids-de-poule de Mumbai en Inde !

La perte d’un enfant est sans doute la douleur la plus difficile à endurer, une douleur dont, seuls ceux qui la connaissent peuvent parler. Après un tel drame, certains s’effondrent quand d’autres partent au combat… Dadarao Bilhore, un habitant de Mumbaï en Inde, a décidé de faire de son malheur, le combat de sa vie !

Sa devise : je n’ai pas pleuré, j’ai appris à me battre ! Et il se bat seul, contre la cause du décès de son fils : les nids-de-poule sur les routes de sa ville. Pour ne plus jamais que des enfants meurent à cause de ce manque d’entretien des routes indiennes !

A LIRE AUSSI :
"J'ai mal à ma route", le site collaboratif intelligent pour signaler les routes endommagées

Ces trous béants sur les chaussées sont la cause de nombreux accidents en Inde, il a tout simplement décidé de les reboucher un à un… Ce vendeur de légumes remplit les nids-de-poule à ses heures perdues, pour protéger les gens mais également pour lancer une sonnette d’alarme au gouvernement.

Il part du principe que si, lui peut combler ces trous qui ont coûté la vie à son fils, en investissant un lakh (0.012€) par personne, le gouvernent pourrait reboucher tous les nids-de-poule du pays. Il précise aussi que ceci est possible sans l’aide du gouvernement pour qui ce genre de choses ne semble pas être la priorité.

Et puisque son pays ne veut pas l’aider il s’est donné pour mission personnelle de combler lui-même tous les nids-de-poule même s’il doit y passer le reste de sa vie ! Une belle preuve d’amour pour son fils disparu mais surtout la grande détresse d’un père prêt à tout pour que d’autres ne meurent pas !

Tags

Nathalie

Mes sujets de prédilection sont l'écologie, l'environnement, les innovations solidaires et les actualités en général. J'espère que vous prendrez plaisir à me lire. Ma devise : "Carpe Diem" parce que la vie est trop courte et qu'il faut en savourer chaque instant.

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Fermer