Environnement

Un “canon à smog” pour repousser les brouillards de pollution dans l’atmosphère

Le smog est un phénomène dû à la pollution qui touche toutes les grandes villes du monde. En Pologne, les scientifiques tentent de mettre au point un canon à ondes sonores qui permettrait de renvoyer les particules nocives plus haut dans l'atmosphère.

Si vous êtes déjà allé à Londres, vous avez peut-être pu voir par vous-même ce phénomène: la capitale anglaise est malheureusement connue pour être souvent couverte d’une sorte de brouillard assez épais, que l’on appelle “smog”. En 1952 à Londres, la ville avait même été recouverte durant 5 jours entiers (du 5 au 9 décembre). Ces quelques jours, sont, aujourd’hui encore, considérés comme la pire pollution atmosphérique de l’Histoire du Royaume-Uni ! Vous pensiez que le smog était un phénomène naturel ? Et bien, pas du tout: c’est un fait un mélange de polluants atmosphériques qui forment une brume noirâtre épaisse. Constitué de particules fines et d’ozone, cet épais brouillard est donc plus un ennemi à combattre qu’un phénomène naturel… Des chercheurs polonais ont peut-être réussi à mettre au point un système pour s’en défendre. Explications.

Quelle est cette invention polonaise ?

La Pologne est l’un des pays européens les plus touchés par le smog, et ses scientifiques sont sur le pied de guerre pour tenter de le combattre. Ils ont inventé un canon qui « lance » des ondes sonores. Celles-ci vont repousser les particules plus haut dans l’atmosphère et rendre l’air « près du sol » plus respirable. Actuellement, le « canon à smog » est en expérimentation dans le ville de Kalwaria Zebrzydowska. Il a été installé au-dessus d’un énorme conteneur métallique et émet toutes les six secondes un son très fort. En hiver, les chauffages sont poussés à fond et dans ce pays européen, où le salaire est l’un des plus bas d’Europe (50ème/50 au classement), les habitants se chauffent avec des énergies polluantes (charbon, bois). C’est aussi l’un des pays d’Europe les plus pollués et donc les plus à même de voir ce phénomène. Les chercheurs affirment que les ondes sonores permettent de réduire la concentration de particules nocives. Les particules toxiques sont renvoyées de plusieurs centaines de mètres, et le ciel semble s’éclaircir. Les chercheurs estiment qu’en utilisant le canon une heure, ils permettent de réduire la pollution de 15 à 30%. Le coût d’utilisation est estimé à 250$ par heure environ.

Le Smog c’est quoi exactement ?

Le terme « smog » est un mot inventé par Henry Antoine des Vœux en 1905. Contraction de smoke (fumée) et de fog (brouillard), il décrivait ce mélange étrange qui s’abattait sur Londres ou sur d’autres villes d’Europe. S’il porte un nom anglophone, c’est parce qu’il a été identifié pour la première fois à Londres au XIIIème siècle à cause du charbon utilisé pour le chauffage. Même s’il ne portait pas ce nom là à l’époque, il a toujours été présent à Londres, où il s’est intensifié au XVIIIème siècle lors de la révolution industrielle. Ce brouillard étrange résulte de condensation dans la troposphère (basse couche de l’atmosphère) de l’humidité sur des poussières en suspension, ces dernières provenant des gaz d’échappement ou de fumée produite par les combustibles fossiles et les industries.

Un danger pour la santé et l’environnement

Au Canada où le froid est rude et où la plupart des habitants se chauffent au bois, le smog est très présent surtout en hiver… Ce brouillard épais serait directement responsable de milliers de décès prématurés chaque année. De plus, les personnes exposées consultent beaucoup plus souvent pour des affections respiratoires et sont également plus souvent hospitalisées. Quant aux problèmes environnementaux, ils concernent surtout la détérioration des végétaux. Mais ils abîment aussi les infrastructures, et provoquent un manque de visibilité qui peut également engendrer des accidents. L’invention polonaise permettra-t-elle de limiter l’impact du smog sur l’environnement et sur les habitants ? Cela reste bien entendu à déterminer.


Abonnez-vous à NeozOne sur Google News ou sur WhatsApp pour ne manquer aucune invention et innovation !
Source
France24.com

Nathalie Kleczinski

Passionnée de lecture et d'écriture, il était presque logique que je me tourne vers le métier de rédactrice/journaliste professionnelle. Écrire est une passion, un besoin et une manière de communiquer indispensables. Touche-à-tout de l'écriture, j'aime surtout écrire sur des sujets liés à l'environnement, mais aussi à ceux qui prodiguent des conseils, ou des astuces pour vous aider dans votre quotidien. Je suis une adepte des tests en tous genres, surtout s’ils permettent de créer, de faire des économies, ou d’utiliser des produits recycler ! Je voue également une véritable passion aux animaux et suis très sensible à leur bien-être et aux inventions qui peuvent améliorer leurs quotidiens. En revanche, je peux vite devenir cassante lorsqu’il s’agit de parler de maltraitance. Enfin, j’aime découvrir et faire découvrir de nouvelles inventions, de petites choses qui amélioreront notre quotidien, ou celui des personnes en situation de handicap, autre cause qui me tient à cœur. Bénévole dans une association liée à l’aide aux victimes d’accidents de la route, vous comprendrez aisément que cette cause me touche aussi et que j’estime primordial de mettre en avant tout ce qui peut améliorer cette sécurité routière et empêcher un décès supplémentaire sur la route. Ma devise : Carpe Diem, car la vie est courte, et qu'il faut transformer chaque instant en tranches de bonheur !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Bouton retour en haut de la page