Lancement du plus grand électrolyseur d’Europe pour produire jusqu’à 10 tonnes d’hydrogène par jour

Le groupe norvégien Yara vient d’inaugurer une usine de production d’hydrogène vert de 24 MW. Située dans le parc industriel de Herøya, en Norvège, il s’agit actuellement du plus grand électrolyseur du Vieux continent.

L’hydrogène est un vecteur d’énergie qui constitue une alternative prometteuse aux combustibles fossiles. Sa production à grande échelle et son adoption en masse constituent des solutions potentielles au réchauffement climatique. En Norvège, on vient ainsi d’inaugurer le plus grand électrolyseur d’Europe qui servira essentiellement à la production d’hydrogène vert. L’infrastructure qui se trouve dans la ville de Porsgrunn, au sein du complexe industriel de Herøya, est le fruit d’une collaboration avec la société britannique ITM Power. Elle appartient à Yara International. À travers cette nouvelle unité, le plus grand distributeur de nutriments pour végétaux sous forme d’engrais cristallisés au monde espère réduire ses émissions de CO2 de près de 40 000 tonnes par an.

Une capacité de production impressionnante

Le nouvel électrolyseur de taille industrielle est doté d’une membrane échangeuse de protons (MEP) de 24 mégawatts. Il produit de l’hydrogène par électrolyse de l’eau, le processus est alimenté par des énergies renouvelables. Cela permet d’éliminer le recours au gaz naturel qui servait autrefois comme matière première pour la production de la même molécule. L’usine, qui s’étend sur une superficie d’environ 1,5 km², est capable de générer jusqu’à 10 tonnes d’hydrogène vert par jour. Elle produit également des engrais à faible teneur en carbone, à base d’ammoniac.

Les piles d'électrolyseur pour la production d'hydrogène.
Les piles d’électrolyseur pour la production d’hydrogène. Crédit photo : Yara

Décarboner l’industrie alimentaire et le transport

Les engrais feront partie d’une nouvelle gamme de produits baptisée Yara Climate Choice. Pour les produire, Yara International et ses partenaires ont développé une technologie avancée de captage et de stockage du carbone (CSC). « La mise en service de l’électrolyseur de 24 MW est une étape importante pour Yara et pour la décarbonisation des chaînes de valeur dans l’industrie alimentaire, le transport maritime et d’autres secteurs à forte intensité énergétique », a déclaré le président de la société, Svein Tore Holsether. Chaque année, près de 3 millions de tonnes d’engrais devraient sortir de l’usine, Yara ayant pour ambition de nourrir le monde de manière responsable.

Un partenariat de grande envergure

L’inauguration de cette nouvelle unité industrielle s’inscrit dans la démarche du géant norvégien consistant à mettre en œuvre des solutions durables et efficaces pour réduire son empreinte carbone. L’année dernière, Yara a établi un partenariat avec le projet Northern Lights qui regroupe Equinor, Shell et Total. Il s’agit du premier accord transfrontalier de captage et de stockage du carbone au monde. Grâce à la production d’ammoniac au sein de son usine de Sluiskil, aux Pays-Bas, l’entreprise vise à réduire ses émissions de carbone d’environ 800 000 tonnes par an. Plus d’infos : yara.com. Si toutes les entreprises faisaient un effort pour réduire leurs émissions de CO2, pensez-vous que l’on pourrait ralentir les effets du réchauffement climatique ? Je vous invite à nous donner votre avis, vos remarques ou nous remonter une erreur dans le texte, cliquez ici pour publier un commentaire .

Plus de 900 000 abonnés nous suivent sur les réseaux, pourquoi pas vous ?
Abonnez-vous à notre Newsletter et suivez-nous sur Google Actualité et sur WhatsApp pour ne manquer aucune invention et innovation !
Source
yara.com

Marc Odilon

J'ai rejoint Neozone en 2020. Avant de me lancer dans le journalisme en 2014, j'ai suivi des études universitaires en gestion d'entreprise et en commerce international. Mon baccalauréat technique en mécanique industrielle m'a permis de me familiariser avec l'univers de la tech. Installateur de panneaux solaires et électronicien autodidacte, je vous fais découvrir tous les jours les principales actualités des nouvelles technologies. Curieux de nature et grand amoureux du web, je suis un rédacteur polyvalent et ma plume n'a pas de limites. Quand je ne travaille pas, je fais du jogging !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Bouton retour en haut de la page