Insolite

Une entreprise américaine veut « uberiser » l’expulsion des locataires qui ne payent plus leur loyer

Profiter de la crise liée au coronavirus pour créer des emplois... Ce pourrait être une bonne idée ! Sauf si c'est pour expulser ceux que l'épidémie a plongé dans la misère économique !

Aux Etats-Unis comme partout dans le monde, l’épidémie de Covid 19 laissent les citoyens exsanguent… Aux Etats-Unis, la crise économique est d’une telle ampleur, que de nombreux locataires ne peuvent plus payer leur loyer ! Une start-up américaine Civvl décide de surfer sur la vague des mauvais payeurs et propose des offres d’emploi particulières.

En France, cela serait impossible mais aux Etats-Unis, cette start-up qui ne s’embarrasse pas de sentiments propose de former des équipes d’expulseurs de mauvais payeurs ! Hallucinant mais dans toutes guerres, militaire ou sanitaire, il y a ceux qui en pâtissent et ceux qui en profitent… Civvl fait probablement partie de la seconde catégorie !

À LIRE AUSSI :  3D WASP : Gaia, une maison imprimée en 3D qui coûte moins cher qu'un iPhone

Même s’ils se défendent d’être des « Uber de l’expulsion« , ils promettent aux futurs candidats « de l’argent rapide et facile grâce au Covid-19 ». Sur le site de la start-up, on peut voir des photos de déménagements forcées en cours, et bien sûr des offres d’emploi !

L’entreprise oriente son recrutement sur le fait que de nombreuses propriétés sont saisies et des expulsions sont nécessaires. Le site propose aussi une application pour les propriétaires qui veulent que Civvl intervienne !

29% des américains ne peuvent plus payer leur loyer. C’est un manque à gagner énorme pour les propriétaires qui plongent eux-aussi dans la crise économique. Cependant, cette société ne fait pas l’unanimité, d’ailleurs l’Agence de Santé Américaine vient de demander un moratoire sur les expulsions.

Si en France, les expulsions sont encadrées par la loi, il semblerait qu’aux Etats-Unis, les propriétaires ne s’ennuient pas de convenances. Ils expulsent eux-mêmes les locataires qui ne peuvent plus payer et on imagine assez bien la manière employée…  Triste réalité tout de même non ?

Photo d’illustration Gearstd / Shutterstock

Via
capital.fr

Nathalie Kleczinski

Mes sujets de prédilection sont l'écologie, l'environnement, les innovations solidaires et les actualités en général. J'espère que vous prendrez plaisir à me lire. Ma devise : "Carpe Diem" parce que la vie est trop courte et qu'il faut en savourer chaque instant.

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page