Science

FarFarOut 2018 AG37: découverte de l’objet le plus distant du système solaire

Une équipe d’astronomes vient de repérer une énorme roche qu’ils prétendent être l’objet le plus éloigné du système solaire. Situé à plus de 130 unités astronomiques du Soleil, FarFarOut pourrait nous aider à mieux comprendre les planètes du système solaire externe.

Le système solaire externe est l’une des régions de l’espace encore très mystérieuses. Mais avec l’apparition d’appareils photo numériques hautement sophistiqués et la naissance de télescopes de nouvelle génération, nous en savons peu à peu à son sujet.

Récemment, une équipe de scientifiques composée de physiciens de la Northern Arizona University et de l’université d’Hawaï à Mānoa vient de découvrir l’objet le plus distant du système solaire. Baptisé FarFarOut, il s’agit d’un gros morceau de roche d’environ 400 km de diamètre. Une taille qui le positionne à l’extrémité inférieure de l’échelle des planètes naines.

À LIRE AUSSI :  Découverte d’une concentration de trous noirs grâce au télescope spatial Hubble

Une distance conséquente

À noter que la découverte de FarFarOut remonte à 2018, mais ce n’est que récemment que les experts ont pu partager des données vérifiées à son sujet. Selon les calculs, le corps céleste se trouve ainsi à 132 unités astronomiques du Soleil, soit plus de 130 fois la distance moyenne entre la Terre et son étoile. FarFarOut, également désigné 2018 AG 37, possède une distance orbitale de 101 unités astronomiques.

Contrairement à celle de la Terre qui est circulaire, son orbite est cependant ovale qui, en plus, est déséquilibrée. Les calculs ont montré que l’orbite de l’objet peut atteindre 175 unités astronomiques tout en pouvant chuter à « seulement » 27 UA, à l’intérieur de l’orbite de Neptune.

FarFarOut 2018 AG 37: découverte de l’objet le plus distant du système solaire
L’orbite de 2018 AG37. Crédit photo : Wikipedia / Par Tomruen — JPL [1], CC BY-SA 4.0

Propulsé par Neptune ?

Selon les explications de Chad Trujillo, astronome à la Northern Arizona University, il se pourrait que FarFarOut ait été projeté dans le système solaire externe en se rapprochant de trop de Neptune dans un passé lointain. Le planétologue n’écarte pas non plus une nouvelle interaction avec la planète la plus éloignée connue du système solaire. « FarFarOut interagira probablement à nouveau avec Neptune dans le futur puisque leurs orbites se croisent toujours » explique Science Alert.

Une période orbitale d’environ 800 ans

Il faut savoir que le nom de FarFarOut découle de celui d’une planète naine repérée plus tôt en 2018. Possédant une distance orbitale moyenne de 124 UA pour une période orbitale de 929 ans, FarOut (2018 VG18) était au moment de sa découverte, le corps céleste le plus lointain du Système solaire jamais observé.

À LIRE AUSSI :  Proxima Centauri : un mystérieux signal radio interpelle les chercheurs

Un record qui est désormais battu par FarFarOut (2018 AG37). Bien que les astronomes ne soient pas encore totalement sûrs de la période orbitale de ce dernier, ils estiment celle-ci à environ 800 ans (celle de la Terre étant de 365 jours). Malgré les manques de précision dus à l’éloignement de l’objet, cette nouvelle découverte devrait tout de même aider les scientifiques à mieux décrypter les secrets du système solaire externe.

Marc Odilon

Tout ce qui touche de près ou de loin à l'High-tech me fascine !

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page