Imaginez un pont qui relie la Terre à la Lune ? Deux scientifiques avancent que c’est déjà réalisable mais la station spatiale européenne réfute cette possibilité !

Il y a certains projets scientifiques qui peuvent sembler ubuesques voire impossibles. Et même s’ils n’ont pas le soutien de l’agence spatiale européenne, deux scientifiques de l’université de Cambridge et de l’université de Columbia avancent une théorie qui pourrait être révolutionnaire si seulement elle était réalisable : bâtir un pont (ou un ascenseur, reliant la Terre à la Lune !!!

Ils soutiennent leur thèse avec ferveur et assurent que ce concept est déjà réalisable avec les techniques actuelles.  Un ascenseur parcourant 384 400 km, il faudra probablement prévoir de quoi se restaurer pendant le voyage et peut être aussi de quoi s’occuper !


A lire également : Vietnam : Un pont soutenu par deux gigantesques mains humaines


Selon les informations du site Capital et celles des deux chercheurs en question, il serait possible de réaliser ce projet grâce à l’utilisation du Zylon, un polymère renforcé en carbone. Le Zylon serait alors utilisé pour construire une tour (de 384 400 km de haut donc) ou un câble pour relier la Terre à la Lune.

A LIRE AUSSI SUR NEOZONE :
IdealPark : le parking de voiture qui se transforme en salle de cinéma VR à 360°

Vidéo : Peut-on construire une échelle jusqu’à la Lune ?

Il faudrait cependant construire cette tour à 362 000 km de la Lune afin qu’elle ne soit pas impactée par les satellites gravitant dans cet espace. Quant à la manière d’emprunter l’ascenseur, ce serait grâce à la propulsion solaire.

On doute un peu de la possibilité de réaliser un tel ouvrage car on ne voit pas trop comment ce câble pourrait voir le jour, d’ailleurs la station spatiale européenne ne valide pas ce projet qu’elle qualifie de prématuré pour le moment. Cela peut faire rêver de pouvoir prendre un ascenseur pour quitter la Terre et s’envoyer sur la Lune, mais il semblerait que ce soit possible pour le moment dans les films de Science-Fiction… Pour la réalité, il va falloir approfondir l’idée et nous ne sommes pas sûrs d’être encore là pour vous en parler !

Photo de couverture de Romolo Tavani / Shutterstock