Insolite

Insolite : l’agriculteur qui a redessiné la frontière entre la Belgique et la France

Bloqué par une pierre, un agriculteur a déplacé un rocher de 136 kg, le problème c'est que ce rocher délimitait légalement la frontière entre la France et la Belgique... Il n'a plus qu'à la remettre à sa place !

Avez-vous déjà passé la frontière entre la France et la Belgique ? Et si oui, vous êtes-vous aperçu de quelque chose ? Probablement pas, pourtant, il semblerait que la Belgique empiète illégalement sur le territoire français ! Et tout cela, à cause d’une pierre, une roche, un caillou, qu’un agriculteur aurait bougé de quelques mètres !

Nous pourrions presque croire à une histoire belge, pourtant cette anecdote aux conséquences géographiques remonte à 1820 relate le site Fredzone. Mais cette pierre n’était pas un simple caillou, elle était célèbre… Et, même à l’origine du traité de Courtrai qui déterminait les frontières terrestres entre les deux pays.

Depuis la création de l’espace Schengen en 1995, les frontières existent mais ne sont plus nécessaires. Rappelons que l’espace Schengen permet la libre circulation des européens entre les 26 états de l’Union Européenne. Pour en revenir à ce hold-up frontalier, sachez qu’une pierre de 136 km avait été posée pour séparer la France, de la Belgique. Elle se trouvait entre les villages d’Erquelinnes (Belgique) et de Bousignies-sur-Roc (France). Elle marquait dans le traité de Courtrai, la limite entre les deux pays.

À LIRE AUSSI :  Bruxelles : certains salariés âgés de plus de 60 ans pourront travailler moins, sans perdre le moindre centime !

Une petite pierre à l’origine d’un incident diplomatique !

Un agriculteur local au volant de son tracteur, s’est malencontreusement retrouvé bloqué par cette pierre de 136 kilos… Ne sachant pas l’importance de cette pierre, il la bougea pour se libérer ! Logique donc ! Mais celui-ci ne savait pas qu’elle n’était pas là par hasard, et en la bougeant, il a donc « volé » quelques mètres carrés à la France et agrandi le territoire belge ! Cela aurait pu ne jamais se savoir, mais un passionné d’Histoire locale s’est emparé de l’affaire ! Le bourgmestre d’Erquelinnes, informé par l’historien a immédiatement transmis l’information à son homologue français.

Et les autorités belges ne plaisantent pas… Une enquête est ouverte pour retrouver l’agriculteur et lui demander de remettre la pierre à sa place ! S’il ne le fait pas, il s’exposera à une forte amende… La police belge promet de faire preuve de clémence si la pierre retrouve sa place initiale… Il ne reste plus qu’à retrouver l’agriculteur ! Et sinon, les autorités belges ou françaises d’ailleurs pourraient peut-être la remettre en place eux-mêmes non ?

 

Nathalie Kleczinski

Mes sujets de prédilection sont l'écologie, l'environnement, les innovations solidaires et les actualités en général. J'espère que vous prendrez plaisir à me lire. Ma devise : "Carpe Diem" parce que la vie est trop courte et qu'il faut en savourer chaque instant.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page