L’invention d’un processeur informatique « inviolable » alimenté par la lumière

Aux États-Unis, des chercheurs sont parvenus à mettre au point une puce qui utilise la lumière pour fonctionner.

Des chercheurs de l’Université de Pennsylvanie ont inventé une puce informatique « photonique au silicium » (SiPh). Il s’agit d’une percée importante dans la mesure où la technologie sous-jacente pourrait révolutionner l’univers de l’intelligence artificielle. Ce composant innovant exploite la lumière pour effectuer des calculs complexes. D’après ses concepteurs, il pourrait augmenter considérablement la vitesse de transfert des données tout en ne consommant qu’une très faible quantité d’énergie. Comme vous l’aurez compris, cette puce n’a pas besoin d’une source électrique pour fonctionner. Sa rapidité et son efficacité sans précédent en font une solution particulièrement prometteuse pour l’entrainement des modèles d’IA. Sous la direction du professeur Nader Enghata, l’équipe à l’origine de cette avancée a donc réalisé un travail qui pourrait remodeler le monde de l’informatique dans son ensemble.

Améliorer le fonctionnement des réseaux neuronaux des modèles d’IA

Avant d’aller plus loin, il convient de noter qu’une étude décrivant cette recherche américaine a été publiée dans la revue Nature Photonics. La puce SiPh a été conçue pour pouvoir être en mesure d’effectuer des calculs mathématiques largement complexes en s’appuyant sur la vitesse sans égale de la lumière. L’évolutivité fait partie de ses principaux atouts. En effet, le silicium utilisé pour sa fabrication est un matériau abondant sur Terre. Grâce à sa conception innovante, ce processeur informatique de nouvelle génération est en mesure d’effectuer des multiplications vectorielles matricielles à une vitesse sans précédent. En effet, les réseaux neuronaux des modèles d’IA dépendent de ce type d’opération pour parvenir à produire des résultats.

Une puce infaillible

Avec leur puce innovante, les ingénieurs de l’Université de Pennsylvanie ont résolu l’un des plus grands soucis en matière de confidentialité des données associées aux calculs parallèles. Grâce à sa capacité à effectuer différents calculs au même moment, le composant n’a pas besoin de stocker des informations dans la mémoire de travail au cours de l’opération. Cela le rend largement sécurisé. Théoriquement, les données traitées par le processeur sont à l’abri de tout acte de piratage. « Personne ne peut pirater une mémoire inexistante pour accéder à vos informations », a expliqué le professeur agrégé Firooz Aflatouni, qui est l’un des auteurs de l’étude. Ce processeur révolutionnaire devrait pouvoir être intégré aux unités de traitement graphique mises en œuvre dans les démarches d’entraînement et de classification des modèles d’intelligence artificielle.

Vers une révolution majeure dans le monde de l’IA ?

Plus intéressant encore, grâce à ses matériaux de fabrication largement disponibles, la puce SiPh pourrait être produite en série dans l’immédiat, estiment les chercheurs. Il faut également savoir que ce composant a l’avantage d’être compatible avec les infrastructures informatiques existantes, ce qui devrait faciliter son déploiement. En s’appuyant sur la puissance de la lumière à des fins informatiques, cette recherche pourrait ouvrir la voie à des avancées remarquables dans le domaine de l’intelligence artificielle. Plus d’infos : nature.com. Que pensez-vous de cette invention ? Nous vous invitons à nous donner votre avis, vos remarques ou nous remonter une erreur dans le texte, cliquez ici pour publier un commentaire .

Plus de 900 000 abonné(e)s nous suivent sur les réseaux ! Pourquoi pas vous ? Abonnez-vous à notre Newsletter ou suivez-nous sur Google News et sur WhatsApp pour ne manquer aucune invention et innovation !

Marc Odilon

J'ai rejoint Neozone en 2020. Avant de me lancer dans la rédaction web en 2014, j'ai suivi des études universitaires en gestion d'entreprise et en commerce international. Mon baccalauréat technique en mécanique industrielle m'a permis de me familiariser avec l'univers de la tech. Installateur de panneaux solaires et électronicien autodidacte, je vous fais découvrir tous les jours les principales actualités des nouvelles technologies. Curieux de nature et grand amoureux du web, je suis un rédacteur polyvalent et ma plume n'a pas de limites. Quand je ne travaille pas, je fais du jogging !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Bouton retour en haut de la page