Science

Bernardinelli-Bernstein : la plus grande comète jamais découverte se dirige vers notre système solaire

Bernardinelli-Bernstein est la plus grosse comète jamais découverte; elle va se rapprocher de notre planète et les scientifiques s’en ravissent.

En août 2014, les chercheurs ont découvert la plus grande comète jamais observée, située dans le nuage de Oort, à plus de 29 unités astronomiques du Soleil. Rappelons que cette distance équivaut à 4,3 milliards de km. Cela plaçait le gigantesque rocher presque au même niveau que Neptune. Les astrophysiciens l’ont baptisé C/2014 UN271Bernardinelli-Bernstein pour le grand public.

Il s’agit de la plus grande comète jamais découverte. Son diamètre dépasse 100 km, ce qui est 1 000 fois plus grand que celui des comètes que nous observons habituellement. Le corps céleste a même été pris pour une planète naine au moment de sa découverte.

Découverte dans le cadre du projet Dark Energy Survey

Bernardinelli-Bernstein se dirige à nouveau vers le Système solaire interne. La comète n’avait pas pris cette direction depuis 3,5 millions d’années. Nous devons sa découverte au Dark Energy Survey (DES): il s’agit d’un projet international visant à étudier l’expansion de l’Univers à travers la compréhension de l’énergie noire.

Concrètement, le but du programme est de cartographier les galaxies en se basant sur des relevés optiques et proche-infrarouge. Il a déjà permis de recenser près de 300 millions de galaxies. Comme si cela ne suffisait pas, le DES a donc aussi mené à la découverte de Bernardinelli-Bernstein. Les détails de la trouvaille sont disponibles dans un article récemment publié sur le site de prépublication arXiv.

NASA : malgré toutes nos tentatives, l'impact de cet astéroïde n'a pas pu être évité...

Bernardinelli-Bernstein semble se diriger vers le Soleil, avec une traînée brillante; cela suggère la présence d’une chevelure constituée de gaz et de poussières. Rappelons qu’il s’agit d’une caractéristique des corps glacés touchés par la chaleur solaire. Il convient aussi de souligner que l’approche de la comète géante ne constitue aucune menace pour notre planète. Celle-ci va mettre une dizaine d’années à atteindre sa position la plus proche de la Terre.

Proche de Saturne dans une dizaine d'années.
Proche de Saturne dans une dizaine d’années. Photo d’illustration. Crédit image : Shutterstock / Triff

Bernardinelli-Bernstein se situe actuellement à un peu plus d’une vingtaine d’unités astronomiques du Soleil, ce qui place le corps spatial dans la région orbitale de la planète Uranus. En janvier 2031, elle sera à 10,9 unités astronomiques, en périphérie de l’orbite de Saturne, ce qui représente 1,6 milliard de km du Soleil. À noter que lors de son dernier passage au plus près du système solaire il y a près de 3,5 millions d’années, l’astre se trouvait à une distance de 18 unités astronomiques (UA), soit 18 fois la distance entre la Terre et le Soleil.

Une aubaine pour la science

Selon les auteurs de la recherche, Bernardinelli-Bernstein est un corps céleste issu probablement de l’univers primitif. Il se serait déjà rapproché du Soleil à plusieurs reprises. Son prochain passage constituerait sa seconde entrée dans le Système solaire interne. Autant dire que cette visite sera considérée comme un évènement historique.

Finalement, c'est un fragment de comète qui aurait causé l’extinction des dinosaures, et non un astéroïde

Les chercheurs espèrent récupérer de précieuses données sur la composition chimique du Système solaire primitif. Bien qu’il s’agisse d’un passage particulièrement proche, Bernardinelli-Bernstein ne sera pas visible à l’œil nu. Pour l’observer, il faudra un télescope assez puissant.

Source
livescience.comarxiv.orgnoirlab.edu

Marc Odilon

Tout ce qui touche de près ou de loin à l'High-tech me fascine !

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page