Science

Le télescope spatial Hubble a capturé “les volutes” d’une galaxie mourante

Hubble, le télescope spatial de la NASA, a photographié une galaxie qui est visiblement en train de mourir. Se déroulant à plus de 40 années-lumière de la Terre, ce spectacle extraordinaire nous pousse à nous interroger sur le futur de la Voie lactée.

L’Agence spatiale américaine a beau préparer le lancement du télescope spatial surpuissant James Webb pour remplacer Hubble, ce dernier continue de nous envoyer de superbes clichés de l’espace. Parmi les dernières images qu’elle a capturées, il y en a une qui impressionne particulièrement la communauté scientifique.

En effet, celle-ci montre une galaxie mourante. La galaxie en question s’appelle NGC 1947. Elle se trouve à une distance d’environ 45,4 millions d’années-lumière de la Voie lactée, dans la constellation de la Dorade. Sa découverte remonte à 1826. On la doit à l’astronome australien James Dunlop.

Une galaxie dépourvue de bras spiraux

Décidément, rien ne peut donc échapper à la mort. En ce qui concerne NGC 1947, il s’agit d’un type rare de galaxie appelé galaxie lenticulaire. Ces structures célestes ont un aspect similaire à celui de la Voie lactée, mais ne possèdent pas de bras spiraux.

Selon les scientifiques, NGC 1947 comportait dans un passé très lointain de tels éléments, mais ils ont disparu au fur et à mesure qu’elle a perdu les gaz et la poussière qui lui permettaient de créer des étoiles et des planètes. Désormais, il ne reste que quelques volutes, éclairées par la lumière des étoiles.

Plus rapides, plus résistants et plus forts, des bébés cafards sont nés dans l’espace

Quid de la Voie lactée ?

Comme le note Science Alert, sont considérées comme mortes les galaxies qui n’ont pas donné naissance à de nouvelles étoiles depuis plusieurs milliards d’années. Toutefois, nous ne saurons peut-être jamais ce qui se produira lorsque ces étoiles muriront à leur tour à cause de la durée de vie de l’Univers. Qu’en est-il de la Voie lactée ? En effet, notre propre galaxie a peut-être trouvé la mort au moins une fois il y a près de 7 milliards d’années.

Le télescope spatial Hubble a capturé l'image d’une galaxie mourante
Les faibles restes des bras en spirale de la galaxie peuvent encore être distingués dans les minces fils étirés de gaz sombre qui l’encerclent. Crédit photo : ESA/Hubble & NASA, D. Rosario; L. Shatz

Un taux de formation d’étoiles assez faible

2 milliards d’années plus tard, elle a ressuscité. Au cours de ce sommeil profond, des évènements dramatiques ont eu lieu, notamment des explosions d’étoiles. Finalement, les particules dégagées par les supernovae ont permis à la Voie lactée de créer de nouvelles étoiles, dont notre Soleil.

Actuellement, notre galaxie présente un taux de formation d’étoiles entre 1 et 2 masses solaires par an, ce qui est relativement faible. Contrairement à NGC 1947 qui devrait finir par sombrer toute seule, elle est censée entrer en collision avec la galaxie d’Andromède dans quelques milliards d’années. Si cette image de NGC 1947 prise par Hubble vous intéresse, sachez qu’elle est disponible sur ce site web de l’ESA.

Selon cette théorie, des « portails gravitationnels » convertiraient la matière noire en matière ordinaire

Marc Odilon

Tout ce qui touche de près ou de loin à l'High-tech me fascine !

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page