Une nouvelle plateforme ESHOPE propose de mettre en relation les consommateurs et les petits commerçants locaux. Une bien belle idée à l’heure où les hypermarchés tuent les commerces de proximité.

A l’heure où la plupart des achats se font sur Internet ou dans les grands centres commerciaux causant bien du tort aux petits commerçants locaux (ou en circuit court), une nouvelle plateforme vient de voir le jour. Son nom Eshope, la première plateforme qui permet aux consommateurs désireux de consommer local d’entrer en contact avec ces professionnels de proximité.

Le but d’Eshope étant de redynamiser les commerces de centre-ville mais également de favoriser le développement des circuits courts, dont de nombreux produits bios. Un lien direct entre le producteur et le consommateur mais sur smartphone. Un alliage de modernité et de tradition en quelques sortes.

A qui s’adresse ESHOPE ?

  • ESHOPE s’adresse donc aux professionnels qui souhaitent présenter leurs produits et services mais également proposer aux clients, leurs nouveautés ou leurs promotions. Ils peuvent également proposer directement leurs invendus du jour et ainsi permettre de lutter contre le gaspillage alimentaire.
  • ESHOPE s’adresse évidement aux consommateurs qui peuvent depuis l’application consulter les bonnes affaires proposées par les commerçants auxquels ils sont habitués mais également découvrir de nouveaux produits ou service autour de chez eux, grâce à la géolocalisation.

Les professionnels disposent d’un site web personnalisé pour proposer leurs produits et services et ainsi accroître leur visibilité. Ils peuvent également créer des cartes de fidélité dématérialisées et vendre des bons d’achat en ligne à leurs clients. Ils peuvent également via l’application réaliser des campagnes de publicités par SMS ou Mail afin de tenir leurs clients informés des bons plans en temps réel.

Les utilisateurs bénéficient donc de remises fidélité chez les commerçants et cumulent des « pépites », un jeu interne à l’application qui permet de gagner des “points d’expérience” en effectuant tout un tas d’actions sur le site (ex : inviter des amis à s’inscrire sur eshope.fr).

La Genèse d’ESHOPE :

La première communauté qui dynamise les centres-villes à été fondée par Maxime, ingénieur informatique diplomé de ESIEA (Ecole d’Ingénieurs du Monde du Numérique) et Didier, qui a passé 35 ans dans le marketing et la gestion d’entreprise. Les deux co-fondateurs auront mis 4 ans à finaliser leur projet avec pour seul objectif de favoriser la relation entre le commerce local et le consommateur, avec le moins d’intermédiaire (notamment de la grande distribution) possibles entre les deux parties.

“Venant d’une commune rurale ou le commerce de proximité commence à baisser en terme d’affluence et étant de formation ingénieur l’idée m’est venue de mettre mes compétences au profit d’une cause à laquelle tout le monde reste attachée, avoir une ville dynamique et des commerces épanouis.” Nous explique Maxime Philippe d’Eshope.

Aujourd’hui le premier point de contact pour les consommateurs c’est Internet, que ce soit pour la comparaison de prix ou la disponibilité d’un produit, c’est donc un point essentiel pour ESHOPE, pouvoir utiliser les moyens de communication actuels pour privilégier un « retour aux sources » et les petits commerçants.

Crédit photo : Capture d’écran du site eshope.fr

La campagne de financement ULULE :

Une campagne a été lancée sur Ulule afin de finaliser cette application qui devrait avoir un joli succès auprès des consommateurs. En effet quoi de mieux que de consommer des produits frais, locaux et d’entrer en contact directement avec le consommateur ? C’est un peu comme quand les géants de l’agro-alimentaire n’existaient pas et que les achats se faisaient sur les marchés ou directement à la ferme…

Nous sommes absolument fans de ce genre d’application qui nous encourage à consommer mieux, plus près aussi et qui en plus permet de lutter contre ce gaspillage alimentaire qui est l’un des fléaux de notre monde moderne. Grâce à ESHOPE, on va pouvoir consommer mieux et permettre à des petits commerçants en souffrance de voir leurs productions locales se vendre mieux. Sans parler du contact humain qui est bien plus facile avec le commerçant qu’avec les caisses automatiques de nos supermarchés non ? Nous on valide et vous ?

Je soutiens le projet sur Ulule
Article proposé par Eshope.fr