Insolite

Finistère : une épave de voiture devant une discothèque pour sensibiliser les jeunes aux dangers de l’alcool au volant

En installant une épave disloquée devant son établissement de nuit, un gérant breton espère que ses jeunes clients prendront conscience de ce qui peut leur arriver !

A l’approche des vacances de printemps, puis des beaux jours de l’été et des soirées en boîte de nuit, il est un chiffre qui risque malheureusement d’augmenter, celui de la mortalité routière chez les plus jeunes d’entre nous… Les plus raisonnables désigneront un SAM, celui qui conduit et qui ne boit pas, afin de pouvoir ramener ses copains en vie à leur domicile ! Certains se sentiront capables de conduire malgré l’alcool ingurgité et finiront entre quatre planches par excès de confiance, et de vitesse ! A Pont-De-Buis-lès-Quimerch (29), Claude Cluzet, patron de la discothèque Starlight, a enrichi l’entrée de son établissement d’une décoration un peu particulière… Uune véritable épave de voiture, à l’avant défoncé, et aux vitres explosées. Le but du patron : faire prendre conscience à ses jeunes clients des dangers auxquels ils s’exposent en prenant la route alcoolisés.

D’où lui vient cette idée ?

Claude Cluzet s’est donc fait livrer une voiture accidentée qui trône désormais à l’entrée de son établissement ! Et il assume son choix en expliquant au site letelegramme.fr qu’il veut choquer ! Il explique qu’il a décidé de mettre cette voiture à l’entrée de la boîte pour sensibiliser sur les dangers de l’alcool. Cette idée lui vient du fait que son frère, lui aussi gérant de discothèque, a perdu des clients dans un accident… Il ne veut pas empêcher les jeunes de s’amuser, juste leur rappeler les dangers de l’alcool au volant et les risques qu’ils encourent. Et ces jeune risquent tout simplement leurs vies et celles de leurs passagers. Le gérant du bar œuvre pour la sécurité de ses clients depuis toujours. Outre l’épave qui restera en place pendant un mois, il dispose de trois véhicules qui servent de « navettes » pour raccompagner les clients qui le souhaitent. 50% de sa clientèle a déjà utilisé ce service, et le gérant s’en félicite… L’alcool au volant est aussi son combat, ce service à un coût pour lui (environ 800€ par véhicule) mais le service est gratuit pour ses clients, à condition qu’il consomme au moins un verre dans son établissement !

Discothèque le Starlight
Crédit photo : Google Map

Des chiffres de mortalité sur les routes toujours en hausse !

Les derniers chiffres donnés par le ministère de l’Intérieur annoncent une baisse de la mortalité sur les routes… Or, ces chiffres de 2020 et 2021 sont totalement faussés par le fait que les bars et discothèques ont été fermés, les jeunes confinés, etc. Les derniers chiffres publiés par l’ONISR (Observatoire national interministériel de la sécurité routière) ne font que corroborer nos propos précédents !

Evolution de la mortalité routière annuelle en France métropolitaine et outre-mer
Source : ONISR données définitives jusqu’en 2020, donnée provisoires 2021
Données relatives aux accidents corporels enregistrés par les forces de l’ordre, en France métropolitaine, DOM, COM et NC

En France, 260 personnes sont décédées en janvier 2022 contre 180 en janvier 2021 et 239 tuées en janvier 2019. Le nombre d’accidents corporels s’est accru également par rapport à janvier 2021, avec 3 728 accidents en janvier 2022, contre 3 508 accidents au mois de janvier 2021. Le déconfinement a eu lieu entre temps, et les accidentés et tués sont devenus plus nombreux… Inexorablement…

À LIRE AUSSI :
Bison Futé à été inventé suite à l'un des plus grands et plus meurtriers embouteillages de l'histoire

Être victime d’un accident, c’est entrer dans un monde inconnu !

Être victime ou responsable d’un accident de la route, c’est entrer dans un monde inconnu d’une minute à l’autre. Mourir ou être blessé sur la route, c’est engager pour les survivants ou les familles de victimes un combat de longue haleine, avec des assurances, des avocats et des adversaires… Un combat entre David et Goliath, où les victimes sont plus souvent des « David » que des « Goliath » ! En cas d’accident corporel, entourez-vous de personnes compétentes qui sauront vous conseiller pour ne pas être lésé par les assurances… Ne nous leurrons pas, depuis la disparition du triplicata d’accident “qui faisait office de formulaire simplifié regroupant des informations cruciales tels que l’identité des personnes impliquées dans un accident de voiture et un constat rédigé par les forces de l’ordre sur les lieux. Facile et rapide à transmettre à l’assureur, cette procédure a pourtant été supprimée dans les commissariats de police et dans les gendarmeries”, le but de certaines assurances est de « gagner du temps » au détriment des victimes, qui doivent parfois attendre des années pour être indemnisées, aidées, conseillées…

Victimes et Avenir, l’association à connaître absolument

Nous vous avons déjà présenté l’association de Maud Escriva, Victimes et Avenir, qui se bat chaque jour pour les victimes d’accident, ‘ais aussi pour les familles qui se retrouvent perdues au milieu d’une montagne administrative… Depuis quelques années, l’association se bat becs et ongles pour le retour de ce triplicata indispensable au démarrage et au suivi d’un dossier. Mais les autorités restent sourdes à cette demande qui, pourtant, permettrait d’accélérer les demandes des victimes ! La sécurité routière, et surtout, l’indemnisation  ne semblent pas être des enjeux suffisamment inquiétants pour nos autorités même en période électorale ! Vous, ou l’un de vos proches êtes victime d’un accident de la route ? Que vous soyez conducteur ou passager, vous avez des droits, et l’Etat a des devoirs qu’il se doit de respecter. Vous pouvez contacter gratuitement l’association Victimes et Avenir : 12 rue de la Lampe, 77100 Nanteuil-les-Meaux, 07 84 33 85 70, contact@victimesetavenir.org

Source
Letelegramme.fr

Nathalie Kleczinski

Mes sujets de prédilection sont l'écologie, l'environnement, les innovations solidaires et les actualités en général. J'espère que vous prendrez plaisir à me lire. Ma devise : "Carpe Diem" parce que la vie est trop courte et qu'il faut en savourer chaque instant.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page