Environnement

Adidas installe un terrain de tennis flottant construit à base de déchets plastiques

Lors de l'Open de tennis d'Australie, Adidas a ouvert le tournoi avec un match sur un court installé sur la grande barrière de corail, dans le but de sensibiliser à la pollution mais également de lancer sa collection écoresponsable.

Alors que le tournoi de l’Open d’Australie de tennis s’achève ce weekend, la firme sportive Adidas a proposé un terrain de tennis plutôt insolite en guise de cérémonie d’ouverture. Quelques jours avant le début du tournoi, le 17 janvier dernier, Adidas a présenté un terrain de tennis en plastique recyclé qui a été installé sur la Grande Barrière de corail. Vous avez bien lu, le projet fou d’Adidas était de faire jouer les athlètes sur un terrain de tennis flottant… On ne sait pas trop si Adidas voulait offrir le spectacles à la faune environnante ou se faire un joli coup de pub, mais ils précisent qu’aucune balle perdue n’a été laissée dans l’océan !

Un symbole de protection de l’environnement ?

Si, de prime abord, on pourrait penser que ce terrain de tennis d’un nouveau genre n’est qu’un polluant de plus dans la mer, nous faisons erreur. A l’inverse, Adidas a souhaité mettre en avant la protection des océans car il a été fabriqué en plastique et polyester recyclés, issus des déchets trouvés dans les océans justement.

Un match d’anthologie

Quelques jours avant l’ouverture du tournoi, Adidas avait réuni quatre personnalités australiennes :

  • Ian Thorpe, nageur cinq fois champion olympique
  • Jessica Fox, kayakiste, première médaillée d’or du canoë slalom, lors des Jeux olympiques de Tokyo 2020
  • Nathan Cleary, joueur de rugby de l’équipe des Penrith Panters, vainqueur de la National Rugby League en 2021.
  • Steph Claire Smith, mannequin

Le terrain de tennis a été conçu en collaboration avec l’association Parley for the Oceans. Ce terrain souhaite montrer que la préservation des océans est l’affaire de tous ! Le court de tennis a ensuite été démonté et offert à une école de la région.

À LIRE AUSSI :
Adidas : vous pouvez littéralement plonger dans ce panneau d'affichage transformé en piscine

Une opération marketing aussi !

Si le but premier était de sensibiliser à la préservation des océans, il était aussi commercial. En effet, Adidas vient de lancer une collection où chaque pièce est composés de 75% de déchets plastiques récupérés avant qu’ils ne se retrouvent disséminés dans les océans. Certains joueurs comme Alexander Zverev, portaient d’ailleurs cette collection lors de l’Open d’Australie. Le géant du sport présente désormais le recyclage comme l’une de ses priorités. Depuis 2015, Adidas collabore avec l’association Parley et s’est engagé pour 2024 à utiliser 100% de plastique recyclé dès 2024. Ce plastique recyclé remplacera le polyester vierge utilisé actuellement.

Terrain de tennis flottant Adidas
Crédit photo : Adidas (Capture d’écran vidéo YouTube)

Quelques chiffres de la pollution au plastique dans les océans ?

Impossible de savoir si l’action d’Adidas avec ce terrain de tennis flottant était une stratégie commerciale ou une réelle volonté de s’engager dans l’écoresponsable. Rappelons que chaque année, ce sont huit millions de tonnes de plastiques qui se retrouvent dans nos océans… Malgré les nombreuses actions menées, les tonnes de déchets pourraient dépasser le poids des poissons qui vivent dans nos océans dès 2050….

D'où viennent les microplastiques qui polluent nos océans ? (infographie)
Crédit infographie : Statista

Les microplastiques contaminent l’air que nous respirons, les aliments que nous mangeons et l’eau que nous buvons. Un être humain pourrait ingérer environ 5 grammes de plastique chaque semaine soit l’équivalent de la quantité de microplastiques contenue dans une carte de crédit. Les consciences commencent à bouger mais n’est-il pas déjà trop tard pour sauver nos océans, la faune et la flore qui y étouffent déjà ?

Source
Usinenouvelle.com

Méline Kleczinski

Jeune rédactrice de 20 ans, j'aime parler d'actualités, d'environnement et de ce qui se rapporte aux sciences et à la psychologie. Je suis passionnée par les animaux en général et par tout ce qui touche à leur bien-être.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page