Science

Nous en savons un peu plus sur la mystérieuse construction de Stonehenge

Entre terrains de chasse sacrés, lieux de rassemblement communautaire, calendriers astronomiques, cimetière ou lieux de guérison, les hypothèses sur le Stonehenge ne manquent pas. Et c’est justement ce qui fait que ce monument soit aussi intriguant.

Il existe de nombreux mystères et curiosités dans le monde. C’est peut-être l’une des raisons qui pousse les gens à voyager et à découvrir d’autres cultures : ce sentiment d’émerveillement que nous offre la découverte d’un magnifique paysage ou encore des vestiges historiques ou culturelles qui nous prouvent qu’on est encore loin de connaître le monde par cœur, même avec Internet. Justement, Stonehenge fait partie de ces mystérieuses structures qui attisent la curiosité de la plupart des gens dans les quatre coins du monde.

Des pierres qui ont été traînées depuis le pays voisin

Pour rappel, le Stonehenge est probablement le henge le plus connu dans le monde. Les henges dont de vastes monuments circulaires, en bois ou en pierre, qui jonchent la campagne britannique. D’après les chercheurs, il s’agirait d’un monument préhistorique qui a été érigé entre 3000 et 2000 avant JC et dont certaines pierres auraient été transportées depuis le pays de Galles voisin, nous rapporte LiveScience.

Vous pouvez ainsi imaginer, rien qu’en regardant ces énormes pierres, que cela n’a pas dû être une mince affaire, surtout à l’âge de pierre. Mais, outre le fait de savoir qui a transporté ces pierres et comment l’a-t-il fait, il y a également une autre question qui peut nous turlupiner : celle de savoir dans quel but ces monuments ont été érigés. Bien que Rosemary Hill, une historienne et l’auteure du livre « Stonehenge » n’ait pas « la » réponse à cette question, elle nous éclaire néanmoins sur plusieurs points.

Turquie : des scientifiques affirment avoir localisé les restes de l'Arche de Noé

Stonehenge n’est pas techniquement un henge

Tout d’abord, elle nous apprend que, techniquement parlant, le Stonehenge ne devrait pas être considéré comme un henge. Ce dernier est un terme récent défini en 1932 par l’archéologue britannique Thomas Kendrick comme étant une structure circulaire avec un fossé à l’intérieur et une ou plusieurs entrées à travers la structure. Mais comme l’explique Hill, « Stonehenge est l’inverse, c’est une structure dans un fossé ».

Par ailleurs, la plupart des henges ne ressembleraient pas au Stonehenge étant donné qu’ils sont généralement construits avec du bois, qui est facile à transporter, à sculpter mais qui n’est toutefois pas durable. D’ailleurs, les archéologues ont découvert au XXème siècle que la Grande-Bretagne avait autrefois une abondance de henges en bois mais qui ont pourri et disparu avec le temps.

Nous en savons un peu plus sur la mystérieuse construction de Stonehenge
Stonehenge vu du ciel. Crédit photo : Shutterstock / Drone Explorer

Stonehenge : Sépulture et espace sacré

Mais dans le cas particulier de Stonehenge, les chercheurs ont au fil du temps soumis plusieurs hypothèses sur la raison d’être de ce monument. Ils suggèrent ainsi qu’il aurait pu servir de terrains de chasse sacrés, ou de lieux de rassemblement communautaire, ou de calendriers astronomiques, ou de structures d’amplification sonore, de cimetières ou encore de « havres de guérison ancienne ». Le résultat de certaines fouilles est venu appuyer certaines de ces hypothèses, comme nous l’explique Hill :

ADN : la momie du guerrier scythe serait finalement une jeune "guerrière amazone" de 13 ans

Ils ont trouvé des restes humains à Stonehenge, c’est donc une preuve solide qu’il s’agissait d’un site de sépulture et qu’il était orienté vers le coucher du soleil pendant le solstice d’hiver. Donc je pense que vous pouvez dire que cela a un lien avec les morts et les solstices. Il n’est pas non plus déraisonnable de penser que c’est un site rituel et qu’il n’y a aucune preuve que des gens y mangeaient ou y vivaient.

Nous en savons un peu plus sur la mystérieuse construction de Stonehenge
Stonehenge : Sépulture et espace sacré. Crédit photo : Shutterstock /  Vivvi Smak

Malgré tout, cette historienne nous met en garde contre les idées arrêtées concernant Stonehenge. Elle affirme effectivement que ce monument « aurait pu être utilisé pour différentes raisons, mais je ne sais pas et quiconque affirme le savoir est trop ambitieux. Ce que les henges semblent avoir en commun, c’est qu’ils ne semblent pas avoir été enfermés et qu’ils étaient peut-être des lieux de rassemblement ».

Arielle Lovasoa

Je me retrouve dans les mots de Françoise Giroud dans Lou: Histoire d'une femme libre: "C'est une fille irréductible qui n'en fait et n'en fera jamais qu'à sa tête, non pas par caprice mais par nature". A cela, j'ajouterai le sage conseil de Confucius, mon leitmotiv: "Si tu veux profiter de ta vie, apprends à profiter de ta simple journée"

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page