Science

Quand une découverte sur les origines de Stonehenge résonne avec la légende de Merlin l’Enchanteur

Stonehenge, le plus célèbre des monuments mégalithiques d'Angleterre, figure parmi les sites historiques les plus mystérieux de la planète. Grâce à des fouilles archéologiques, on en sait maintenant beaucoup plus sur son origine, laquelle renvoie à la légende de Merlin.

Situé à treize kilomètres au nord de Salisbury, dans le comté du Wiltshire, en Angleterre, Stonehenge est un monument mégalithique constitué de structures circulaires concentriques. Figurant sur la liste du patrimoine mondial de l’UNESCO, le site attire chaque année des millions de visiteurs.

Du moins en temps normal. En effet, comme la plupart des sites touristiques et historiques phares, il n’échappe pas aux conséquences de la crise sanitaire liée à la Covid-19. Une réalité qui semble en tout cas faciliter le travail des chercheurs. Preuve en est, de nouveaux travaux d’archéologues mettent aujourd’hui en lumière certaines des légendes qui entourent le célèbre monument mégalithique.

À LIRE AUSSI :  Si on jouait à Similo Mythes par Gigamic ?

Un lieu de sépulture

Selon la légende, Stonehenge aurait été érigé par un géant sous les ordres de Merlin l’Enchanteur. Le prophète magicien légendaire aurait conseillé au roi Aurelius Ambrosius d’apporter dans cette région d’Angleterre quelques-unes des pierres magiques du mont Killarus (Irlande) pour y construire un lieu de sépulture.

Afin de vérifier la véracité de ce récit, Michael Parker Pearson, archéologue à l’University College London, et ses collègues ont mené des travaux de recherche dans les monuments de pierre néolithiques autour des collines de Preseli. À noter qu’une étude antérieure avait déjà suggéré que les pierres bleues de Stonehenge sont issues de ces collines situées à l’ouest du Pays de Galles.

Quand une découverte sur les origines de Stonehenge résonne avec la légende de Merlin l’Enchanteur
Le prophète magicien légendaire aurait conseillé au roi Aurelius Ambrosius d’apporter dans cette région d’Angleterre quelques-unes des pierres magiques du mont Killarus. Crédit photo : Shutterstock / Salisbury, UK

Érigées d’abord à Waun Mawn ?

Finalement, les pierres du monument mégalithique pourraient donc ne pas provenir du mont irlandais mentionné ci-haut. Les chercheurs pensent qu’il est possible que certains mégalithes de Stonehenge aient d’abord été érigés sur une colline près de la côte du Pembrokeshire, sur un site appelé Waun Mawn.

Des fouilles réalisées dans les collines de Preseli ont permis de trouver des outils de carrière, suggérant que les mégalithes ont été extraits au cours de l’âge de pierre. À noter qu’ils y ont également découvert du bois carbonisé et des noisettes, confirmant que les carrières étaient exploitées vers 5400 ans av.J.-C. Compte tenu de ces découvertes, il se pourrait que les ouvriers aient mis 400 ans à déplacer ces blocs de roche vers Stonehenge. Une hypothèse que les archéologues jugent peu probable.

Des pierres provenant d’un site démantelé ?

Selon ces derniers, il se peut que les pierres aient d’abord été utilisées sur un autre site avant d’être érigées à Stonehenge. Ils ont alors décidé d’effectuer une nouvelle fouille à Waun Mawn et y ont trouvé des trous disposés en cercle qui avaient servi à élever des pierres identiques à celles de Stonehenge.

À LIRE AUSSI :  Un film de 1947 avait prédit avec une incroyable précision l'avènement du smartphone...

Selon Michael Parker Pearson, il est probable que le cercle de pierres de Waun Mawn ait été démantelé lorsque des familles entières ont quitté la région pour vivre plus loin à l’est. Certaines des pierres auraient ensuite été érigées plus tard sur le site actuel de Stonehenge.

Marc Odilon

Tout ce qui touche de près ou de loin à l'High-tech me fascine !

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page