Innovation

Chair Biociment : l’invention de l’université Bauhaus redonne vie aux déchets de construction

Découvrez la « Chair Biociment » révolutionnaire, conçue par des designers de l'Université Bauhaus de Weimar. Une innovation qui transforme les déchets de brique en un matériau écologique et durable, ouvrant ainsi de nouvelles perspectives dans le domaine du mobilier et de la construction.

Le concours d’innovation James Dyson Award a annoncé la liste des finalistes nationaux, il y a quelques jours. Parmi eux figurent Frédéric Gerlach et Julia Huhnholz, de l’université Bauhaus de Weimar (Allemagne) avec l’invention d’un mobilier plutôt original. En effet, ils ont conçu une chaise fabriquée en bio ciment, la « Chair Biociment », à partir de briques recyclées et avec l’aide de bactéries. Ce matériau innovant ressemble à de la pierre, mais contrairement à cette dernière, il ne nécessite pas de processus de cuisson et utilise des déchets de construction. Le design est assez surprenant avec ses formes arrondies et sa couleur ocre. Cependant, l’idée derrière cette invention est de trouver une nouvelle utilisation aux déchets de briques, fréquents et conséquents lors de démolitions notamment. Découverte.

Pourquoi l’idée de cette invention ?

Les designers ont décidé de relever l’un des principaux enjeux de notre époque : recycler des déchets peu réutilisés. Ce projet s’inscrit aussi dans une démarche qui tend à remplacer le sable, un matériau de construction très utilisé, mais qui commence à se raréfier. De plus, s’attaquer aux déchets, c’est aussi permettre d’ouvrir une nouvelle filière dans le domaine de la construction. Enfin, grâce à des déchets pour fabriquer un nouveau matériau, ils réduiraient aussi les émissions de CO2, liées spécifiquement à l’extraction du sable de construction.

Crédit photo : Produktdesign by Bauhaus-Universität Weimar (capture d’écran vidéo YouTube)

Comment cela fonctionne-t-il ?

Pour réaliser leur prototype, ils ont récupéré d’anciennes briques provenant d’un chantier de construction sur le campus pour les transformer en bio ciment. Le processus repose sur la stimulation de milliers de bactéries, capables de former des structures solides. En présence d’urée et de chlorure de calcium, ces bactéries créent des liens entre les granulats de déchets de construction et le carbonate de calcium. Leur recherche a englobé la mise en place d’un laboratoire de biologie DIY, la conception d’une machine destinée à produire du bio ciment, ainsi que le développement d’un système d’impression 3D pour le coffrage. En automatisant et en améliorant continuellement notre machine auto-construite, ils sont parvenus à produire efficacement une variété d’échantillons de matériaux, allant même jusqu’à fabriquer une chaise en bio ciment auto-produit.

Pourquoi cette invention est-elle différente des autres ?

Le bio ciment, représente une alternative écologique aux matériaux de construction minéraux traditionnels. Ce matériau offre une durabilité accrue à toutes les étapes de son cycle de vie. Concernant l’approvisionnement en matières premières, il repose sur la combinaison et le recyclage des flux de déchets pour remplacer les ressources limitées. Au lieu d’utiliser du sable, le bio ciment traite des matières premières secondaires telles que des briques granulées. En fin de compte, le matériau fini est un produit naturel inoffensif pour l’environnement.

Ce biociment semblable à la pierre ne nécessite pas de processus de cuisson et utilise essentiellement des matériaux recyclés.
Ce biociment semblable à la pierre ne nécessite pas de processus de cuisson et utilise essentiellement des matériaux recyclés. Crédit photo : Produktdesign by Bauhaus-Universität Weimar (capture d’écran vidéo YouTube)

Leur premier objet est une drôle de chaise à six pieds qui semble massive et se verrait bien dans un parc par exemple. Nominés sur plusieurs concours d’innovation comme le Prix ​​Mia Seeger 2023, l’Isola Design Award 2022 et désormais finaliste du plus grand concours d’innovation lié à l’environnement, le James Dyson Award, nul doute que nous entendrons parler de ce nouveau matériau. En savoir plus sur cette invention ? Rendez-vous sur le site friedrichgerlach.de. Que pensez-vous de cette innovation ? N’hésitez pas à partager votre avis, vos remarques ou nous signaler une erreur dans le texte, cliquez ici pour publier un commentaire .


Abonnez-vous à NeozOne sur Google News ou sur WhatsApp pour ne manquer aucune invention et innovation !
Source
Jamesdysonaward.org

Nathalie Kleczinski

Passionnée de lecture et d'écriture, il était presque logique que je me tourne vers le métier de rédactrice/journaliste professionnelle. Écrire est une passion, un besoin et une manière de communiquer indispensables. Touche-à-tout de l'écriture, j'aime surtout écrire sur des sujets liés à l'environnement, mais aussi à ceux qui prodiguent des conseils, ou des astuces pour vous aider dans votre quotidien. Je suis une adepte des tests en tous genres, surtout s’ils permettent de créer, de faire des économies, ou d’utiliser des produits recycler ! Je voue également une véritable passion aux animaux et suis très sensible à leur bien-être et aux inventions qui peuvent améliorer leurs quotidiens. En revanche, je peux vite devenir cassante lorsqu’il s’agit de parler de maltraitance. Enfin, j’aime découvrir et faire découvrir de nouvelles inventions, de petites choses qui amélioreront notre quotidien, ou celui des personnes en situation de handicap, autre cause qui me tient à cœur. Bénévole dans une association liée à l’aide aux victimes d’accidents de la route, vous comprendrez aisément que cette cause me touche aussi et que j’estime primordial de mettre en avant tout ce qui peut améliorer cette sécurité routière et empêcher un décès supplémentaire sur la route. Ma devise : Carpe Diem, car la vie est courte, et qu'il faut transformer chaque instant en tranches de bonheur !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Bouton retour en haut de la page