Innovation

L’invention de la trottinette électrique, une histoire qui débute en 1895

La trottinette « motorisée » est une invention qui a plus de 100 ans, découvrez comment elle a évolué.

Lorsque l’on pense à la trottinette électrique, nous pensons EDPM, un sigle qui désigne les Engins de Déplacement Personnel Motorisés. Un sigle instauré récemment, pour les nouveaux engins électriques, comme les trottinettes, les gyropodes, les hoverboards ou les vélos électriques. Pourtant, cette trottinette électrique n’est pas née de la dernière pluie, elle a été inventée en 1895, par un certain Ogden Bolton Jr, qui en a déposé le brevet. Depuis sa naissance, elle a évidemment évolué, passant d’un jouet pour enfant, à un moyen de transport. Saviez-vous qu’elle était aussi un sport, un accessoire de fitness, et qu’elle pouvait aussi être un faire-valoir pour une entreprise ? La trottinette électrique a plus d’un tour dans son sac, et nous allons vous le prouver !

Retour sur l’invention de la trottinette électrique

Avant de découvrir les différents usages de la trottinette électrique, remontons à sa naissance. La première apparition officielle de la trottinette électrique remonte à 1895 avec le brevet d’Ogden Bolton Jr et s’appelle l’autoped. Présenté en 1915, ce modèle d’époque était équipé d’un moteur à essence de 155 cm³, d’un petit réservoir à l’avant, de manettes pour les gaz et d’un générateur d’éclairage, elle pouvait atteindre une vitesse de 32 km/h. Utilisée pendant la Première Guerre mondiale, elle servait à des déplacements rapides et agiles, en particulier en contournant les autres véhicules et piétons. Les femmes, qui, à l’époque, n’avaient pas le droit de conduire, utilisaient ce nouvel engin pour se déplacer en toute indépendance. Cette trottinette « électrique » est produite jusqu’en 1922, puis abandonnée au profit de la « patinette », que nous avons tous connue, en bois, puis en métal. Les années 1990 verront le retour en force de la trottinette électrique, avec l’invention de la première trottinette pliable en aluminium par Wim Ouboter en 1996.

L'invention de la trottinette motorisée.
L’invention de la trottinette motorisée.

Les années 2000, le début du « freestyle » à trottinette électrique !

La trottinette freestyle est aujourd’hui une discipline à part entière. Elle est née de passionnés de BMX, qui ont, un jour, décidé d’enfourcher une trottinette électrique pour réaliser d’impressionnantes figures de style.  En 2008, la pratique de la trottinette freestyle fait son entrée en France, puis en mai 2013, elle devient officiellement une discipline de la 17ᵉ édition du Festival international des sports extrêmes de Montpellier. Pour avoir une idée de ce qu’est le freestyle, le documentaire de Riding Zone, est peut-être l’un des meilleurs ! Lors des Jeux Olympiques de la Jeunesse de Lausanne 2020, la trottinette électrique est présentée en démonstration.  En France, la pratique de la trottinette est encadrée par la Fédération française de roller sports. Et, nos petits Français semblent plutôt très forts puisqu’en 2023, Fantin Pharabod, 16 ans, décroche le titre de Champion du Monde chez les juniors, Lucas Di Meglio décroche l’or en catégorie « street ». Chez les filles, c’est Joséphine Zgorski, qui rapporte l’argent à la France, comme l’indique theriderpost.com. La trottinette électrique ne sera pas une discipline olympique en 2024, mais les différentes fédérations ont déjà postulé pour les JO 2028, qui se dérouleront à Los Angeles, comme l’indique le site Eurosport.

La trottinette électrique, un sport bon pour la santé ?

Eh oui, pratiquer la trottinette électrique une demi-heure par jour peut-être une très bonne idée, et vous faire pratiquer une activité ludique, mais bénéfique. Vous ne gagnez pas seulement du temps dans vos déplacements, mais vous profitez également d’un excellent entraînement musculaire. Lorsque vous êtes sur votre trottinette, vous musclez les jambes, et faites travailler les ischio-jambiers, les quadriceps, les mollets et les fessiers grâce à la poussée régulière. En pratiquant régulièrement, vous renforcez par ailleurs vos abdominaux et les muscles du dos. Sans en avoir l’air, vous faites aussi travailler toutes vos articulations : genoux, chevilles, coudes, poignets, toutes sont sollicitées pour pousser, maintenir l’équilibre, tourner ou s’arrêter. Mais, ce n’est pas tour, la trottinette améliore aussi la santé cardiovasculaire, stimulant le cœur et renforçant l’endurance grâce à l’alternance de rythmes. Vous voulez perdre du poids, sachez que 30 minutes de trottinette, même électrique, ce seront environ 200 calories brulées. En pratiquant souvent la trottinette, vous agissez donc pour votre santé, encore fallait-il y penser !

Des trottinettes électriques en libre-service.
Des trottinettes électriques en libre-service. Photo d’illustration non contractuelle. Crédit : Shutterstock

La trottinette électrique, vectrice de valeurs environnementales

Le dernier atout de la trottinette électrique est d’avoir une image écologique forte. Ainsi, de nombreuses entreprises proposent à leurs employés, des trottinettes électriques en libre-service pour se déplacer dans, et hors de l’entreprise. Ces petits engins silencieux ne dégagent aucune émission de carbone, et représentent, pour les entreprises, un engagement écologique. Depuis quelques années, elles sont aussi proposées en libre-service par certaines villes de France. Cependant, elles peuvent aussi être source de désagréments et d’incivilités. La mairie de Paris a mis fin aux trottinettes électriques en libre-service le 31 août dernier à la suite d’une consultation citoyenne des Parisiens, qui n’en pouvaient plus de voir les trottinettes rouler à brides abattues sur les trottoirs !


Abonnez-vous à NeozOne sur Google News ou sur WhatsApp pour ne manquer aucune invention et innovation !

Publirédactionnel

Cet article sponsorisé a été rédigé en partenariat avec une marque ou un sponsor (collaboration commerciale).

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Bouton retour en haut de la page