Science

Découverte d’un système planétaire rarissime avec deux exoplanètes qui tournent “à l’envers” autour de leur étoile

Situé à 897 années-lumière de la Terre, le système K2-290 présente une particularité qui intrigue les astronomes. Dans ce système stellaire, l’étoile principale tourne effectivement dans un sens opposé à celui des planètes qui orbitent autour d’elle.

L’Univers nous réserve constamment des surprises. Récemment encore, nous avons par exemple vu que des astrophysiciens du Massachusetts Institute of Technology avaient repéré des signes de ce qui semble être un cannibalisme galactique au sein d’une galaxie naine ultra-fine située à plus de 160 000 années-lumière de notre planète.

Un article récent de l’université AARHUS nous rapporte une nouvelle trouvaille. Une équipe internationale de chercheurs dirigée par Maria Hjorth et Simon Albrecht du Stellar Astrophysics Centre de l’Université d’Aarhus au Danemark a découvert un système planétaire très rare à 897 années-lumière de la Terre. Baptisé K2-290, celui-ci comporte deux exoplanètes qui tournent dans une direction opposée à celle de l’étoile principale.

Un phénomène rarissime

On pensait autrefois que la ligne équatoriale d’une étoile devait nécessairement être alignée à l’orbite des corps célestes qui évoluent autour d’elle étant donné que ces objets sont censés être issus du même nuage moléculaire. Aussi, les planètes et l’étoile doivent tourner dans la même direction comme c’est le cas du Soleil et de ses planètes. Mais le système K2-290 présente donc une réalité tout à fait différente. À noter que ce système stellaire est constitué de trois étoiles et de deux planètes qui orbitent autour de l’astre principal.

À LIRE AUSSI :  Cannibalisme galactique : des astrophysiciens du MIT affirment avoir détecté des signes de cet étrange phénomène

Le disque protoplanétaire en cause

Contrairement aux planètes du système solaire qui tournent dans le même sens que le Soleil, les deux planètes du système K2-290 gravitent autour de leur étoile dans une direction presque opposée. Selon les astronomes, l’axe de rotation de l’étoile K2-290 A est incliné d’environ 124 degrés par rapport à ceux des planètes.

Les scientifiques attribuent cette formation peu commune au disque protoplanétaire. Ce dernier est en fait un disque de matière qui tourne autour d’une jeune étoile pendant plusieurs millions d’années après la naissance de celle-ci. Cette rotation va normalement dans la même direction que celle de l’étoile. Mais dans le cas du système K2-290, les choses se sont passées différemment. Il s’avère que la force gravitationnelle d’une étoile voisine a fait basculer le disque.

Le fruit d’une collaboration entre plusieurs universités

Il convient de souligner que ce système stellaire distant à peu près 900 années-lumière de la Terre n’est pas le premier ensemble de planètes/étoile « à l’envers » à avoir été détecté par les astronomes. Un autre avait été repéré il y a un peu plus de 10 ans. Mais selon Joshua Winn de l’Université de Princeton, il s’agit d’un cas extrêmement rare.

La nouvelle découverte a été publiée dans la revue PNAS. Elle est le fruit d’une collaboration entre plusieurs universités, entre autres, l’Université d’Aarhus au Danemark, l’Université de Princeton, l’Université d’État de Pennsylvanie, l’Université de Toronto et le Tokyo Institute of Technology.

Marc Odilon

Tout ce qui touche de près ou de loin à l'High-tech me fascine !

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page