Société

La Belgique installe le premier banc “tire-lait”, un espace dédié à l’allaitement en plen air

A Courtrai en Belgique, le premier banc public disposant d'un tire-lait et de coussins a été installé... L'objectif : briser le tabou de l'allaitement en public !

Allaiter son bébé est un geste naturel pour de nombreuses jeunes mamans… Mais c’est aussi un choix pour d’autres que de ne pas allaiter. Et jusqu’à preuve du contraire, un bébé, quand il a faim, il lui faut son repas immédiatement… En effet, un nouveau-né boit toutes les trois heures environ, et pas forcément à la maison.

Pourtant, l’allaitement en public fait très souvent débat: il y a ceux qui trouvent cela trop chou, et ceux que cela choque. Chacun est libre de penser comme il veut, mais parfois l’allaitement en public provoque polémique, voire violence… En Belgique, il existe désormais un banc public, réservé à l’allaitement !

Une première en Belgique

Ce banc d’allaitement se trouve dans le centre-ville de Courtrai et permet donc à deux mamans d’allaiter… Tout en échangeant entre elles, puisqu’elles se retrouvent face-à-face ! Cette initiative a été dévoilée à l’occasion du Salon Mondial de l’Allaitement. C’est une idée de la marque Elvie, spécialisée dans la santé et bien-être des mamans.

Si certaines mamans souhaitent rester discrètes quand elles allaitent en public, ce ne sera pas le cas sur ce banc. Les couleurs rose et bleu pastel rappellent invariablement qu’il s’agit là d’un lieu pour les bébés. Sur le banc, on y trouve un tire-lait, quelques jouets et des coussins pour le confort.

Et si une simple prise de sang permettait de connaitre avec exactitude la date de votre accouchement ? 

L’objectif du banc « tire-lait »

En installant ce banc un peu spécial, Elvie entend briser le tabou de l’allaitement en public, et rappeler que l’allaitement concerne bien plus de femmes qu’on ne le pense. Par exemple, en France, selon les chiffres du ministère de la santé, deux bébés sur trois sont allaités (Chiffres de 2016).

Allaiter son enfant est un geste naturel, et la mère ne devrait plus avoir à se demander où allaiter ! C’est en tout cas c’est ce que semble penser Tania Boler, PDG et co-fondatrice de la marque Elvie. Elle estime également qu’”aucun jugement ne devrait être porté sur cet acte naturel et indispensable pour l’enfant”.

Et en France, où en sommes-nous ?

Le journal Le Figaro nous rapporte qu’en mai dernier, une jeune maman bordelaise avait été giflée pour avoir allaiter son bébé dans une file d’attente… Et dans le parc Disneyland Paris, une maman a été priée par les agents du parc d’allaiter ailleurs que sur un banc ! (Source Le Parisien).

Ces deux événements ont largement fait la une des réseaux sociaux… D’ailleurs, le 21 juin dernier, une proposition de loi de la députée LREM, Fiona Lazaar a déposé une proposition de loi à l’Assemblée nationale le 15 juin, pour protéger les mères qui souhaitent allaiter leur enfant en public.

Les placentas artificiels pourraient devenir une réalité d’ici cinq ans
La Belgique installe le premier banc "tire-lait", un espace dédié à l'allaitement en plen air
Crédit photo : Elvie / Twitter

Mais surtout de punir ceux qui les empêchent d’accomplir cet acte vital; si la proposition de loi n’est pas encore à l’ordre du jour de l’Assemblée nationale, elle a le mérite d’avoir été proposée… Et si elle venait à être votée, elle prévoit un délit d’entrave à l’allaitement dans l’espace public et les lieux recevant du public puni de 1500 euros d’amende…

Une bonne idée mais…

Si l’idée est bonne en soi, cela stigmatise peut-être l’allaitement en public… En créant des « espaces d’allaitement », ne risque-t-on pas de nouvelles polémiques pour celles qui allaiteraient en dehors de ces bancs ? Au moins, ces bancs ont peut-être le mérite de “banaliser” l’allaitement en public, mais pourquoi est-ce nécessaire de devoir normaliser cet acte naturel ?

Nathalie Kleczinski

Mes sujets de prédilection sont l'écologie, l'environnement, les innovations solidaires et les actualités en général. J'espère que vous prendrez plaisir à me lire. Ma devise : "Carpe Diem" parce que la vie est trop courte et qu'il faut en savourer chaque instant.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page