Environnement

Braconnage : des biologistes s’inspirent de Breaking Bad en utilisant des faux œufs de tortue marine équipés de GPS

Au Costa Rica, dans le but de démanteler le trafic d’œufs de tortue de mer, des scientifiques ont placé sur les plages des traceurs GPS en forme d’œuf. Une technique qui a fait ses preuves dans la mesure où elle a permis d’identifier les braconniers qui parcourent les littoraux pour piller les nids.

La technologie ne permet pas uniquement de rendre notre quotidien plus agréable en facilitant les tâches que nous devons réaliser. Elle s’avère également utile pour préserver la faune et la flore. Preuve en est, au Costa Rica de faux œufs de tortue de mer équipés de puce GPS ont permis de comprendre le mécanisme du braconnage.

Nommé l’InvestEGGator, ce dispositif imprimé en 3D ressemble trait pour trait à un véritable œuf de tortue de mer. Placé dans un nid avec de vrais œufs et subtilisé avec, il permet ainsi de suivre avec précision sur une carte le déplacement du braconnier.

Un trafic visant à alimenter le marché local

Dirigée par Helen Pheasey, biologiste à l’Université du Kent, l’équipe de scientifiques à l’origine du projet a publié les résultats de son expérience dans la revue Current Biology lundi dernier. Dans leur rapport que nos confrères de Vice.com ont repéré, les biologistes expliquent avoir placé des œufs leurres dans 101 nids.

L’utilisation des appareils a déjà permis de récolter de précieuses informations qui aident à comprendre le fonctionnement du trafic à l’échelle nationale. L’un d’entre eux s’est retrouvé à seulement 1 km de l’endroit où il avait été déposé, dans un bar local, prêt à être servi aux clients, tandis qu’un autre a fini sa course dans les hautes terres à 100 km de son lieu de placement.

Cette animation stressante dévoile le parcours du combattant d'une baleine essayant de se nourrir dans une zone à fort trafic maritime

« Il semblait vraiment que la majeure partie du braconnage était destinée aux marchés locaux », a souligné Kim Williams-Guillen, scientifique de la conservation à Paso Pacifico et co-auteure du rapport.

Un concept inspiré de la série télévisée Breaking Bad

Williams-Guillen affirme avoir imaginé le design du traceur dans le cadre du Wildlife Crime Tech Challenge, un concours organisé par l’USAID en 2015. L’idée lui est venue en tête grâce à un épisode de Breaking Bad dans lequel des agents de la DEA placent un traceur GPS dans un baril de produits chimiques destinés à la fabrication de méthamphétamine.

L’équipe ne se contentera pas de l’expérience réalisée au Costa Rica. Des œufs leurres ont récemment été déployés à des fins similaires sur les plages de Guyane française et dans plusieurs pays d’Amérique du Sud. De plus, un partenariat avec d’autres chercheurs a été établi pour adapter la technologie et placer la puce GPS dans un aileron de requin toujours dans le but de lutter contre le braconnage.

Photo de couverture Sergieiev / Shutterstock

Marc Odilon

Tout ce qui touche de près ou de loin à l'High-tech me fascine !

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page