Innovation

Impression 3D : des barrières de béton transformées en mobilier urbain à partir de briques de lait recyclées

Des emballages Tetrapak récupérés, des impressions en 3D, et nous voilà avec des bancs très originaux dans la ville de Lucques, en Italie...

Cet été, si vos vacances se déroulent en Italie, vous visiterez peut-être la ville de Lucques (Lucca) dans la belle région de la Toscane. Connue pour ses murs d’enceinte Renaissance parfaitement conservés qui entourent son centre-ville historique et ses rues pavées, vous pourriez aussi découvrir du mobilier urbain totalement insolite. A Lucca, la ville expérimente un mobilier urbain, et notamment des bancs de couleur verte, au design quelque peu original. Ils ont la particularité d’être imprimé en 3D, ce qui, en soit, n’est pas une grande nouveauté, cela existe déjà… Non, leur particularité est d’être imprimé à base de Tetrapak transformés en mobilier urbain. Et l’idée est plutôt ingénieuse ! Présentation.

Des Tetrapak en guise de matière première

Les Tetrapak, ce sont les emballages qui permettent de conserver le lait, le jus de fruit, ou certaines sauces cuisinées; on les appelle aussi briques. Ce banc expérimental s’appelle U.S.E. Urban Safety Everyday. L’objectif de ce projet est de trouver un moyen technologique pour recycler les tonnes de plastiques ramassées, grâce à une conception éco-durable. Les briques en plastique deviennent alors une sorte de coque qui recouvre des barrières en béton. Le mobilier urbain qui en découle est résolument moderne, mais également original. L’impression 3D, quant à elle, permet des formes et des contours impossibles à réaliser avec des matériaux classiques.

Une barriere de béton transformée en banc
Crédit photo : R3direct

L’entreprise R3direct aux commandes

R3direct est une entreprise italienne, qui a fait des déchets urbains sa matière première. Actuellement, seulement 45% du plastique issu des déchets urbains est recyclé, les 55% restants sont destinés à la thermo-valorisation ou pire, aux décharges. R3direct utilise des nurdles de plastique recyclés issus de la partie “sale” des déchets.  Avec ces microbilles de plastiques, ils fabriquent du mobilier urbain : poubelles, bancs, et même des sculptures.

À LIRE AUSSI :  Inde : cette entreprise fabrique du papier artisanal à partir de déchets plastiques

L’idée du designer

Pour ce banc en plastique recyclé, l’entreprise a fait appel au designer Stefano Giovacchini. Le banc en question dénote vraiment de ce que l’on a l’habitude de voir, mais selon le designer, il permet aussi de raviver la perception des lieux, en ajoutant un élément insolite et moderne dans des endroits inattendus. Le banc est super original, certes d’un vert un peu particulier, mais qui, finalement, peut se fondre dans le paysage d’un parc par exemple…

Le concept U.S.E. Urban Safety Everyday
Crédit photo : stefanogiovacchini.it

Un mobilier écolo et pas cher !

Le mobilier urbain USE est donc en plastique recyclé. Chaque pièce coûte environ 1,50 €, et tout le mobilier est composé de 3300 cartons Tetrapak. Les cartons d’emballages sont récupérés par une autre entreprise locale, qui transforme plus de 75 % de la cellulose récupérée du plastique en papier toilettes ou essuie-tout. Les 25 % restants sont constitués de polyéthylène et d’aluminium, qui sont donc destinés à la fabrication du mobilier urbain. Le premier banc imprimé en 3D a été installé en mars 2022 et comporte un code QR qui permet aux passants de découvrir le “parcours” du matériau utilisé pour créer les meubles. L’idée est vraiment ingénieuse, même si ce genre de mobilier risque de ne pas plaire à tout le monde… Il faut surtout voir le côté recyclage des plastiques. Comme quoi, rien ne se perd, tout se transforme, la preuve avec ces mobiliers en briques de Tetrapak !

Source
Futuroprossimo.it

Nathalie Kleczinski

Mes sujets de prédilection sont l'écologie, l'environnement, les innovations solidaires et les actualités en général. J'espère que vous prendrez plaisir à me lire. Ma devise : "Carpe Diem" parce que la vie est trop courte et qu'il faut en savourer chaque instant.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page