« 300 l d’eau chaude gratuite par jour », le chauffe-eau solaire Sunpad (prêt à l’emploi) est en promotion

À l'heure où les coûts de l'électricité sont en hausse et où les factures post-vacances peuvent être un choc financier, le chauffe-eau solaire Sunpad émerge comme une solution économique et écologique pour alléger les charges énergétiques.

À l’heure actuelle, nous sommes tous à la recherche de système économique et écologique pour économiser sur nos factures d’électricité. Avec la dernière augmentation de 10 % de cette énergie, certains clients de certains fournisseurs ont reçu des factures de régulation de près de 10 000 €, sacré coup après les vacances ! L’une des solutions réside peut-être dans l’achat d’un chauffe-eau solaire, qui permet d’obtenir une eau chaude « gratuite » après amortissement bien entendu. Sunpad est un système solaire innovant et compact qui promet de repousser les limites de l’efficacité énergétique et de la simplicité d’utilisation. En ce moment, ce chauffe-eau solaire est en promotion chez Leroy Merlin, vendu au prix de 2 299 €* au lieu de 2 999 €. Découverte.

Présentation du chauffe-eau solaire Sunpad Solar 300 l

Le Sunpad se distingue par une combinaison remarquable de conception novatrice et de caractéristiques techniques impressionnantes. Doté d’une surface brute de 2,05 m² (surface nette de 1,68 m²), ce système solaire compact bénéficie de dimensions optimales de 2 220 mm x 920 mm x 190 mm. Malgré sa puissance, le Sunpad affiche un poids léger de 63 kg grâce à l’utilisation de verre AR unique. Son boîtier collecteur en EPP, revêtu d’une peinture résistante aux rayons UVA, garantit une durabilité à toute épreuve. L’absorbeur en acier, avec son revêtement sélectif, maximise l’absorption solaire pour une efficacité accrue. De plus, le modèle SUNPAD E est équipé d’une résistance électrique de 1 kW, procurant une polyvalence remarquable. Avec un volume de stockage de 150 l, il est capable de fournir une impressionnante sortie d’eau chaude sanitaire de 380 l, soigneusement mélangée à 40 °C. Le volume généreux de l’échangeur, établi à 9,2 l, est conçu en acier inoxydable, apte à résister à une pression de 10 bars, assurant ainsi une fiabilité exceptionnelle.

Les données techniques.
Les données techniques. Crédit photo : Sunpad

Comment fonctionne-t-il ?

Son fonctionnement repose sur des principes ingénieux qui maximisent l’utilisation de l’énergie solaire. Au cœur du système, se trouve un accumulateur thermique, un réservoir conçu avec la technologie de soudage au laser de pointe. Le réservoir du chauffe-eau solaire est revêtu d’un matériau spécifique, qui capte la lumière solaire et chauffe le fluide caloporteur. Une caractéristique distinctive du Sunpad est sa capacité à libérer directement cette énergie chauffée sans pertes significatives via des conduites.

Cela garantit une efficacité maximale, permettant au système de fournir jusqu’à 380 l d’eau chaude à 40 °C pendant la journée. Cette performance varie en fonction de la zone climatique et des conditions environnementales locales. En raccordant le réservoir à la conduite d’eau, l’eau traverse le système dans lequel elle circule dans un échangeur de chaleur. Elle est ainsi chauffée en temps réel et selon votre besoin du moment. Une vanne de mélange ajuste ensuite la température de l’eau pour répondre aux besoins individuels.

L'installation du chauffe-eau solaire Sunpad.
L’installation du chauffe-eau solaire Sunpad. Crédit photo : SUNPAD Global (capture d’écran vidéo YouTube)

Quels sont ses avantages ?

Le Sunpad garantit des performances de pointe en matière d’eau chaude sanitaire, répondant aux besoins domestiques les plus exigeants. Son design unique, élégamment conçu pour s’intégrer harmonieusement à la toiture, ajoute une dimension esthétique à son utilité fonctionnelle. Sur le plan économique et énergétique, le Sunpad ne fait aucun compromis. Ses performances exceptionnelles en efficacité énergétique en font une solution attractive pour réduire la consommation d’énergie et les coûts associés.

L’accessibilité de son prix, malgré sa technologie avancée, ouvre la voie à une solution économique pour tous les foyers. De plus, les avantages se traduisent rapidement en un retour sur investissement (en quatre ans) grâce à la réduction des coûts d’énergie, propulsant les économies durablement. Son installation rapide et facile réduit considérablement les délais d’installation, offrant une commodité appréciable pour les utilisateurs. Grâce à son système Plug & Play, il se distingue par sa convivialité exceptionnelle, garantissant une mise en service sans tracas. De plus, la possibilité de montage sur toit plat ou incliné confère une liberté de choix quant à son emplacement, s’adaptant ainsi aux différentes configurations et à vos besoins.

[wpdiscuz-feedback id= »xl7tvfgba0″ question= »Veuillez laisser un commentaire à ce sujet » opened= »0″]Que pensez-vous de ce bon plan sur ce chauffe-eau solaire ? N’hésitez pas à partager votre avis, vos remarques ou nous signaler une erreur dans le texte (cliquez sur la bulle à droite pour publier un commentaire).[/wpdiscuz-feedback]

*Les prix ont été relevés le 19 août 2023, ils sont susceptibles d’être modifiés par les sites vendeurs. 

Cet article contient un ou plusieurs liens d'affiliation. Neozone.org touche une commission au pourcentage sur la vente des produits affiliés, sans augmentation de prix pour l'utilisateur. Pour plus d'informations consultez nos mentions légales.
Plus de 900 000 abonné(e)s nous suivent sur les réseaux ! Pourquoi pas vous ? Abonnez-vous à notre Newsletter ou suivez-nous sur Google News et sur WhatsApp pour ne manquer aucune invention et innovation !

Nathalie Kleczinski

Passionnée de lecture et d'écriture, il était presque logique que je me tourne vers le métier de rédactrice/journaliste professionnelle. Écrire est une passion, un besoin et une manière de communiquer indispensables. Touche-à-tout de l'écriture, j'aime surtout écrire sur des sujets liés à l'environnement, mais aussi à ceux qui prodiguent des conseils, ou des astuces pour vous aider dans votre quotidien. Je suis une adepte des tests en tous genres, surtout s’ils permettent de créer, de faire des économies, ou d’utiliser des produits recycler ! Je voue également une véritable passion aux animaux et suis très sensible à leur bien-être et aux inventions qui peuvent améliorer leurs quotidiens. En revanche, je peux vite devenir cassante lorsqu’il s’agit de parler de maltraitance. Enfin, j’aime découvrir et faire découvrir de nouvelles inventions, de petites choses qui amélioreront notre quotidien, ou celui des personnes en situation de handicap, autre cause qui me tient à cœur. Bénévole dans une association liée à l’aide aux victimes d’accidents de la route, vous comprendrez aisément que cette cause me touche aussi et que j’estime primordial de mettre en avant tout ce qui peut améliorer cette sécurité routière et empêcher un décès supplémentaire sur la route. Ma devise : Carpe Diem, car la vie est courte, et qu'il faut transformer chaque instant en tranches de bonheur !

10 commentaires

  1. Ça doit coûter un max une résistance électrique en extérieur et sans stockage de l’eau dans un ballon solaire !
    Il faut a minima un circuilateur, une régulation et un ballon de stockage.
    Encore un piège à gogos qui vont pleurer de s’être fait voler, mais que c’est bien la dernière fois qu’on les vole !

  2. Satisfaisant les jours de soleil. Dès qu il fait couvert comme il n y a pas d accumulation d eau chaude, la température baisse et la sonde de chauffe thermique se met en marche.
    Ce n est pas un produit économique. Il existe une version similaire autrichienne solcraft. À bannir

  3. Bon concept dommage que ça ne chauffe pas plus que 40 degrés. Cette température ne permet pas de tué toutes les bactéries dont la légionellose et donc ne répond pas a la réglementation de 2005 en matière de règle sanitaire

  4. Bonjour, il est à 2000 Euros sur le site du fabricant directement (+100 de port – sinon il faut pouvoir aller le chercher avec une remorque…). Certaines des questions ou craintes posées dans les commentaires ne sont pas fondées… oui possibilité de mettre de l’antigel, sinon la résistance permet d’empêcher tout risque quelques jours par an (coûte un peu d’électricité mais c’est compensé par les économies tout le reste de l’année), ça chauffe à plus de 80°, quand ils parlent de 40° c’est après mitigeur pour fournir une eau à température utilisable (personne ne se douche à 80°) et cela donne une idée du volume journalier disponible à cette température. Cela peut s’intégrer dans un système avec en série un ballon classique et donc faire l’appoint si besoin… les retours d’utilisateurs ont l’air bons… cela fait quelques années déjà, s’il y avait un loup, cela aurait été dénoncé depuis un moment ! C’est sûr que ça fonctionne mieux dans les régions sud et surtout s’il ne gèle jamais… la dureté de l’eau peut aussi être un soucis avec le risque d’accumulation de calcaire… mais il existe des solutions.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Bouton retour en haut de la page