La ville d’Amiens assure le chauffage de 5000 foyers en recyclant ses feuilles mortes en biogaz… Un exemple à suivre peut-être !

Nous sommes en automne et qui dit automne dit forcément feuilles mortes à ramasser ! Dans les communes, le ramassage des feuilles mortes est indispensable pour éviter les accidents dus aux glissades. Le choix de l’utilisation de ces feuilles mortes est laissé à l’appréciation des communes.

Quand certaines choisissent un ramassage lambda, d’autres les entassent pour recréer un compost naturel et d’autres encore comme Amiens (Somme) les utilisent comme moyen de chauffage écologique et économique. Amiens compte 50 000 arbres, ce qui représente environ 50 tonnes de feuilles mortes recueillies, qui permettent de chauffer environ 5000 foyers de la ville toute l’année !

A LIRE AUSSI SUR NEOZONE :
Afrique : Un cartable solaire pour étudier la nuit tombée

Depuis 2014 la municipalité d’Amiens récolte les feuilles mortes et les transforme en compost ou en électricité. Depuis quelques années, il est interdit de brûler les déchets verts, il a donc fallu trouver une alternative pour s’en débarrasser intelligemment ! Outre le ramassage du milliard de feuilles mortes que compte la ville en 8 semaines, les habitants peuvent également déposer leurs feuilles mortes dans les déchetteries pour qu’elles deviennent source d’énergie.

Patrick Desseaux, chargé du développement durable et de la politique des déchets d’Amiens Métropole explique que les feuilles mortes sont d’abord triées puis broyées et envoyées au compostage. Les feuilles souillées, destinées au « chauffage » fermentent durant 40 jours dans des cuves sans oxygène et produisent un biogaz composé de méthane. Le biogaz est ensuite récupéré et envoyé sur le réseau EDF. Les feuilles mortes amiénoises produisent environ 18 000 MWH chaque année, ce qui permet de chauffer entre 4000 et 5000 foyers chaque année. Quant aux autres feuilles, elles sont destinées au compostage et sont réinjectées dans les parcs et jardins de la ville. Outre le côté écologique de cette revalorisation des déchets, elle permet aux habitants de réduire de 10% la taxe des ordures ménagères. Une chouette initiative pour cette ville picarde non ?

Photo de couverture De rsooll / Shutterstock